P.O.D. - When Angels And Serpents Dance (2008)

P.O.D. - When Angels And Serpents Dance (2008)
 

When Angels And Serpents Dance est le 7ème album studio de P.O.D., et le premier depuis Satelllite avec leur line-up original. Après un décevant album éponyme, et un très pop Testify, le retour de Marcos suffira-t-il a restaurer le blason du groupe ?

Pochette P.O.D. - When Angels And Serpents Dance (2008)Je dois l'avouer, je me suis un peu cassé la tête pour trouver l'intro parfaite pour cette chronique. L'histoire du groupe est tellement riche que j'avais l'embarras du choix... J'aurais pu commencer par l'histoire du groupe et relater leur parcours au long de leurs 16 ans d'existence. J'aurais pu décrire chacun de leurs sept albums, et présenter l'évolution de leur son, passant du punk au rock métal alternatif en passant par le nu-métal. J'aurais pu relater l'histoire assez hollywoodienne du départ de Marcos et son retour "comme par hasard au moment où le groupe quitte Atlantic Records et que Jason Truby quitte P.O.D.". J'aurais également pu m'étendre sur la décision de Sonny de couper ses tresses et d'arborer à la place un couvre-chef de son choix ... J'aurais pu parler de tout ça. Mais j'avais surtout la possibilité de laisser l'album parler pour lui-même, et d'incorporer un peu de tout ça au fur et à mesure.

Ma première écoute fut un fiasco. Une déception totale. J'avais l'impression d'écouter un groupe se contentant de jouer des reprises de P.O.D. mais auquel il manquait l'essentiel. Alors, fidèle à mes habitudes, je décidais de donner une seconde chance à When Angels And Serpents Dance. Puis une troisième, une quatrième, une cinquième ... j'arrivais alors à apprécier un peu plus, mais comme avec les chats, la partie s'est terminée après sept vies.

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec cet album et le retour de Marcos à la guitare. Je trouvais que Jason Truby avait fait plus que du bon boulot et la technicité qu'il apportait avec son jeu de guitare lui avait permis de bien s'intégrer dans P.O.D. surtout avec Testify. Marcos n'est bien évidemment pas un mauvais guitariste, devait ramener une alchimie qui avait bien fonctionné jusque la. D'autant plus que P.O.D. a mis le paquet concernant les guest stars : Mike Muir de Suicidal Tendencies chante sur Kaliforn-Eye-A, Page Hamilton de Helmet est présent sur God Forbid, et les filles de Bob Marley s'occupent des voix de I'll Be Ready. Ces chois s'avèrent payant car les chants en question sont de bonne facture.

Or, force est de constater que P.O.D. n'est plus le P.O.D. des années 90. Leur son est différent. Alors qu'ils étaient connus pour leur mélange de (nu-)métal, de reggae et de rap, les deux derniers ont presque disparus, et ne resteque le côté métal.
Et ce métal est à la sauce alternative ... c'est plus calme, plus tempéré, beaucoup plus mélodique, magnifique par moment, et quelque fois ennuyant, quand le groupe donne l'impression de jouer avec le frein à main. Ainsi lors de mes premières écoutes, j'étais là, écoutant les accords défiler lentement, a attendre d'hypothétiques explosions, qui ne sont venues par intermittences que sur quelques chants, comme God Forbid, End Of The World, ou encore Kaliforn-Eye-A. Shine With Me est également un bon chant qu'il me faut citer. When Angels And Serpents Dance, le chant éponyme, aurait également sa place dans cette liste. Mais pour l’anecdote, il fut le premier à être dévoilé par le groupe, et à ce moment je le trouvais bien mou … ceci parle de lui-même.

Alors j'ai du me faire une raison, et trouver de nouvelles raisons d'aimer ce P.O.D. cuvée 2008. Et les voici : It Can't Rain Everyday, End Of The World, This Aint No Ordinary Love Song et Tell Me Why. L'original Roman Empire, sorte de ballade acoustique chantée en latin, est du même acabit. Cela semble être inévitable, conséquence probable de l'âge des protagonistes, P.O.D. se ramollit, et excelle à présent dans les ballades. On en avait déjà eu un indice avec l'album précédent et le sublissime Strengh Of My Life, mais c’est à présent une confirmation. Plus du tiers des chants de When Angels And Serpents Dance sont ainsi des ballades, si certains avaient besoin de plus de preuves ... ces quelques titres justifient à eux-seuls l’achat de When Angels And Serpents Dance. Et comme on retrouve quelques banderilles énergiques pour les accompagner …

Une des clés du succès du groupe s’est également trouvée dans les paroles du groupe, et les sujets abordés, fortement sociaux. Grandir dans une banlieue défavorisée de San Diego a toujours été une source d’inspiration pour P.O.D. et cela se retrouve encore dans cet album. Appels à la paix et la réflexion sur la guerre (Tell Me Why), sur les dépendances qui nous pourrissent la vie (Addicted), sur la confiance en soit (Shine With Me), etc. Nous sommes loin des standards vides du genre ! Et le message est toujours clair, Dieu est la solution.

On pourra dire que P.O.D. m'a donné du fil à retordre et que cette chronique fut la plus difficile qu'il m'ait été donné de réaliser. Je suis passé par tous les sentiments possibles, détestant, puis appréciant, puis étant blasé par cet album. Puis je fus pris d'un élan écologiste et décida d'aimer cet album au moyen de la méthode du tri sélectif.

Et au final, l'album n'est pas si mauvais que ça ... mais il demande beaucoup de patience lors des premières écoutes.

Tags:

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :