Wolves At The Gate - VxV

Wolves At The Gate - VxV
 

Le 10 juin dernier est sorti le nouvel album studio du groupe Wolves At The Gate, un groupe que nous connaissons et suivons de près avec Beehave1. VxV est le deuxième album studio des protégés de Solid State Records, après deux EP le groupe originaire de l'Ohio a clairement passé un cap avec leur premier album signé sous le célèbre label américain. 

Wolves At The Gates - VxVUn nouvel album et un nouveau line-up (changement de batteur et départ du lead guitarist), est-ce que VxV sera du même acabit que Captors ? On ne change pas une recette qui marche, à écouter l'intro on réalise que faire des intros mélodiques/avec un texte parlé est la marque de fabrique du groupe et qu'ils le font sur tous leurs albums et EP.

Dès la première écoute de cet album on peut se rendre compte qu'il y a du bon et du moins bon, l'exercice du deuxième album est souvent plus compliqué à réaliser que le premier. Autant Captors était sombre, lyrique et mélodieux autant ce nouvel album est plus brut et plus difficile d'accès. Le fait qu'à l'époque où les chants de Captors avaient étés composés, il n'y avait pas encore de screamer dans le groupe y est pour quelque chose, le premier screamer était parti avant et Nick Detty avait rejoint le groupe peu après. Cela n'a pas empeché le groupe de poser les screams de Nick par dessus les chants de Captors, mais on sent que les chants n'étaient pas composés dans cette optique à la base, les passages clairs avec la voix du guitariste Steve Cobucci sont plus nombreux que les passages screamés.
Pour le coup VxV se différencie clairement de son prédécesseur à l'image de la première chanson Wake Up, les passages screamés sont beaucoup plus nombreux que le chant clair, on sent que le scream a été pleinement voulu et assumé à la composition et que Nick Detty a pris de l'assurance dans son scream, ils sont plus longs et plus puissants que sur Captors. Wake Up donne clairement le ton de ce nouvel album, plus de scream, moins de chant clair, moins de mélodies, un son plus brut. Il faudra attendre la très bonne deuxième chanson "Dust to dust" pour entendre la voix claire de Steve Cobucci, et la première chose qu'on se dit c'est que la complémentarité entre le scream et le chant clair est toujours encore aussi réussie, les deux voix se complètent à merveille, c'est clairement une des forces du groupe.
L'album est sans aucun doute beaucoup plus travaillé que Captors, les arrangements sont d'un autre niveau, à l'image de Wake Up ou Relief dans lesquels on retrouve des passages avec des sons rajoutés (des textes parlés, des effets sur les voix qui se superposent…) qui s'intègrent parfaitement dans les chants. C'est clairement un nouveau pas de franchi pour le groupe, alors que par le passé il n'y avait que les intros où on pouvait retrouver ces sons rajoutés, ici on les retrouvent dans la quasi totalité des pistes de VxV.  On arrive à la 6 ème chanson, il est en grande majorité mené par Steve Cobucci en chant clair, on y retrouve les ingrédients qui ont fait la réputation de Wolves At the Gate : un chant clair propre et efficace, une mélodie entrainante et l'appui du scream pour le passage final : The bird and the snake est surement un des chants qui rappelle le plus le son de Captors !

On a vu en intro qu'il y avait du bon et du moins bon, après avoir vu le bon c'est le moment d'aborder le moins bon. Le départ du lead guitariste y est définitivement pour quelque chose dans le son plus brut et moins mélodieux de ce nouvel album. C'est définitivement le gros point négatif de VxV : qui dit moins mélodieux dit plus difficile à se remémorer, c'est bien simple après la première écoute je me suis souvenu d'aucune chanson, il n'y a pas de chanson qui marque particulièrement, pas de prouesse musicale ou vocale. Il m'a fallu plusieurs écoutes pour déceler un ou deux chansons qui sortent du lot mais c'est pas suffisant, un album dont on ne se souviens pas n'est pas un album qu'on veut réécouter. Du coup le groupe ne se retrouve qu'à un guitariste et ça se ressent, moins de profondeur dans les chants, moins de mélodies et plus de scream.

En conclusion VxV est loin d'être un mauvais album, il est même très propre et efficace, de bons arrangements, une bonne rythmique, on prend plaisir à l'écouter. Mais il manque ce petit quelque chose qui lui donnerait ce statut d'album à réécouter, le groupe joue un style de musique vu et revu du coup sans une pluvalue il est difficile de se démarquer des autres, c'est le reproche principal à faire à Wolves At the Gate. Pour finir sur une note positive, on connaissait le talent des Wolves à faites des bonnes "dernières chansons", vous savez ces dernières chansons d'albums qui sont souvent plus calmes et mélodieuses du reste. C'était déjà le cas avec l'excellente chanson "man of sorrows" du précédent album, et la ils renouvellent le coup avec "the father's bargain" : une chanson magnifique sur le sacrifice de Jésus pour nous qui ne le méritons pas, probablement la meilleure chanson de l'album pour moi !
Les fans de musique plus mélodieuse vont probablement préférer Captors alors que les adeptes de son plus brut iront vers VxV, en tous cas c'est un deuxième album réussi pour le groupe et vu le potentiel on peut s'attendre à encore mieux à l'avenir !

 

1. Nous avons eu l'occasion de les rencontrer plusieurs fois en festival et même de réaliser une interview de leur screamer Nick Detty : https://www.youtube.com/watch?v=NjuhlaS8jsw

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Ben-J

Marié - Créatif - Accro au café et à la musique - Dreamer - Traveller - France & USA -

"Do something creative today" 

Site internet : https://www.instagram.com/1daily_word/

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :