Immortal Souls - IV: The Requiem for the Art of Death

Immortal Souls - IV: The Requiem for the Art of Death
 

Assez soporifiques sur scène, les finlandais d'Immortal Souls sont surprenemment brillants et entrainants sur CD, surtout sur leur dernière galette, intitulée IV: The Requiem for the Art of Death.

Immortal Souls - IV: The Requiem for the Art of DeathSorti le 7 Octobre dernier, cet album au titre pompeux (IV : Le requiem pour l'art du Death) et quelque peu morbide commence par une intro qui pour une fois possède une utilité, avec un son de cloche funéraire et son lead lent qui n'a qu'à peine le temps d'exister pour mieux disparaitre avec l'arrivée du premier titre, Evil Believer. Et la c'est la surprise : rapide, bien emmené par des guitares aux riffs puissants, le chant dégage une puissance qui ne faiblit pas et est même contagieuse au titres suivant, par ailleurs premier single, Nuclear Winter.

Le début d'I Wept laisserait penser que les finlandais lèvent le pied, mais que nenni, la machine s'emballe à nouveau dans une frénésie de leads de guitares bien choisis, bien réalisés, et bien accompagnés par une batterie qui sans être brillante, est efficace. La double pédale vient faire quelques apparitions, mais avec parcimonie, afin d'éviter de surcharger des compositions bien ficelées. Absolution reprend les mêmes bases que son prédécesseur, pour un résultat identique : c'est efficace, et conclut avec brio la première partie de l'album.

Act Of Death Act II: The Last Journey est un interlude permettant de se reposer et repenser à la surprise des quatre premiers titres de l'album. A peine le temps de le faire que Reek Of Rotting Rye lance la deuxième partie du disque, qui sera légèrement plus lente, mais également plus lourde et originale. Le groupe se permet une intro à la Muse sur Hypnotic Atrocity avec sa basse saturée, et envoie limite du métalcore sur Thought Of Desolation, l'antépénultième chant. Avec un nom pareil, One Last Withering Rose, ne pouvait être qu'une ballade, surprenante et un poil trop décalée pour ne pas déranger, tant on a l'impression qu'un chant de Nickelback est venu se taper l'incruste. Quand au dernier chant, il dure près de 9 minutes, et conclut plutôt bien un album riche et surtout sérieux de la part de musiciens qui devraient plus se lâcher sur scène.



 

Informations complémentaires : Label : Facedown Records / Dark Balance
Durée : 52:40 (12 titres)
Sortie : 7 Octobre 2011
Genre : Death metal / Unblack metal

Liste des titres :
1. Art of Death Act I: Soulbells  00:41
2. Evil Believer  04:02
3. Nuclear Winter  04:03
4. I Wept  04:22
5. Absolution  04:15
6. Art of Death Act II: The Last Journey  00:57
7. Reek of Rotting Rye  06:22
8. Last Day on Earth  05:29
9. Hypnotic Atrocity  04:49
10. Thought of Desolation  03:58
11. One Last Withering Rose  04:49
12. Art of Death Act III: The Requiem of the Funeral Eve  08:53

Sur internet :
Site Officiel

Acheter l'album :
Boutique Bbeehave

 

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :