The Chariot - Long Live (2010)

The Chariot - Long Live (2010)
 
Si la pochette donne l'impression d'avoir affaire à un album live, il n'en est rien et The Chariot (hardcore chaotique US) signe avec Long Live son 5ème album studio.

the_chariot_long_liveNouvel album ok, mais pourtant à la première écoute fait écho cette sensation d'entendre des sons qui ne changent pas de d'habitude. Mais comme c'est toujours la même chose avec The Chariot, on est obligé de presser le bouton play une deuxième fois pour commencer à déceler la magie se cachant dans ces titres qui restent en tête après plusieurs écoutes. Il y a quelque chose d'addictif dans cet album, et l'effet dure longtemps, longtemps, longtemps ...

L'album débute par les larsens de Evan Perks et sa guitare. Le cri, la batterie et le chaotique font leur entrée dans un fracas pas franchement original mais oh combien efficace, et se termine également par un larsens, dont on se demande même s'il s'est arrêté. Pas de doute, c'est bien un album de The Chariot ! Après cette intro (1'36) vient le titre The Audience, et la déjà le groupe nous offre une variante du premier titre, malgré la présence de larsen, encore et toujours. Il faudra attendre Calvin Makenzie pour sentir l'évolution du groupe. Toujours aussi brutale, la première partie du titre est toute aussi déstructurée, mais prépare bien pour la seconde partie qui en devient originale, où la rythmique s'accélère et où Josh pose des gueulements sur fond de ... larsen bien entendu. Le choc se fait sur la fin du titre quand sans crier gare un sampler qui n'a strictement rien à voir fait son entrée dans un style country folk. Très joli break qui permet un retour du groupe sur une percussion ultra lourde, et le titre se termine par la fin du sampler. Vous pensez avoir laissé passer l'orage ? Vient The City, qui est sûrement le plus intense de l'album. Bien chaotique avec une rythmique rapide et qui rappelle du bon vieux punk oldschool, la basse fait des breaks super courts, Josh est au bout de sa voix qui semble rompre sans jamais craquer (comme pratiquement sur chacun des albums du groupe), un background vocal qui gueule s'invite sur le titre puis petit à petit le groupe installe une sorte de mélodie avec ses guitares et où la voix de Josh est bien mise en avant. Et, surprise, au bout de trois minutes de ce mélange improbable une chorale fait sont entrée ! Celle-ci n'a rien à voir avec celles présentes sur And Shot Each Other (de The Fiancée - lire la critique) ou And Then, Came Then (de Everything Is Alive, Everything Is Breathing, Nothing Is Dead And Nothing Is Bleeding), et pour moi est probablement la plus belle jamais présente sur un album de The Chariot !

Suit alors Andy Sundwall avec ses guitares qui font bien monter la pression et un hurlement qui semble enterrer les cris pour laisser sortir toute sa puissance quand la batterie fait son entrée. Ce titre et le suivant, The Earth, sont deux titres purement chaotiques que le groupe nous balance sans mettre de gants ! David De La Hoz fait partie des titres bien surprenants de l'album car alors qu'on pense que la encore il n'y aura rien de neuf sous le soleil c'est peut être bien l'un des titres qui se détache le plus par son originalité. Tout y passe dans ce titre qui comporte un monologue (dans le style type "discours d'un fou"), une rythmique simple, du chaos, un piano, une harpe et un violon joués façon musique de film d'une beauté incroyable ! Qui d'autre actuellement dans la scène musicale est capable de mélanger aussi parfaitement autant d'éléments si différents ? Par respect pour ce chef d'œuvre qui vient de se terminer, The Heavens attendra 10 secondes avant de commencer. Le son monte en crescendo, la batterie martèle nos crânes, Josh gueule à tue-tête, puis transition façon radio qui a du mal à capter et The Chariot nous offre l'un de ses titres le plus bourrin, le plus chaotique qu'il n'ait jamais écrit. Après ces trois morceaux hors normes Robert Rios fait son arrivée avec son coté rock & roll qui ne pourra que vous faire bouger. Les claquements des baguettes du batteur ouvrent le dernier titre de l'album, intitulé The King. La aussi le titre est un pur produit made in The Chariot qui met de temps en temps en background des trompettes qui font penser à la culture mexicaine. Avec près de six minutes, ce qui en fait le plus long de l'album, ce titre constitue l'apogée de Long Live.

Pour conclure, The Chariot, qui signe la son premier album sous l'écurie Good Fight Music, nous démontre bien qu'il est au mieux de sa forme. Chaque titre rivalise d'intensité et d'originalité avec son suivant sans pouvoir établir de hiérarchie claire tant le groupe nous livre un album qui approche la perfection. Mêmse s'il ne dépasse pas la demi-heure, l'album est un pur délice qui se laisse écouter en boucle et en boucle et encore en boucle. Vous hésitez ? L'avis du staff est simple : ce cinquième album est le plus chaotique tout en étant le plus accessible que The Chariot n'ai jamais écrit, et fait de Long Live l'un des albums 2010 à ne louper sous aucun prétexte.

Informations complémentaires : Label : Good Fight Music
Durée : 28:33 (10 titres)
Sortie : 23 Novembre 2010
Genre : hardcore / caothique

Liste des titres :
1.Evan Perks (1:36)
2.The Audience (2:15)
3.Calvin Makenzie (2:15)
4. The City (3:57)
5. Andy Sundwall (2:53)
6. The Earth (2:47)
7. David De La Hoz (4:16)
8. The Heavens (2:12)
9. Robert Rios (2:31)
10. The King (5:51)

Sur internet :
site - myspace - facebook - twitter - purevolume - youtube - page artiste G.F.M.

Obtenir l'album :
Boutique Beehave

critique écrite par Jérémie & Guillaume

Tags:

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Guillaume

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :