Secret and Whisper - Great White Whale

Secret and Whisper - Great White Whale
 

Prenez un groupe de post-hardcore dont le chanteur vient de partir, et remplacez ce dernier. Changez le nom du groupe, son style, et vous obtiendrez Great White Whale, le premier album de Secret and Whisper, chez Tooth and Nail Records

Secret and Whisper - Great White WhaleHistoire, histoire, histoire. Chaque groupe a son histoire, et chacune est plus ou moins complexe selon les évènements. Secret and Whisper n'a pas toujours été connu par ce nom. Il y a quelques temps, disons un peu plus d'un an, ce groupe était connu sous le nom de Stutterfly, et avait deux albums à son actif. Le premier s'est d'ailleurs tellement bien vendu lors des concerts qu'ils ont pu être signés chez Maverick Records, rejoignant ainsi Deftones et Alanis Morissette dans ce label détenu par Madonna, rien que ça. Mais les ventes de And We Are Bled of Color, leur premier album sous ce label, furent décevantes, et ils furent priés de se trouver une nouvelle maison. Peu de temps après, leur chanteur Chris Stickney est parti. En bons termes. Et l'ont remplacé par Charles Furney, qui venait de quitter de manière plus ou moins forcée le groupe thebleedingalarm. En bons termes également ? L'histoire ne le dit pas. On sait juste que ces deux groupes étaient souvent en tournée ensemble au Canada. Et oui, ces p’tits gars viennent du pays à la feuille d'érable. Il n'y a pas que les USA dans la vie !

Changement de style donc, exit le post-hardcore (ou presque), et bienvenue dans un monde de rock plus ambient qu'alternatif. Et, contrairement à As Cities Burn, les membres de Stutterfly ont décidé de changer également de nom. Secret and Whisper est le produit de toutes ces péripéties. Great White Whale est le résultat de leurs efforts.

Premières constatation, on comprend aisément pourquoi le groupe a décidé de se rebaptiser avec l'arrivée de Charles Furney, tant la voix de ce dernier définit le son de l'album, et à présent du groupe. Très légèrement nasillarde, elle est surtout capable d'atteindre pratiquement n'importe quelle hauteur de note sans effort apparent. Sans dégager pour autant une sensation de puissance. En définitive, les chants sont aigus, et les comparaisons avec l'ancien chanteur de Saosin, Anthony Green, sont permises. Mais si vous pensez que Secret and Whisper est le genre de groupe reposant uniquement sur la performance de son chanteur, vous avez tout faux. Les musiciens sont brillants, et c'est à cet effet qu'intervient le descriptif Ambient. En simplifié, c'est de la musique non d'ambiance, mais créant une atmosphère enjoué, agréable.

Mais ce qui en fait sa principale qualité est également ce qui peut être le gros reproche de l'album. Lors de mes premières écoutes, j'ai été tour à tour enchanté, puis lassé. Enchanté par cette voix et ce style si particulier, puis lassé par le peu de variations dans le chant. Il m'a alors fallu plusieurs écoutes pour apprécier les nuances, qui finalement existent bel et bien. Il suffit d'un peu de patience et de persévérance ... ce qui malheureusement n'est pas l'apanage des consommateurs d'aujourd'hui.

Mais il n'est pas évident d'abandonner ses origines, et les rythmiques sont tout de même très rock. On sent que parfois la moutarde leur monte au nez, et que tout pourrait exploser sans problème. Le passé du groupe ressurgit surtout lors de deux chants : Spider Besider et Great White Whale, où l'on pointe par moment vers du screamo. Dit comme ça, ça peut paraitre étrange, mais c'est assez habilement mené et pour ceux habitués à ce genre de chant, ça passe très bien et l'effet est réussi.

Notons également la superbe ballade intitulée Werewolves, et l'on ne peut non plus ne pas citer XOXOXO, le premier single du groupe, dont le nom est expliqué dans les paroles : "She's drawing Xs and Os on her pantyhose" - "Elle dessine des X et des O sur ses collants".

Si la musique est bonne - formidable intro au passage, les paroles elles, sont quand à elle cryptiques au possible. Certes, ce n'est pas étonnant de la part d'un groupe signé chez Tooth & Nail, mais dans ce cas, la poésie ne semble plus avoir de limites, et chaque chant peut avoir la signification que voudra lui donner l'auditeur. Pourtant le groupe donne quelques explications. Ainsi, Vanishings relate la précédente expérience du chanteur avec l'industrie du disque et son précédent groupe. Attacker parle de fantômes ("Let me tell you that the whispering is the worse" / "Laisse moi te dire que les chuchotements sont les pires"). Le groupe a dévoilé à un fan la signification du chant Spider Besider, qui a été écrit au sujet d'une vieille personne Chinoise appelée Iachoku que Charles a rencontré dans un précédentboulot. Cette dernière a du changer de nom quand elle a émigré en Amérique du Nord, et le chant relate combien il est ridicule que les gens doivent changer autant pour s'intégrer. Nul doute que la principale stratégie pour les paroles a été d'utiliser des images.

Au final, ça donne un album intéressant, sans pour autant être l'album de l'année. Un groupe à surveiller de près.

Informations sur l'albumSortie : 12 Février 2008
Genre : Rock Alternatif, ambient
Label : Tooth and Nail Records
Durée : 42'07


Liste des chansons :
1. "Blonde Monster" - 1:33
2. "You Are Familiar" - 2:59
3. "Vanishings" - 3:56
4. "XOXOXO" - 3:25
5. "The Actress" - 3:20
6. "Spider Besider" - 3:31
7. "Looming Moon" - 4:33
8. "Attacker" - 3:34
9. "Anchors" - 3:31
10. "Werewolves" - 3:31
11. "Lovers" - 3:43
12. "Great White Whale" - 4:31

Membres :
Charles Furney (chant), Bradyn Byron (guitare), Jordan Chase (basse), Jason Ciolli (guitare), Ryan Loerke (batterie).

Sites :
Myspace - Purevolume - LastFM - Tooth & Nail

 

Acheter cet album sur notre boutique

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :