Articles de _rem

Nombre d'articles : 7

En cette période de fête, la plaie des albums de chants de Noël nous frappe inévitablement. La plupart des artistes Chrétiens nous gratifie chaque année de reprises de classiques avec plus ou moins de réussite et souvent avec beaucoup de paresse.

18h passées de quelques minutes. La charcuterie est sur la table, les boissons au frais, et ne manquent que mes acolytes pour que commence cette soirée. Elle se prolongera dans une heure au CCO de Villeurbanne, pour voir un plateau concocté aux petits oignons par Sounds Like Hell Productions et réunissant entre autres Memphis May Fire et The Devil Wears Prada dans le cadre du Rise-Up Tour. Après la livraison des galettes respectives This Light I Hold (chronique à lire sur Beehave) et Transition Blues (chronique à lire sur Beehave), que pouvait nous réserver le live ?

A la première écoute, Disciple fait penser à un groupe de rock / neo-metal juvénile en surchauffe permanente comme une rémanence du siècle dernier. Le timbre de voix, le chant puissant, la guitare heavy et mélodique et cette recherche d’un refrain à s'époumoner avec la pomme de douche n’était pas sans me rappeler Papa Roach, comme si le groupe s’était mis à la louange.

Quand Billy Corgan déclara dans un reportage pour CNN que “Dieu est le futur de la musique” il n’en fallut pas plus pour que les média Chrétiens et les réseaux s’embrasent d’enthousiasme. Répéter cette citation seule et se gargariser que le royaume de Dieu ait gagné l’âme du rockeur c’est pourtant commettre la même erreur que citer la Bible hors contexte. Car la suite est moins plaisante.

Le frontman des Smashing Pumpkins continua “Selon moi, Jésus espère des groupes [Chrétiens] de meilleur qualité [qu’aujourd’hui]” et le chanteur nasillard poursuit en ajoutant qu’ils devraient arrêter de reproduire du U2 et plutôt essayer d’évoluer. Voilà à quoi me fait penser le nouvel album de Memphis May Fire. Explications.

“Je ne suis pas fan du genre musical Heavy Screamy, Hardcore, Emo ou peu importe…. dans lequel mon groupe [Emery] a fait parti et en particulier là où il est aujourd’hui.” confesse Matt Carter dans son Podcast Break it Down (27.10.2016) en s’adressant à Steve Cobucci. ”Vous avez emmené ce genre exactement là où je voulais. C’est un son moderne, pas nostalgique et en même temps, ce n’est pas juste des gamins nés de la dernière pluie jetant n’importe quoi ou copiant sans vergogne ou cherchant forcément le breakdown ou un effet en particulier. Cet album est organique, rempli de tension, agressif et heavy et vulnérable en même temps.”

Page 1 sur 2

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :