Sleeping Giant - Sons Of Thunder (2009)

Sleeping Giant - Sons Of Thunder (2009)
 

Deuxième album de Sleeping Giant à sortir chez Facedown, Sons Of Thunder fait suite à Dread Champions Of The Last Days sorti en 2007.

Pochette de l'album Sleeping Giant - Sons Of ThunderJe dois avouer ma totale ignorance en ce qui concerne ce groupe. A part savoir qu'ils font partie de la famille Facedown depuis quelques temps déjà, je n'avais jamais eu l'occasion d'écouter ne serait-ce la moindre chanson venant de leur part, avant de recevoir Sons Of Thunder.

J'ai immédiatement regretté ne pas m'être intéressé plus tôt à ce groupe. La première chose qui me soit venue à l'esprit est "xDeathstarx", tant la ressemblance entre les deux groupes est flagrante. Et c'est heureux, car ce dernier groupe ayant à présent rendu les armes, je vais me permettre de les placer comme leurs dignes successeurs, en espérant ne pas les voir disparaitre après cet opus, tout comme xDeathstarx disparaissait après avoir sorti un énorme We Are The Threat en 2007.

Pour présenter ces groupes, il faut se remémorer sa plus grande engueulade jamais reçue. Ceux ayant fait l'armée auront la tâche plus facile en repensant à leur sergent instructeur, quand aux autres heureux, ils pourront s'inspirer de la première partie du film de Kubrik "Full Metal Jacket" et ce que se prennent tous les apprentis marines de la part du sergent Hartmann. Une fois replongé dans les souvenirs, écouter un album de Sleeping Giant et de xDeathstarx est comme se prendre trois grosses remontrances, mais en musique. On en prend plein les oreilles en étant parfois stupéfaits par la puissance incroyable se dégageant de cette musique.

Cette dernière est purement hardcore, sans fioritures, pas vraiment old-school, et suffisamment variée pour ne pas tomber dans le piège de la répétition. Les chants ne sont pas tous joués au même rythme et présentent même parfois des variations en leur sein. Ainsi, I've Seen est joué à un tempo lent tels qu'on peut en trouver dans les chants de blues/rock, alors qu'au contraire Gang Signs débutait l'album à un rythme bien plus élevé.

Thom Green se donne vocalement à fond sur chaque chanson et sa performance est ce qui se détache le plus de l'ensemble. Flirtant avec le rap sur certains titres, sa voix est alors semblable à celle de Ray Oropeza du récemment défunt groupe Downset, qui pourrait être probablement cité par le groupe comme une influence, valant de ma part dans tous les cas un bon point.

Après tout, le reste de ses accolytes se contente de jouer juste avec l'impression de chercher la simplicité, à la manière de musiciens punk. Certains titres voient même l'apparition de chant clair (Sons Of Thunder, I've Seen), quand à The Army Of The Chosen One commence tout simplement avec des voix féminines assez angéliques. Notons d'ailleurs sur ce titre la présence de Ryan Clark, chanteur de Demon Hunter, dont la voix reconnaissable vient apporter du poids à un titre déjà bien lourd.

Au final cela donne une succession de titres heavy, aggressifs autant qu'addictifs, entrecoupés de morceaux plus calmes et conclus en beauté par un chant de louange. Ce qui n'est qu'une fin des plus appropriées pour un groupe qui aura étalé tout au long des titres sa foi en Dieu.

Genre : Hardcore
Sortie : 23 juin 2009
Label : Facedown Records
Durée : 41:39 (9 titres)

Membres :
Eric Gregson (guitare), Travis Boyd (batterie), Geoff Brouillette (guitare), Ryan Bermuda (basse), Thom Green (voix)

Liste des chants :
01. Gang Signs (2:38)
02. No One Leaves This Room Sick (2:47)
03. Sons of Thunder (6:36)
04. Descending Into Hell (2:33) (feat. guest vocals by Bruce LePage, formerly of 100 Demons)
05. The Streets Don’t Lie (5:33)
06. The Army of the Chosen One (3:33) (feat. guest vocals by Ryan Clark of Demon Hunter,
 and Krissi Green, vocalist Thom Green’s wife)
07. I’ve Seen (6:48) (feat. guest vocals by Dawn Johnson of Take 2 Productions)
08. Confession (3:02)
09. He Will Reign (8:04) (feat. guest piano by George Bowker)

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :