August Burns Red - Phantom Anthem

August Burns Red - Phantom Anthem
 

Il y a environ un mois, nous rencontrions August Burns Red peut avant leur unique date parisienne et dernier concert d’une longue tournée européenne pour parler notamment de leur nouvel album Phantom Anthem, qui sortira le 6 octobre chez Fearless Records. Avant de lire notre interview et découvrir l’album dans quelques jours, nous vous livrons ici nos impressions sur ce nouveau disque : 11 titres denses et complexes alliant le meilleur cru du Metalcore affiné en fûts de chêne avec une des touches d’originalité plus ou moins heureuses, confirmant encore une fois combien August Burns Red est à la fois une référence du genre et un combo en perpétuelle recherche de renouvellement.

Ce huitième opus aux finitions léchées s’ouvre sur le riff étouffé mais ravageur de King of Sorrow, signe annonciateur d’une tempête prête à exploser telle la vague qui recule avant le tsunami, et l’on découvre alors très vite ce qui nous attend sans vraiment comprendre ce qu’il nous arrive. Le titre parti au quart de tour est taillé pour retourner les salles, un véritable rouleau compresseur à Mosh Pit qui remuera bientôt les fans du monde entier, en dedans comme en dehors. Car au-delà d’une introduction ultra-efficace et sans concession, ce premier morceau est pour moi un condensé bien équilibré de l’album dans sa totalité, et l’ambiance qui s’en dégage se retrouvera plusieurs fois au fil des pistes suivantes. Voilà un pot-pourri habile de technicité, de mélodies et solos enivrants, de riffs incisifs et violents, de screams puissants supportés par une rythmique précise et martelée, rappelant d’entrée de jeu qu’August Burns Red est bel et bien de retour avec la formule maîtrisée qui a fait leur succès, mais sur laquelle se déploient aussi avec ingéniosité des expérimentations d’arrangements et de couleurs qui font voyager très loin en un peu plus de 4 minutes, pour un résultat absolument épique. Après le premier déferlement, on se laisse complètement surprendre par l’entrée d’un piano et de voix de chorale qui donnent une toute autre dimension au morceau, puis la rythmique ronflante galvanisée à la distorsion revient avec perfection avant un changement de tonalité hallucinant et un solo de guitare tout simplement renversant. Les transitions judicieuses nous ramènent vers un dénouement magistral avec une pointe de mélancolie. Bienvenue dans le nouvel album d’August Burns Red !

Pas le temps de compter les morts et les blessés qu’Hero of the Half Truth démarre avec une rapidité soutenant le rythme intense du premier morceau. Pourtant, le groupe nous laisse assez rapidement un peu d’air avec une longue transition où violoncelle et guitare acoustique viennent flirter avec une basse lourde et granuleuse qui nous tire irrémédiablement à nouveau vers un Metalcore prenant ici ses lettres de noblesse (quelle fin, là encore !).

Au passage, on commence à déceler la logique de construction de l’œuvre, déjà très perceptible dans le premier morceau comme je le disais : presque tous les titres s’appuient au final sur un ou deux riffs bien construits et brutaux, puis s’offrent d’audacieuses parties plus mélodiques ou expérimentales cassant le rythme habituel du style pour faire entendre des instruments ou des atmosphères auxquels on s’attendrait peu, comme pour élever l’auditeur, au risque d’en perdre en efficacité et en puissance de feu. Et c’est d’ailleurs ce qui se passe sur un certain nombre de titres de l’album où j’ai le sentiment de me perdre un peu dans ces méandres harmoniques qui font baisser l’intensité de l’ensemble (Lifeline ou Carbon Melody par exemple), peut-être à cause de transitions trop brutales ou curieuses à l’oreille. La production très bien travaillée fera oublier cette impression aux fans du genre, mais pour ma part j’en reste parfois sur ma faim et je me suis demandé à deux ou trois occasions ce que tel ou tel passage faisait là.

Qu’à cela ne tienne, ce huitième opus regorge tout de même de pépites magnifiques comme la fin de Dangerous ou le titre Invisible Enemy, premier extrait en écoute depuis le mois de juillet et supporté par un clip très original comme on en propose rarement. On y voit un spectacle de marionnettes représentant chaque membre du groupe avec une finesse de détails qui rappelle s’il le fallait que chez August Burns Red, on ne fait jamais les choses à moitié. Quake vaut aussi clairement le détour pour l’énergie qui se dégage de cet hymne guerrier tout en guitares tonitruantes, les exhortations de Jake nous tirant une frénésie galopante de basse et de batterie.

En conclusion, sous une pochette énigmatique et poétique (très réussie d’ailleurs) se cache un album qui pousse un peu plus loin encore l’incroyable maîtrise d’August Burns Red dans un style qui souffre pourtant souvent d’uniformité. Voilà un groupe qui sans changer une recette gagnante parvient à se surpasser année après année avec une audace et une ouverture qui force le respect.

 

Tracklist :

  1. King Of Sorrow (4:06)
  2. Hero Of The Half Truth (5:04)
  3. The Frost ( 4:47)
  4. Lifeline (5:35)
  5. Invisible Enemy (4:38)
  6. Quake (4:09)
  7. Coordinates (5:12)
  8. Generations (6:00)
  9. Float (4:16)
  10. Dangerous (4:23)
  11. Carbon Copy (5:40)

Line up :

  • Jake Luhrs : Chant
  • Brent Rambler : Guitare rythmique
  • J.B Brubaker : Guitare lead
  • Dustin Davidson : Basse, Choeurs
  • Matt Greiner : Batterie, Clavier

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Guru Pope

Site internet : bit.ly/GuruPope

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :