Deas Vail - All The Houses Look The Same

Deas Vail - All The Houses Look The Same
 

Il est des albums, voire des groupes, qui ne payent pas de mine. Nom de groupe incompréhensible voire imprononçable, album d'apparence insignifiante au nom banal et à la pochette enfantine (semblant être adressée aux enfants de six ans friands de contines), signature chez un minuscule label possédant en tout et pour tout deux artistes … A première vue, rien de bien attirant chez Deas Vail ...

ImageLeur présence dans mon top 10 des meilleurs albums de l'année 2007 ne doit rien à personne et n'est pas non plus un coup d'éclat ayant pour objectif de les faire connaitre au plus grand nombre. Mais, plutôt, que le plus grand nombre écoute un jour ces treize titres de soft rock et soit, à leur tour, enchantés et convaincus.

Basant leurs titres autant sur les combinaisons guitare / piano que sur la versatilité de leur chanteur, Deas Vail a fait le juste choix. Celui des gagnants, ceux qui prennent les bons chemins, qui osent des risques et les assument.  

Bien sûr, avoir de bons instrumentistes est presque un minimum pour sortir un album, mais parfois certains se contentent d'être efficaces, au lieu d'être innovants. Il y a ainsi une grande différence entre simplement aligner des accords à la guitare et multiplier riffs et arpèges. Alors, quand en plus un clavier fait partie de l'équipe, on pourrait s'attendre à tort que ce dernier s'occupe seul des fioritures. Mais ce n'est pas le cas, et c'est tout à leur honneur. Le jeu de batterie excellent et varié vient compléter le tableau, preuve d'une grande maitrise de l'instrument. Townsend producteur a parfaitement joué son rôle de mentor.

Mais Deas Vail, c'est aussi et surtout une voix. Sublime, envoûtante, planante. Le genre de voix ne semblant pas avoir de limite. Qui joue avec les octaves et les genres comme le vent avec une feuille, et, en fin de compte, comme ses compères avec leurs instruments. Aussi à l'aise en falsetto qu'en ténor, Wes Blaylock nous enchante à chaque titre par de nouvelles prouesses. Je ne crains pas dire qu'il fait actuellement partie des chanteurs les plus talentueux du rock. Mais tout ça se comprend quand on sait qu'il a reçu une formation pour être chanteur d'opéra. C’est un régal que de l’entendre, et le bonheur atteint son paroxysme quand Laura Hudson ne se contente plus de jouer au clavier mais accompagne Wes au chant.

Dès les premières notes, vous serez conquis. Il suffit d'essayer. Car cet album est une double réussite. D'une part, il s'agit du tout premier de ce qui semble être une longue carrière pour Deas Vail s'ils arrivent à éviter les pièges d'un succès rapide. Et deuxièmement pour Mark Townsend et son label, pour avoir cru et donné sa chance à ce groupe talentueux.

Note : 8/10
Genre : Rock / Pop Rock
Label : Brave New World Record
Sortie : 6 Mars 2007
 

Tags:

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :