Before Their Eyes - Midwest Modesty

Before Their Eyes - Midwest Modesty
 

Voilà trois années que les fans du combo de l’Ohio attendaient le cinquième album de Before Their Eyes, et leur patience a été récompensée fin 2015 avec la sortie de « Midwest Modesty » sur le label InVogue.

Dès les premières secondes, le côté mélancolique est palpable, tant au niveau instrumental qu'à la voix de Nick Moore qui n’hésite pas à monter haut dans les aigus. Les titres s'enchaînent sans perte d'intensité jusqu'à la piste quatre "How it feels to be defeated", titre plus posé. La suite de l'album reprend quelques points sur le métronome, avec un excellent « Anything’s Possible In New Jersey », qui justifie son titre de single, et voit l’apparition de scream bien placé, et un refrain hyper mélodieux . L’intensité perdure jusqu’à « Noise », interlude musical précédant la clôture de l'album. Très bien réalisé, ce genre d'intermède gagnerait à être plus utilisé dans les albums du groupe, car il permet d’élargir l’horizon musical du groupe, s'apparentant à des groupes qui usent de ces ambiances comme Devil Sold His Soul, tout en permettant d'installer ou de prolonger les univers créés dans les morceaux .

Si les constructions musicales sont dans l’ensemble intéressantes avec quelques ponts accrocheurs (citons encore "Anything's possible in New Jersey" avec son côté breakdown, ou encore "A home with no ceiling" plus ambiant), le reste n'a rien d'original et ne permet pas de faire sortir les titres du lot. Notons tout de même une batterie très présente en accord avec la basse, ce qui assez rare pour être souligné, la basse étant souvent l’instrument oublié lors du mixage, et des guitares contrastées entre clean et disto, qui arrivent à imprégner les ambiances pour chaque morceau .

Du côté des textes, ils sont aussi spleens que la musique, avec une référence biblique assez évidente dans le titre "Adam was a cool dude", qui décrit du point de vue de Adam son réveil après avoir été endormi par Dieu pour lui prendre une côte et former Eve. L’exercice est assez recherché et donne une réelle identité à l’ensemble, et complètent bien les guitares. La voix est majoritairement claire, avec des passages screamés, qui s'ils étaient plus présents apporteraient plus de poids et de caractère par moment.

Au final, Midwest Modesty est un album plaisant à écouter, qui ne révolutionne mas le genre mais qui réussit à accrocher l'auditeur et l'emmener dans l’univers mélancolique de Before Their Eyes. Et c'est tout ce qu'on lui demande.

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Alexis

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :