Thousand Foot Krutch - Exhale

Thousand Foot Krutch - Exhale
 

Thousand Foot Krutch sortait en juin dernier son huitième album, Exhale, successeur dans l'esprit de Oxygen:Inhale sorti en 2014, et qui était globalement décevant.

Seul Canadien de l’équipe, les membres de cette dernière ont estimé qu’il était naturellement de mon ressort de dire du mal rédiger la chronique du dernier album de Thousand Foot Krutch, groupe originaire de Toronto, en Ontario, province d’origine d’une partie de ma famille. Comme si avoir le même passeport allait m’inciter à être moins objectif, plus indulgent? Il est vrai que j’ai particulièrement apprécié les débuts du groupe sur Tooth & Nail avec l’excellent Phenomenom, sorti il y a plus de dix ans. La suite fut une succession de déconvenues, que ce soient The Art Of Breaking (2005), The Flame In All Of Us (2007). Welcome To The Masquerade (2009) était ce que le groupe a sorti de meilleur après Phenomenom, et c’est le moment qu’a choisi le groupe pour quitter son label et tenter la voie de l’indépendance, avec la sortie du plutôt réussi The End Is Where We Begin (2013), rapidement suivi par Oxygen: Inhale (2014), qui a plutôt fait l’unanimité contre lui. Trop différent du reste de la discographie des canadiens, mettant surtout l’accent sur le côté rap et rock du groupe.

Loin d’être une abomination, cet album se devait d’avoir une suite rédemptrice pour le groupe, qui annonçait en Exhale un album bien plus heavy que son prédécesseur. En cela, le groupe n’a pas déçu, Exhale est bien plus fidèle au son auquel le groupe a habitué ses fans, et débute sur les chapeaux de roues avec Running With Giants, qui n’est pas sans évoquer musicalement le mythique Rawkfist de Phenomenom, bien que son refrain soit bien moins énervé. Incomplete suit la tendance avec un couplet relativement pêchu suivi d’un refrain adouci, clairement radio-friendly.

On pourrait être tenté de penser qu’un même pattern a été utilisé pour tout le titre, mais Give Up The Ghost vient interompre la série, étant constant de bout en bout, sème le doute. Pourtant la même structure est utilisée sur le titre d’après, A Different Kind Of Dynamite, et c’est à ce moment que l’effet de répétition commence à instiller un début d’ennui. Alors quand la formule inverse apparait sur The River, on commence à sérieusement envisager de passer à la piste suivante un peu rapidement. Push arrive et sonne comme un titre de Manafest. Et c’est là qu’on se rend compte que TFK a perdu de sa superbe, quand c’est l’inverse qui est censé se produire. Comme si Manafest avait définitivement surpassé son maitre, et que c’est ce dernier qui est utilisé comme toise musicale pour en gauger la qualité. Et en l’occurrence le titre est pas mal, quoiqu’un peu trop mou par moments.

Si Off The Rails n’apporte que peu, on est surpris par l’agressivité de Adrenaline, qui porte bien son nom, à tel point qu'il aurait pu s’appeler Testostérone sans soucis. Le titre le plus speed de l’album, et de loin. Dommage qu’il s’agit d’une exception plus qu’une norme. Pas difficile d’imaginer qu’il doit enflammer les foules en concert, surtout quand on sait que TFK envoie toujours sur scène. Probablement une des explications du succès toujours vérifié du groupe lors de chacun de ses passages en Europe.

Les débuts de Lifeline laissent croire que le titre subira un traitement similaire, mais s’il est légèrement moins intense, il reste relativement bien construit, et est efficace dans tous les cas. C’est le neuvième titre de l’album, et il en est un des meilleurs. Can’t Stop This est également bien efficace, les différents parties musicales sont variées, fonctionnent bien dans leurs variations, on est dans un rap-métal franchement réussi, et l’on se rend compte qu’on est bien ancré dans le dernier tiers de l’album, et que c’est l’endroit où TFK a décidé de cacher les meilleurs titres de l’album. Curieux choix.

Born Again est l’avant-dernier titre, et également le troisième single officiel. Il s’inscrit dans la lignée des deux précédents, et donc plus dans l’ambiance musicale de la première moitié de l’album. Un titre neutre, donc, surtout vis-à-vis de ce qu’on vient d’entendre. L’album se termine sur Honest, qui est comme c’en est une habitude avec TFK une ballade. C’est dans celle-ci que les paroles sont les plus évidentes en terme de spiritualité, même si les autres titres ne sont pas en reste.

C’est ainsi que se conclut cet album, qui n’est pas un échec total, mais qui n’est pas une réussite absolue. La moitié des titres sont oubliables, les titres les plus intéressants sont cachés sur la fin, et ne seront probablement pas écoutés par les auditeurs pressés qui auront été déçus des premiers titres qui s’enchainent sans qu’on ne puisse vraiment les différencier. Le groupe se ramollit avec le temps, c’est indéniable, et cet Exhale est difficile à recommander pour quiconque découvre le groupe: Phenomenom et Welcome To The Masquerade sont toujours les deux meilleures réalisations des canadiens.

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :
parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet tn pas cher moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet cheap nfl jerseys moschino outlet online stone island outlet pandora outlet