As I Lay Dying - Awakened

As I Lay Dying - Awakened
 

Les américains d'As I Lay Dying sont de retour en ce début d'automne avec leur sixième album, Awakened, qui repart sur les mêmes bases que le dernier.


Aild awakened-coverSi l'on met de côté le décevant Decas, qui ne consistait qu'en une suite de quelques titres inédits mélangés à des remix douteux, AILD nous a toujours régalés lors de chacune de ses sorties. Son leader, Tim Lambesis, fait partie des meilleurs producteurs du genre (avec à son actif la production d'albums de War Of Ages, Zao, Impending Doom), et c'est tout naturellement qu'il a également produit cet Awakened, comme pour mieux accentuer la continuité qui s'impose comme le thème évident de cet album.

Pas de surprise alors ? Disons-le clairement, non. Awakened est exactement ce qu'on peut attendre d'un album d'AILD avec son déferlement de riffs avec la paire Hipa / Grosso qui s'en donne encore à cœur joie, un Lambesis qui alterne growls graves et aigus, des breakdowns bien amenés, le tout ponctué par la batterie de Jordan Mancino toujours aussi efficace et variée, et avec un soupçon plus de chant clair que d'habitude. Depuis qu'il fait partie intégrante du groupe, Josh Gilbert s'impose comme une pièce importante des compositions avec laquelle AILD tient de plus en plus compte.

La furie commence dès le premier titre qui ne s’est aucunement une intro mielleuse. Au contraire, c’est un énorme growl de Lambesis qui accueillie d’auditeur qui est parti pour en prendre plein les oreilles pendant près de 45’. Et quand la pression redescend comme sur les titres Overcome ou Resilience, c’est pour mieux repartir en trombe au bout de quelques mesures.

Parfait l'album alors ? S'il s'écoute d'une traite en procurant à l'auditeur cette sensation agréable d'être en terrain conquis, il est tellement homogène qu'il est difficile d'en sortir un titre. Parfaits les chants alors ? Presque. Pour faire la fine bouche, il manquerait juste un peu plus d'émotion par ci par là. Mais c’est vraiment juste pour trouver quelque chose à redire.

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :