How The West Was Won - Wild And Waste

How The West Was Won - Wild And Waste
 

L'un des plus grand plaisir de l'amateur de musique est de découvrir un album d'un artiste qui lui est complètement inconnu et de se prendre une énorme claque dès l'écoute du premier chant, et que cette impression positive perdure jusqu'au tout dernier titre. Etre surpris pour de bonnes raisons, avoir la banane en écoutant avec son casque, en demander encore plus et écouter encore et encore l'oeuvre en une boucle interrompue seulement pas des impondérables, voici ce qui m'est arrivé en écoutant l'EP Wild And Waste, sorti par un groupe qui malheureusement semble ne plus exister depuis un an, à savoir How The West Was Won.

Si le nom du groupe et la pochette de l'album envoient en voyage à l'époque qui a enrichi Sergio Leonne, on est assez loin de son compère Ennio Morricone, même si les mêmes superlatifs pourraient recouvrir leurs musiques respectives. Si l'introduction est à oublier passée la première écoute, elle a le mérite de préparer le terrain en plaçant l'album dans son contexte. Dans celle-ci, aucune musique, juste une voix, s'adressant à l'auditeur, et finit par citer un poème de W.B. Yeats, "He Wishes for the Cloths of Heaven". Le second chant débute dans la foulée, sans fioriture autre qu'un léger riff d'une mesure, et de suite le chant arrive. Guttural, puissant, il occupe tout l'espace musical qui lui ai laissé par les guitares et la batterie en mode mitrailleuse. Quelle voix ! Magnifique, puissante, une des plus belles de la scène, mix entre celle de Mattie Montgomery (For Today) et Jason Wisdom (Becoming The Archetype).

Dès le début la complexité de l'écriture est mise en évidence par d'incessants changements de rythme, par l'arrivée d'un synthé sur quelques mesures, par des breakdowns qui font échos à des riffs tantôt lancinants, tantôt agressifs. Un peu comme si le groupe n'arrivait pas à garder pendant plus d'une mesure le même style musical, alternant entre le hardcore, le métalcore, le métal progressif, mélangeant le tout dans une formidable entrée en matière qui sonne comme un grand cru. Réussir son premier titre est une bonne chose, mais arriver à durer sur la longueur en est une autre. Fort heureusement, les titres s’enchaînent en conservant les même qualités sur les trois titres suivants, en mixant les plaisirs pour ne pas avoir l'impression de toujours écouter le même titre. Ainsi, Sons Of Perdition est plus hardcore tandis que Bully donne une place plus importante au coté progressif.

Un peu de répit arrive avec le cinquième titre, intitulé Transmissions, qui aurait pu tout aussi bien s'appeler Intermission vu qu'il s'agit d'une interlude musicale calme et planante, presque acoustique, plus long titre de l'EP avec ses près de cinq minutes, et qui s'emballe sur la fin pour servir de parfaite introduction à l'avant-dernier titre qui porte le même nom que l'album. Et si la voix semble familière pour ce titre, c'est normal, il ne s'agit ni plus ni moins que de celle de Josh Dies, le chanteur de Showbread qui est venu porter voix forte pour un duo du plus bel effet sur le titre le plus dynamique de la galette. Quand au titre le plus énervé, il revient à Resistance, qui clôt cet EP de la plus belle des manières.

Que dire de plus ? Ce Wild And Waste est réussi en tous points. Il est énergique, mélodieux, complexe, entraînant, bref tout ce qu'on peut rechercher en écoutant de la bonne musique.

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :