Eleventyseven - Galactic Conquest

Eleventyseven - Galactic Conquest
 

Alors, petit check-up ... Punk, casque de cosmonaute, Star Wars et  pop-corn.  Ai-je oublié quelque chose avant le décollage ?

ImageLabel : Flicker Records
Durée : 35'40
Genre : électro pop punk
Sortie : 4 Septembre 2007

Au moment de sa sortie, Flicker Records a sorti l'artillerie lourde pour assurer la promotion de cette oeuvre, la deuxième d'un groupe m'étant totalement inconnu jusqu'alors : Eleventyseven.

Le côté space-kitch ne me semblait pas relever du meilleur goût, mais au moins il se mariait plutôt bien avec la musique débordant de synthétiseurs. Et comme je suis plutôt du genre anti-conformiste, j'ai gentillement ignoré cette sortie, me contenter d'ajouter la vidéo de Love In Your Arms, ce qui me permettait de constater que vraiment, les synthés, quand ils sont joués de cette façon, c'est autant ma tasse de thé que d'écouter R2D2 chanter. Alors, quand les deux sont réunis !

Appelez cela le destin, la fatalité ou la continuité, mais j'ai quand même fini par ouvrir le cd afin d'admirer les vaisseaux spacieux tous de rose décorés. J'ai poursuivi mon effort en parcourant le booklet (qui a dit "A la recherche de fautes d'orthographe ?") je suis tombé sur un nom qui me semblait familier : Ian Eskelin. Son nom est partout, depuis les remerciements jusqu'au crédit d'auteur : il a même composé des chansons ... et produit l'album ! Je me suis alors demandé s'il ne faisait tout simplement pas partie du groupe, mais cette question a échoué sur une déception, toute relative bien entendu. Et c'est à ce moment précis qu'à commencé à sortir des écouteurs Happiness, et j'ai alors immédiatement reconnu son empreinte. Ce rythme léger, cette guitare syncopée, ces paroles pleines de bon sens, c'était comme si un synthétiseur avait été ajouté à un titre de  ... All Star United bien sûr. Le groupe d'Eskelin, mais bien sûr vous le saviez,  n'est-ce pas ?

Alors, en quoi cette découverte est-elle importante ? Elle m'a tout simplement fait changer d'avis sur le groupe, du moins le concept de Galactic Conquest ! En effet :

  1. Je suis fan d'All Star United
  2. Ian Eskelin est un excellent parolier, connu pour la justesse de ses paroles qui critiquent avec énormément d'ironie là ou ça fait mal. Sa cible préférée ? Les chrétiens et leurs manquements
  3. Eskelin est également un excellent compositeur pop / rock

Du coup, sans pour autant considérer Galactic Conquest comme une oeuvre d'art ou comme une oeuvre d'All Star United, je l'ai plutôt considérée comme une vaste plaisanterie, ou plutôt comme une oeuvre totalement décallée et loufoque, ce qui finalement est confirmé autant par les synthés que par les tenues de cosmonaute du dimanche, qui du coup passent de "ringard" à "marrant".

Reste quand même le problème s'il en est de la musique, qui reste somme toute difficile à décrire. C'est comme si quelqu'un avait enfermé Mike Herrera (MxPx), Neil Tennant (Pet Shop Boys) et Dan Haseltine (Jars Of Clay) et que leur seule façon de sortir était d'écrire un album, le tout sous l'égide d'Eskelin (All Star United, s'il était besoin de le rappeler). Le résultat est donc très, très, éclectique, assez électrique, presque hérétique, plutôt électronique, pas vraiment mythique mais suffisamment cosmique pour pas que j'y sois totalement hermétique. Au final, ça donne un ensemble résolument pop punk à forte influence dance.

Parfois viennent se cacher quelques ballades rock, comme le superbe It's Beautiful servi par une guitare et des violons. Il serait par ailleurs erroné de laisser penser que tous les chants tournent autour d'un synthé, car près d'un tiers des chants en sont dépourvus. Parmis ces derniers, Feel Ok est un pur morceau de pop punk, et le même peut être dit de Conan.

Une dose de décryptage lyrique, cela intéresse quelqu'un ? Il n'y en a pas vraiment besoin. Les textes sont clairs et limpides, la foi est évidente, il y a tantôt un chant d'amour vers Dieu (How It Feels To Be With You), tantôt des encouragements (Feel Ok), j'aime beaucoup Fight To Save Your Life et la façon simpliste mais efficace qu'à ce chant de présenter le salut, avec la ligne "Join the fight this is your time / You've got to use your mind to save your soul" (Rejoins le combat ton heure est là / Tu dois utiliser ton esprit pour sauver ton âme).

Honnêtement, c'est frais car original, mais le mélange m'a assez vite saturé. Je ne vais pas réécouter cet album dans l'immédiat, mais pour tous ceux qui aiment les synthés, c'est pour votre plus grand bonheur.

Note : 6/10

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :