Still Remains - The Serpent

Still Remains - The Serpent
 

Les synthétiseurs semblent avoir la cote en ce moment, et on les retrouve dans tous les genres musicaux. Alors, métalcore et synthétiseurs font-ils bon ménage ?

ImageSortie : 7 août 2007
Genre : Métalcore mélodique
Label : Roadrunner Records
Durée : 41'52

C'est probablement la recherche de la diversité qui a poussé les membres de Still Remains à incorporer un clavier dans leurs compositions. Ce qui est vraiment positif avec cet instrument c'est qu'il a une présence phénoménale : il couvre pratiquement l'ensemble des fréquences, ce qui fait qu'il est souvent utilisé comme joint (pour ne pas dire bouche-trou). Il est alors légitime de se demander quelles brèches peuvent bien être comblées quand il y a déjà deux guitares dans l'effectif, en plus des traditionnelles basses et batteries (avec double pédale sur la grosse caisse, bien entendu). Il doit donc y avoir une autre explication et il faut probablement se tourner vers une recherche de sonorité différentes. Pour se démarquer, donc. Il faut préciser que Still Remains a fait partie des précurseurs en la matière, et leur mix a attiré un grand nombre d'amateurs. Depuis, de nombreux autres groupes se sont essayés au genre, et le claviériste a quitté le groupe.

Une chose importante à préciser concernant ce groupe, si vous les avez découverts avec les vidéos de Stay Captive et/ou de Dancing With The Enemy, est que ces deux morceaux ne couvrent qu'une partie de leur spectre musical. Si ces deux là sont dans le même registre que Skillet, ils possèdent également des chants purement métalcore avec passages hurlés et très grosse batterie. Cette diversité est dans ces conditions une richesse et les synthés se font suffisamment discrets pour être efficaces.

Après une intro très agréable, The Wax Walls Of An Empty Room est un mix entre les deux sons de Still Remains : couplet hurlé, refrain chanté. La fusion de ces deux univers aurait pu être une franche réussite si le refrain n'était pas aussi faible par moment, bien que cela soit un effet recherché (d'être lent, pas d'être faible, bien entendu). Ceci est légèrement frustrant car même le synthé n'arrive pas à relever le niveau sonore à ce moment. Le chant montre également d'entrée la propension qu'a un des deux guitaristes à user voire abuser de riffs aigus. Mais je les comprends, ils sont deux et il est parfois nécessaire dans ces cas de s'affirmer. Quoi qu'il en soit, avec le temps on s'habitue et je leur ai déjà pardonné.
Son suivant, Stay Captive, a déjà été évoqué précédemment, mais il m'est important de préciser que tous les instruments y sont bien dosés, résultant en un chant très agréable et très dynamique. Il n'est ainsi pas étonnant qu'il fut choisi comme premier single. Anemia In Your Sheets est un très beau morceau de screamo.

J'ai déjà décrit trois chants et je n'ai pas encore mentionné un élément très important à mes yeux, que nombre de groupes jouant dans des sous-genres du métal ont oublié : METAL = SOLOS !!! Et il y en a suffisamment dans cet opus pour mon bonheur, même si Jordan Whelan et Mike Church ne sont ni des guitar heroes  ni des shredders. Mais ne boudons pas notre plaisir pour autant !

Après cet - oh combien important - aparté,  nous arrivons à Maria, un bijou s'il en est. Une petite perle bourrée d'émotion et d'intensité, débutant avec une intro donnant le ton avec juste des arpèges de guitare créant l'ambiance nécessaire. Une merveille !
Le chant suivant n'a pas grand chose à lui envier non plus niveau émotion, bien que l'on soit dans un tout autre registre, et il me permet également de décrire la voix du préposé aux hurlements. J'ai clairement déjà entendu de plus chaleureuses voix, mais c'est une question de goût, n'étant pas vraiment amateur des voix gutturales du death métal.

Vous savez quoi ? Le reste de l'album est dans la même veine. Dancing With The Enemy est découvrable en ligne (avec ses synthés) et Sleepless Nights Alone est une de mes préférées, tout comme sa suivante, bien dans l'esprit du groupe.

Le contenu lyrique est dans la même veine. Maria est une chanson triste évoquant un évènement tragique étant arrivé à une personne portant ce nom. Dropped évoque une enfance douloureuse due à un père violent : "I waschased back to bed by your naked fists" "I'll teach myself how to never be like you" (J'ai été chassé au lit par tes poings nus / Je m'apprendrai comment ne jamais être comme toi). The River Song est intriguante à souhait, comme la plupart d'ailleurs, énormément de métaphores étant utilisées rendant l'interprétation des textes assez ardue. Stay Captive est un chant pouvant mettre en avant l'amour ... de Dieu ?

La grande diversité des chansons est une des forces de l'album. Le mélange émo/métal/death est assez réussi, ce qui fait de The Serpent une des meilleures sorties de l'année, et certainement une des plus originales dans ce genre surchargé. Mention toute spéciale pour les noms des chansons.

Note : 8,5/10 

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :