My Ransomed Soul - Trilateral

My Ransomed Soul  - Trilateral
 

Cela fait quelques temps que je n’avais pas pris le temps d’écrire une chronique, encore moins une chronique avant la sortie de l’album en question. Mais le visionnage du clip Monarch (voir ici) de My Ransomed Soul avait quelque chose de spécial qui m’a donné envie de demander l’album promo, et d’en faire une chronique. Sans regret aucun, tellement cet album est un régal.

Sans compter l’intro d’une dizaine de secondes, l’album contient 9 titres pour un total ne dépassant pas la demi-heure de lecture. Ça peut paraitre léger, mais vu la lourdeur de chacun des titres, on comprend que l’intensité a été privilégiée à la durée. Choix mis en évidence dès le premier titre, Mockinbird, idéalement lancé par les quelques secondes de l’introduction électro intitulée Rise. Immédiatement la voix puissante et gutturale du chanteur Brendan Frey accueille l’auditeur, dans un savoureux déferlement de riffs et de changement de rythmes. La justesse des guitares sur le refrain est parfait dans l’épaisseur de sa texture, et les multiples breakdowns qui jalonnent ce titre sont bien amenés et ne donnent certainement pas l’impression d’être placés la pour exister.

Je ne connaissais pas ce groupe auparavant, mais ce début réussi donne clairement envie d’écouter la suite. Vient donc Revolt, le troisième titre de l’album, et son gros riff de présentation. On sent tout de suite qu’un effort a été réalisé pour varier les plaisirs et puiser dans toute la panoplie des enchainements du métalcore pour un maximum de plaisir. Le chant est également plus varié sur ce titre en proposant quelques passages plus hardcore, notamment sur l’outbreak qui entraine tout le reste des instruments avec lui. A partir de là les mecs jouent en roue libre et se permettent même de flirter dans les plates-bandes de For Today sur Monarch, jouent la carte du demi-titre mélodieux sans chant de milieu d’album avec le titre éponyme, et se permettent un break hard rock à la fin de Reflections.

D’une brutalité constante, aux breakdowns judicieusement placés, avec quelques passages doux laissant temporairement redescendre l’intensité et sans jamais ennuyer, My Ransomed Soul sort avec Trilateral un excellent album, surtout quand on sait qu’il a été sorti sans le soutien d’un label.

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :