The Devil Wears Prada - Dead & Alive

The Devil Wears Prada - Dead & Alive
 

Le 19 Novembre dernier The Devil Wears Prada était en concert à Paris avec August Burns Red. Pour ceux qui n’étaient pas présent, la tentation pourrait être de découvrir leur nouveau CD, Dead & Alive, un enregistrement live d’un des derniers concert d’une tournée US qui a laissé des traces.

the-devil-wears-prada-dead-and-alive-2012-mtdUn album live, ça commence à être monnaie courante. Non pas que ce soit devenu banal, mais c’est à mettre au même titre qu’un best-of, ce dernier étant juste devenu ringard et réservé aux groupes qui ne sont plus. Et le live présente une plus-value non négligeable, qui est la personnalisation de l’expérience, où certains peuvent (se) dire : « J’y étais ! », d’autres reconnaitre leur cri (ou celui de leur compagne) lors de l’annonce de leur titre préféré. Bref, un concert, c’est une expérience unique, et un album live, une occasion d’immortaliser une performance de légende.

Ainsi, voilà Dead & Alive, un double CD / DVD réalisé lors de leur show à Worcester, Massachusets. Un concert placé, donc, à la fin d’une tournée, et j’ignore sur certains dans le public l’ont remarqué, mais sur l’enregistrement c’est criant (ahem) : la voix du chanteur est proche de l’extinction. L’histoire ne précise pas si Mike Hranica souffrait d’une quelconque maladie de gorge ou si sa voix a juste souffert de la tournée, mais c’est difficilement supportable à écouter sur un live complet. Pour compléter le tableau des voix, son compère Jeremy DePoyster qui s’occupe du chant clair n’a pas réussi à atteindre toutes ses notes et livre une performance ne permettant pas de relever grandement le niveau.

Si l’on peut se poser des questions sur le choix de cette date, et tenter d’y apporter quelques questions, comme probablement le souhait d’être rodé, ou de jouer dans une salle particulièrement appréciée du groupe, le résultat est la : cet album ne vaut pas le coup d’être écouté. D’autant plus que semblent avoir été enlevés au montage tous les éléments permettant de s’imaginer dans la fosse, comme les échanges entre le groupe et le public, ou l’excitation de ce dernier. Dead & Alive est donc un album live aseptisé, sans intérêt autre que le DVD inclus dans la boite permettant de visionner le show. Décevant.

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :