Atmosfog - De Quelque Part Vers Ailleurs

Atmosfog - De Quelque Part Vers Ailleurs
 
En apparence, le nom du groupe ne veut pas dire grand chose. Dans ces cas-la, il n'y a qu'une solution : laisser la musique parler. On se rend alors compte qu'il y a de la graine de talent dans cet ensemble...

ImageSortie : 2 avril 2007
Genre :  Punk rock
Label :  indépendant
Durée :  15:01


Pentecôte 2007, à Valence, par une chaude après-midi, installé sous une tente où se déroulait une conférence. Au bout d'un certain temps, j'entends des sons parasites provenant d'une autre tente, qui non seulement m'empêchent de me concentrer, mais en plus me plaisent terriblement. N'y tenant plus, pour être sûr de ne pas le regretter, je commence à me diriger vers l'origine de ces douces mélodies, et plus je me rapproche, plus le plaisir augmente. J'entrevois alors quatre garçons qui jouent comme des morts de faims sur leurs instruments, le volume est poussé au maximum tolérable et les pogos occupent le public qui semble séduit par la performance.

Quelques mois après, j'ai enfin leur cinq titres dans les mains. Bien évidemment, il ne restera pas longtemps entre mes doigts, direction le poste, et en avant pour un énième dépoussiérage phonique. Les choses commencent avec "Sache qu'il y a un Dieu", pur morceau de punk mélodique, avec arrangements à plusieurs voix, deux guitares et batterie puissante. La longue intro ressemble à du Offspring, la comparaison est flatteuse mais justifiée. Le deuxième titre possède des sonorités écossaises intéressantes. "Sans compromis" est une ballade, à la basse omniprésente.
Bien évidemment, qui dit punk, dit musiques courtes, et 3' reste un maximum. La dernière chanson est exclue de cette constatation, vu qu'il s'agit d'une ballade acoustique.
Ce qui est intéressant, c'est que le groupe reprend tous les ingrédients du genre, ni plus ni moins. Ca sonne bien, c'est agréable, si tant est que l'on apprécie le genre bien sûr.

Mais ce qui va permettre au groupe de se différencier des autres, est également ce qui va l'éloigner du marché séculier. Car avec des textes aussi engagés, le groupe va avoir du mal à percer auprès des non-convertis. Le public cible semble être les chrétiens désirant chanter des chants de louanges avec comme support une musique radicalement différente de ce qui se joue dans les églises. Les chants "Mon Papa", "Devant Toi", voire "Sans compromis", pourraient avoir leur place dans les recueils du JEM.
Et c'est tout à leur honneur. Je dois avouer avoir souri lors du concert, lorsque j'ai porté attention aux paroles. Je trouvais cela assez particulier d'allier ce genre de musique avec des paroles purement de louange. D'habitude, pour la quantité de groupes anglophones que j'ai pu entendre jusqu'ici, les paroles sont, pour les plus explicites, teintées d'imageries et de poésie. Avec Atmosfog, c'est brut, c'est clair et net, et après quelque temps de réflexion, cela m'a séduit. Pas de détour, pas de fioritures, c'est le message de l'évangile tel qu'il est dans sa plus simple expression et on ne peut que leur tirer son chapeau pour avoir eu le courage de le faire.
Les deux premiers chants sont assez différents; il ne s'agit pas de louange, mais de chants bien plus personnels, intimistes. "Saches qu'il y a un Dieu" invite à regarder à Dieu en cas de problèmes. J'ai particulièrement apprécié la ligne "Et même si tu connaitras toujours des galères, Tu ne seras plus jamais seul sur cette terre", pleine de justesse. "Qu'est-ce qu'on peut faire" raconte un retour à Jésus, après une période de flottement, puis d'éloignement : "J'ai tout essayé
 / Je m'en suis lassé / Mais rien ne t'a remplacé" !

Mention spéciale à la qualité de la pochette de l'EP. Le style enveloppe Kraft, le titre de l'album utilisé comme adresse postale, c'est génial.
Seul regret, sa durée trop courte.

 

Tags:

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :