Living Sacrifice - The Infinite Order (2010)

Living Sacrifice - The Infinite Order (2010)
 

Après s'être séparés, Living Sacrifice revient 6 ans plus tard, et sort un nouvel album : The Infinite Order. On peut appréhender du changement, est-ce que le groupe est toujours à la hauteur ?

living_sacrifice-the_infinte_orderA première écoute on peut noter une évolution, principalement au niveau des guitares. L'album sonne dans l'ensemble plus mélodique que les précédents. Il n'y a pas de morceau au rythme très marqué, à la façon Reject de l'album Reborn. Mais on retrouve de bon morceaux bien entrainants, comme Organnized Lie, ou les premiers titres de l'album. Au fur et à mesure qu'on progresse dans l'album on tend plus vers une mélodie qu'un rythme. Même au début de l'album, où il les guitares rythmiques sont assez marquées, les parties mélodiques viennent calmer la chanson. Ceci est quelque chose de nouveau pour le groupe. L'album donne une impression plus lente, plus détendue que les précédents.
Malgré le départ du percussionniste, Lance a profité de l'avantage d'un enregistrement studio pour jouer les pistes de percussion en plus de la batterie, afin garder un appui rythmique en supplément à la batterie. Celui-ci viens tout de même plus ajouter une petite touche supplémentaire qu'un réel apport de puissance. C'est appréciable d'avoir de temps en temps à prêter attention en se disant tiens il y a un quelque chose en plus.
Côté voix, Bruce n'a pas changé ni de voix ni de style. On retrouve des grunts compréhensibles, ce qui peut donner une sensation de manque de puissance, mais on ne se lasse jamais d'entendre Bruce au micro.
Cet album est du nouveau Living Sacrifice, son côté plus mélodique est très appréciable, mais il n'est pas en manque de rift dévastateurs : L'intro de The Training ou d'Organnized Lie, et un pré-chorus qui rappelle les premiers albums de Living Sacrifice. Parfois il y a aussi un petit solo de guitare comme sur Nietzche's Madness où l'on se dit qu'on écoute bien du Living Sacrifice !
Côté paroles, il y a la question "où est Dieu, l'avez-vous tué ?" (Where is God? Have you killed him?). La chanson Love Forgives, comme son titre l'indique parle d'amour, ce qui change un peu, dans le métal, non ? Le chanson God Is My Home (Dieu est mon abri), "Est-ce pour ça que je suis né ? ("Is this why I was born ?")

C'est un album avec de nouvelles choses pour Living Sacrifice, sans pour autant oublier les racines du groupe. Il est à écouter de multiples fois pour découvrir de nouvelles choses à chaque écoute. Un album à avoir dans sa discothèque.

 

Informations complémentaires : Label : Solid State Records
Genre : Métal
Sortie : 26 Janvier 2010
Durée : 44'06 (11 pistes)

Liste des pistes :
01. Overkill Exposure
02. Rules of Engagement
03. Nietzsche’s Madness
04. Unfit to Live
05. The Training
06. Organized Lie
07. The Reckoning
08. Love Forgives
09. They Were One
10. God Is My Home
11. Apostasy

Sur Internet :
http://www.myspace.com/livingsacrifice

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Valentin

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :