Phinehas - Till The End

Phinehas - Till The End
 

Voilà maintenant plus d’un an que la formation Californienne de Metalcore a laché son 3ème effort dans la nature. Qu’en reste-t-il en cette rentrée 2016 ?

La radicalité du groupe demeure intacte à l’image du personnage biblique dont il emprunte le nom: Phinées, petit fils de Aaron, lui même frère de Moïse, qui par son intrépidité fut reconnu par le Dieu de la bible et racheta le peuple d’Israel. Cette révélation accordée par le chanteur Sean Mc Culloch dans son interview pour Metal-Cross se poursuit avec une explication de l’évolution du logo. Car oui il y a eu du changement : nouveau guitariste soliste, nouvelle maison de disque (car la précédente a mis la clé sous la porte) et évolution musicale.

Le logo initial reprenait le symbole du Chrisme, une fusion des deux premières lettres Grecques du mot Kristos. Si le précédent logo avait la forme d’une clé (ou d’un missile, c’est selon), le nouveau sépare la figure en deux, retourne une des deux parties et les re-rassemble pour former un nouvel idéogramme dont on devine une rose. Alors, éclosion ou division ?

A la première écoute de Till the End, on note une évolution technique indéniable avec l’arrivée à la 6 cordes de Daniel Gailey, ancien Becoming the Archetype. Les guitares sont plus crépitantes, toujours occupées et quasi-omni-présentes. Le spectre sonique gagne également en ampleur et on devine que la nouvelle maison de production a fourni des moyens conséquents pour aboutir à ce son propre mais envahissant, puissant mais précis. A l’image de l’évolution du logo, la mélodicité qui faisait le charme Southern Rock initial des single tels que Fleshkiller, Crowns ou I am Lion a disparu et la part belle est réservée à la technicité de Daniel. Si la densité formelle est appréciable, le contenu des paroles, lui, fait plus dans le figuratif et adopte une approche plus directe voire narrative dans son propos.

Ce que l’auditeur perd en mélodicité et en facilité d’écoute, il le gagne en profondeur lyrique et en satisfaction technique. Dit autrement si on retenait facilement les mélodies des hits cités plus haut, ce nouvel album se mérite d’avantage et demande un peu plus de patience d’autant qu’à la batterie Lee Humarian a visiblement augmenté le niveau de difficulté.

Sean, le chanteur, confie dans une interview à punkvideosrock que la profusion de moyens de la nouvelle maison de disque et l’expérience de la scène lui permirent de se concentrer sur l’écriture de ses textes. Ainsi, gagnant en confiance, il partage avec profondeur et parfois sans détour des passages de son expérience: sa lutte contre la dépression, avec Forever West et son refrain anthémique, être victime de l’adultère et la perte de confiance qui s’en suit dans White Livered, la libération de l’angoisse avec Till the End et enfin l’hommage à l’enfance violente de sa maman dans Truth be told (cf le refrain explicite: “When they put the gun to your head”). Le groupe excelle toujours dans la prédication musicale avec l’évocation du message de la croix et du serviteur souffrant dans Tetelestai (l’expression grecque: “Tout est accompli”).

Alors oui Phinehas a éclos. Il est encore tôt pour dire si le style se figera. La hardiesse de la guitare trahit-elle une peur du vide ou une adaptation du greffon en cours? L’histoire nous le dira. En attendant profitons de cet album de Metalcore de très bonne facture. On souhaite à Sean un épanouissement dans ce nouveau cap franchi par son songwriting. Et pour les avoir testés, n’hésitons pas à les suivre sur les réseaux sociaux car les bougres sont réactifs et toujours aussi radicaux.

Plus dans cette catégorie : « WASP - Golgotha NYVES - Pressure »

Partagez cet article

Concernant l'auteur

_rem

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :