Emery - I'm Only A Man

Emery - I'm Only A Man
 

Tout en utilisant les éléments qui ont fait son succès avec déjà deux albums, Emery innove encore une fois avec un troisième opus de grande qualité, à la limite du chef d'œuvre.

ImageLabel : Tooth & Nail Records
Durée : 48'28
Sortie: Octobre 2, 2007
Genre : Rock - émo - screamo

Je n'étais pas censé faire cette critique si tôt, vue la pile de cd qui m'attend sur mon bureau, et surtout, j'étais déjà en train d'en écrire d'autres. Mais c'est pendant ce processus d'écriture que j'ai reçu l'album d'Emery, que j'ai tenu à écouter de suite au boulot. J'avais loupé son écoute intégrale sur le myspace du groupe quelque temps avant sa sortie et tenait ainsi à me racheter. Ce fut un coup fatal pour les autres revues, car il n'est plus sorti de mon lecteur. Une semaine d'écoute intensive plus tard, je suis prêt pour sortir les crayons.

Emery nous présente avec cet opus un radieux mélange entre rock et émo, avec des pointes de scream. Le mélange des genres est subtil et réussi, parfois déroutant. Car un chant très calme peut subitement se transformer en bête furieuse. Mais c'est la marque de fabrique du groupe. Le tout forme un œuvre tellement riche en diversité qu'il n'est pas rare de ressentir la curieuse l'impression d'écouter une compil de différents groupes.
Les chants sont très travaillés, présentant de complexes structures assez éloignées des standards rocks que sont le couplet / refrain / couplet / break. Une chose est sûre, la guitare acoustique joue un rôle prédominant, secondé par des claviers tantôt discrets, tantôt omniprésents.

L'album commence avec Rock-N-Rule, qui définit on ne peut mieux le son Emery. Double intro, dont une deuxième jouée avec une trompette, alternance de rythmes rapides et courts, deux chanteurs, un qui hurle, l'autre qui adoucit l'ambiance, une guitare acoustique, supplantée par une grosse distorsion ... voila ce qui nous attend tout au long de I'm Only A Man, pour notre plus grand plaisir. The Party Song est le premier titre à être passé en vidéo. Aussi énervé que son prédécesseur, il incorpore un synthétiseur. J'apprécie énormément ce jeu de guitare acoustique, très peu courant dans le genre, qui ajoute définitivement un plus. Worlds Away se la joue plus pop, After The Devil Beats His Wife est plus mélo (avec un fin chaotique), tandis que Can't Stop The Killer est tout simplement épique. Un des meilleurs titres de l'album, si ce n'est le plus beau, qui me fait clairement penser à The Juliana Theory au meilleur de sa forme. Story About A Man With A Bad Heart reprend un chemin pop rock, mais bien sûr à la sauce Emery, et témoigne des qualités vocales des chanteurs, bien aidés cette fois par des violons. A la fin de l'œuvre, pas moins de trois voix se font entendre ! Don't Bore Us, Get To The Chorus est le chant le plus étrange, pardon original de l'œuvre. Il commence façon Bohemian Rhapsody de Queen des voix chantant "He's never gonna go away" sur plusieurs octaves, puis enchaine sur un couple voix claire guitare claire, la guitare électrique commence à jouer les trouble-fêtes, mais se fait bien vite chasser par une boite à rythme très électro/pop, limite disco ! A ne pas manquer, d'autant que chaque ingrédient revient régulièrement pointer le bout de son nez. What Makes A Man A Man est une magnifique ballade. The Movie Song et You Think You're Nickel Slick (But I Got Your Penny Change) sont d'entrainantes chansons, la dernière préparant parfaitement au chef d'œuvre du cd, j'ai nommé From Crib To Coffin, véritable montagne russe émotionnelle, alternant une fois de plus les moments doux comme l'intro piano / guitare, avec d'autres moments beaucoup plus intenses. La fin est tout simplement grandiose, à grand coups de synthétiseur, façon Muse. Une façon idéale de terminer les choses en beauté. Petit conseil, ne prenez pas la version deluxe de l'album, vous serez déçus à la fin de la chanson quand commencera la série de chants live. Cette piste me permet de rendre également hommage au jeu du batteur, proche de la perfection.

I'm Only A Man pourrait être considéré comme un concept album, tant les thèmes abordés sont presque tous identiques. Chaque chanson pourrait avoir comme conclusion Je ne suis qu'un homme. Un homme qui pêche, qui fait des erreurs, qui se trompe, qui est victime de sa condition mais qui ne peut se cacher derrière cette excuse. Bien que chaque membre soit chrétien, la spiritualité du groupe n'est pas transparente, mais est camouflée derrière des paroles parfois directes, parfois métaphoriques. Ainsi The Party Song est on ne peut plus explicite, Can't Stop The Killer parle d'un foyer brisé, From Crib To Coffin voit un homme se lamenter sur tout ce qu'il a fait de mal.

En conclusion, il s'agit d'un album à ne pas louper. Les fans seront comblés s'ils arrivent à se débarrasser de l'idée qu'Emery n'est pas un album 100% screamo, les autres apprécieront ce melting-pot des genres.


   1. Rock-N-Rule
   2. The Party Song
   3. World Away
   4. After The Devil Beats His Wife
   5. Can't Stop The Killer
   6. Story About A Man With A Bad Heart
   7. Don't Bore Us, Get To The Chorus
   8. What Makes A Man A Man
   9. The Movie Song
  10. You Think You're Nickel Slick (But I Got Your Penny Change)
  11. From Crib To Coffin

Tags:

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :
parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet tn pas cher moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet cheap nfl jerseys moschino outlet online stone island outlet pandora outlet