The Danger Of Falling - Hope/Well

The Danger Of Falling - Hope/Well
 

Sorti le 5 Août 2016 chez Imminence Records, Hope/Well, le 1er EP de The Danger Of Falling (Morgantown, West Virginia) permet de poser les bases de leur hardcore mélodique, mêlant sonorités lourdes et guitares entêtantes.

Les premières notes de piano introduisant les cinq titres, accompagnées de sons distordus et de voix lointaines, amènent une certaine tension positive, et préparent l’auditeur à l’intensité de la suite de l’EP. S’en suit alors un instrumental batterie/guitare (Still/Vacant), puis très vite la voix saturée de Lucas Smith arrive et emballe la machine. Les riffs se font pressants, la grosse-caisse entraînant comme une locomotive le reste des instruments. Puis l’on passe à une alternance de passages où l’urgence est palpable et d’ambiances mid-tempo : (sauf pour la voix qui garde son intensité) la batterie se faisant plus lourde, les guitares plus ambiantes, laissant échapper des nappes sonores installant ce côté mélodique.

Sur Distant/Dispair, 3ème titre, la mise en route d’une cassette (ou d’une vieille bande analogique pour les amateurs de matériel vintage) introduit les guitares et la batterie qui feront de cette piste un morceau avec beaucoup d’intensité, dû à la recette efficace voix saturée/guitares planantes/batterie lourde. A noter aussi l’arrivée de voix claires après le pont.

Le duo piano/guitare introduit Her/Being. Rejoint par la voix (plus intense que jamais), puis la basse et la batterie par touches savamment dosées, et associé à un tempo très lent font de ce passage un moment où l’on est pleinement en phase avec la musique, qui doit à coup sûr prendre une dimension encore plus importante en live. Puis le train reprend sa route après le pont, ramenant ce côté pressant qui fonctionne, pour finir par calmer progressivement tous les instruments, avec la voix de Lucas qui se fait plus claire, qui montre bien sa capacité à alterner les deux types de chant.

En clôture de cet EP, Myself/Alone reprend les codes des titres précédents (alternance d’ambiance, guitares saturées et planantes), avec pour particularité par rapport aux titres précédents que Lucas alterne plus chant clair et chant screamé.

Au niveau de l’ensemble de cet EP, la production est bien faite, avec un mix qui donne une bonne balance entre les instruments, sauf pour la basse qui mériterait plus de place pour souligner les passages mid-tempo, et un son assez « gros » comme savent le faire nos amis américains. La batterie d’Austin White est présente, sans pour autant tourner à la démonstration, ce qui lui donne encore plus d’impact (« less is more »). The Danger Of Falling a sorti ici un très bon 1er EP, les cinq titres s’écoutant d’un seul bloc, avec une réelle liaison et cohérence. On ressent aussi que la composition est pensée pour le live, et ces cinq morceaux laissent présager un futur premier album qui marquera son empreinte dans le hardcore mélodique.

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Alexis

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :