La Rose de Saron - La Rose de Saron

La Rose de Saron - La Rose de Saron
 

La Rose de Saron, binôme issu de la région maconnaise, nous livre un premier album rock auto produit très encourageant.

ImageLabel : Indépendant
Sortie: Début 2007
Durée : 57'54
Genre : Rock

J'ai mis du temps à écrire cette critique. Rien à voir avec la qualité intrinsèque de l'oeuvre, avec la sympathie des musiciens (voir l'interview par ailleurs), ou avec l'âge du capitaine. Je pourrais évoquer un manque de temps, sous-entendre que ma vie sociale était plus importante, prétendre que j'avais d'autres CD à faire en priorité. Le fait est que La Rose de Saron ne joue pas de la musique qui a l'habitude de sortir de mes enceintes, et que l'exercice en est rendu d'autant plus difficile. Les mots ne viennent pas aussi naturellement, et je vais être d'accord avec cette excuse. Car il y a des choses à dire sur La Rose de Saron, et de bien belles.

Ainsi, je pourrais commencer en dévoilant qu'il s'agit d'un groupe français, bourguignon, même. Et qui chante dans la langue de Molière. Encore plus rare ! La scène rock française étant si dépeuplée, c'est quoi qu'il en soit un avantage. Ca l'est encore plus quand les textes et le chant sont de bonne facture. Les chants à texte, c'est leur patrimoine, et ils en sont fiers. Si en chant anglophone, la plus belle chanson peut être négligée par des paroles style "ma copine m'a quittée / je suis trop désespéré / laissez moi crier / mon désespouaaaar yeah yeah yeah", avec la chanson française, les deux sont importants. Noir Désir, vous connaissez ? Je ne peux trouver meilleure comparaison. Voix rocailleuse, textes engagés, profonds, spirituels, parfois crus mais toujours d'une honnêteté touchante. Les tabous chrétiens sont négligés, ignorés, apportant un souffle nouveau au genre. La Rose de Saron vous fera réfléchir sur le sens de la vie... et sur le monde qui vous entoure.

L'endroit idéal pour écouter cet album est la route. Aligner les kilomètres en écoutant les titres défiler, avec comme destination Rock n' Roll City. Croiser sur son chemin du pur, old school, indémodable, délectable rock, et le laisser envahir l'espace confiné de l'habitacle. Comme un feu de paille au bord de la route. Deux guitares, acoustique et électrique, une boite à rythme pour gérer la batterie et la basse, Fab et Hervé n'ont pas besoin de plus. Les titres s'enchaînent, tantôt lancinants, tantôt orageux, enchantent, délivrent une oeuvre qui se démarquera facilement dans un océan musical aseptisé. Sous réserve d'une exposition médiatique et commerciale conséquente ... ce qui n'est pas le cas pour le moment. Vivement que ça chante !

On aurait pu craindre que deux est un nombre insuffisant pour une créativité efficace. Il faut croire qu'au contraire l'énergie créatrice des deux compères a pu mieux se canaliser ainsi. Ils se connaissent depuis tellement longtemps ...
Certains objecteront que la batterie manque de vie, contrastant avec les guitares. Certes, la production n'est pas professionnelle, mais la performance artistique compense. Et que dire de ces merveilleux chants que sont L'enfance éternelle, Avorté, et Nation ? Superbes moments musicaux... Pour un album auto produit, par seulement deux artistes, je leur tire le chapeau, qu'ils portent fièrement, d'ailleurs.

Avorté :
Mais ce que tu as décidé, je te l'ai pardonné, je t'ai vu si souvent pleurer, le coeur plein de regrets.
Alors, reçois mon amour, et pour toujours, le pardon d'un enfant déchiré ...
Avorté, Déchiré. Celui qu'ils ont, assassiné, écartelé, et démembré, oh avorté

La Rose de Saron est typiquement le genre d'album qui nécessite plusieurs écoutes avant d'être aimé. Chaque nouveau tour permet de découvrir quelques détails, et de mieux apprécier l'ensemble. Période d'adaptation normale et naturelle. Alors si je pouvais donner un conseil ... commencez, et ne vous arrêterez pas. Ce sera sans regret jusqu'à l'arrivée. Vivement un autre album réalisé en studio.

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :