Chroniques express (32)

Originaires de Slovakie, pays d'origine de leur compagnons de label Signum Regis, Within Silence vient de sortir son deuxième album intitulé "Return From The Shadows". Débutant sur les chapeaux de roues avec We Are The Ones, bel hymne de power metal rappelant les plus belles heures de Helloween - est-ce étonnant, vu qu'un ancien Helloween est à la production ? - les slovakes brouillent les pistes avec la suite, qui mise plus sur les effets musicaux variés que sur l'intensité, en se rattrapant sur le quatrième titre. Malheureusement arrivé à la moitié de l'album l'ennui gagne du chemin, surtout avec les 18 minutes du cinquième titre qui contient des passages vocaux féminins bien ratés, alors que d'autres sont magnifiques. Ambivalence dommageable, surtout que le reste de l'album repart sur de bien meilleures bases.Mais dans l'absolu, difficle de reprocher aux slovaques d'avoir pris des risques.

La Rose De Saron - Dracul's Laudanum

Les maconnais de La Rose de Saron sont de retour, dix ans après leur premier album, avec une troisième réalisation marquée du sceau du changement. Exit la batterie et la basse rajoutées par ordinateur, le groupe est à présent un quartet, et l'impact ne peut qu'être positif. Pour autant, l'ajout d'humains ne se traduit pas sur ce Dracul's Laudanum par une augmentation de l'énergie ou du tempo, le groupe semble s'être assagi et miser plus sur des ballades. Et c'est peut-être pour le mieux, tant les titres plus rock n' roll comme Asile l'Abbé et Porno Star manquent de punch et souffrent de quelques longueurs. Tout le contraire des titres plus délicats et comportant un banjo (Un Truc sur le Bras, De Pleurs et de Cris). Lyriquement, le groupe est toujours aussi pertinent et volontaire pour aborder des thèmes délicats et douloureux comme Auschwitz, la prostitution, ou encore la peine de mort, toujours avec justesse.

Spoken - IX

Judicieusement intitulé IX, le neuvième album de Spoken reprend les recettes connues du groupe qu'il utilise avec grand succès depuis qu'il a abandonné le rap-métal de ses débuts. 9ème album, et dix titres qui alternent donc comme attendu entre morceaux de métal ravageur bien qu'alternatif et ballades presque larmoyantes, se positionnant complètement du côté de la louange sur le dernier titre. Loin d'être un copié collé de Breathe Again sorti il y a deux ans, IX incorpore avec succès quelques lichettes de synthétiseurs, Matt Baird n'hésite pas à lâcher de gros screams quand nécessaire (sa voix claire étant toujours aussi magnifique), le tout formant un album parfait pour tous les fans de Spoken, et pour n'importe quel amateur de dichotomie musicale parfaitement assumée et exécutée.

Abated Mass Of Flesh - Eternal Harvest

Avec Eternal Harvest, Abated Mass Of Flesh offrent à l’auditeur leur second album de 2017 qui vient s’inscrire dans les codes du Brutal Death et du Deathcore tout en se distinguant de la masse de sorties dans ces genres. Le quartet fait mouche en sortant un album d’une férocité et d’une technicité superbes. Abated Mass Of Flesh déchaînent un univers lourd et lugubre qui va saisir l’auditeur d’une manière presque hébétante. Quoi qu’il arrive, Eternal Harvest, doté d’une excellente production, débarque dans la catégorie des poids lourds du Brutal Death chrétien et sait se défendre. À déguster pour les fans de Impending Doom ou de Oceano.

Le très talentueux et heureusement prolifique Eric Owyoung sortait en novembre dernier Awakened To The Sound, le sixième album de son groupe de rock indie expérimental Future Of Forestry. Un album qu'il est difficile de qualifier comme tel, tant il sonne plus comme une bande originale de film et une invitation au voyage, éveillant les souvenirs de ses trois EP Travel. Les titres sont aussi grandiloquents que majestueux, et nous entraînent dans un univers qu'on imagine fourni d'épopées grandioses, de combats de titans et de moments de bravoures. De l'héroic fantasy musicale ? Probablement ce qui s'en rapproche le plus. Ajoutez à cela les expérimentations avec des instruments originaux qui ont toujours été une des bases du son de FOF, tout comme l'utilisation prédominante d'un piano, des passages à plusieurs harmonies vocales, et ce Awakened To The Sound remporte haut la main le titre d'album le plus abouti que Future Of Forestry ai sorti. Un indispensable.

Stavesacre - MCMXCV

Dix ans d'attente, voici le supplice par lequel les fans de Stavesacre ont dû passer avant de pouvoir entendre un nouveau titre des rockeurs américains, eux qui viennent seulement de sortir leur sixième réalisation. Baptisée MCMXCV, cette dernière contient onze titres renvoyant plus d'une décennie en arrière, la (ou les) voix de Mark Salomon n'ayant pas changé, tout comme le son des guitares. Ni l'ambiance particulière des compositions du groupe, qui donne l'impression que cet album a été écrit dans la continuité de l'excellent How To Live With A Curse (2006). Ou peut-être, vu quelques titres en demi-teinte, que quelques b-sides de cet album se sont glissés dans cette dernière production. Mais dans l'ensemble, l'attente est récompensée.

Page 1 sur 6

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :