Alice Cooper, prophète ténébreux

Alice Cooper, prophète ténébreux
 

Alice Cooper sera de nouveau en France cette année, au Hellfest 2015, le vendredi 19 juin. Il vient de fêter ses 67 ans. Hard rocker actif depuis la fin des années 60, Alice (Vincent Furnier de son vrai nom) a toujours courtisé la controverse, affichant son goût du spectacle burlesque, voire gore à certaines époques. Ses mises en scènes et les pochettes de ses enregistrements continuent à inquiéter la société bien-pensante, et beaucoup de parents !

 

Au début des années 90, il pousse son goût de la provoc’ jusqu’à afficher publiquement son retour à la foi chrétienne, se déclarant dorénavant un disciple du Christ. Comment répond-il à ceux qui l’interrogent sur le contraste étonnant entre sa foi chrétienne et son personnage de scène ? Petite exploration d’Alice Cooper, la célébrité qui sera au Hellfest cet été et le protestant pratiquant qui affiche ses convictions chrétiennes.

Une foi perdue… puis retrouvée
Il affirme « J'ai grandi dans l’Église, je m'en suis écarté et j'y suis revenu. »
Il s'est rendu célèbre depuis les années 70 par les mises en scène théâtrales de ses concerts, puisant dans l’imagerie des films d’horreur. Il est considéré comme l'inventeur du « Shock Rock » (rock choquant) et son influence est évidente chez les figures plus récentes du genre comme Marilyn Manson et Rob Zombie.
Vers la fin des années 80, il est célébré par les uns comme une idole du showbiz et décrié par les autres comme un suppôt de Satan. La vérité, c’est qu’il se bat contre un alcoolisme avancé et se sait tiraillé par les valeurs chrétiennes de son enfance. Il n’a jamais renoncé à croire au Dieu que prêchait son père pasteur. D’ailleurs sa femme Cheryl, également enfant de pasteur, lui casse les pieds pour qu’il l’accompagne au culte, espérant qu’il trouve en Jésus-Christ la force de surmonter l’attrait de l’alcool. Mais il a peur de Dieu, de son jugement et de l’enfer. Il l’avoue : « Je suis devenu chrétien, je pense, par peur. (…) Je ne voulais pas me retrouver un jour devant Dieu, un Dieu en colère. Alors je me suis dit – vaudrait mieux choisir le bon côté… Je préfère avoir Christ comme avocat. Je veux que le jour de ma mort, Christ dise ‘Non, il est à moi celui-là.’ » Il décrit sa progression dans la découverte de l’amour de Dieu : « C’est par la suite que j’ai vraiment compris la foi chrétienne, et que je me suis mis à aimer Christ. » 

Le Macbeth du Rock n' Roll
Ce retour à la foi n'a pas empêché Alice Cooper de continuer à faire de la musique. Dans ses spectacles, les mises à mort côtoient toutes sortes de violences. À première vue, rien de très chrétien. Il ne prétend d'ailleurs pas être un rocker chrétien mais un chrétien qui fait du rock. « Ma foi est distincte de la mise en scène théâtrale de mes spectacles. Si je jouais MacBeth de Shakespeare tout le monde trouverait ça formidable. MacBeth est une pièce bien pire que mes shows en matière d'occultisme, de mort, d'inceste ! » Est-ce à dire que sa foi n'influence en rien son art ? Il répond que sa spiritualité inspire de nombreux textes. Des albums comme The Last Temptation, Brutal Planet  et Dragontown contiennent des critiques éloquentes de la société et de ses excès. « Mon message est un avertissement. Ça ne me dérange pas d'être un prophète ténébreux. Cela correspond bien à Alice. Je crois que si Dieu utilise Alice Cooper, ce sera comme un avertissement. »

Et le salut ? Cette question intéresse de nombreux fans, surtout dans la perspective évangélique américaine qui est le contexte spirituel d’Alice. Pense-t-il qu’il est « sauvé » ? « Oui, absolument ! Pour Alice, non. Mais pour moi, oui ! Le pauvre Alice, je ne sais pas où il va se retrouver... » Il insiste pour se distinguer de son personnage de scène. Christ est mort pour racheter les hommes et les femmes, pas les personnages de fiction comme Alice.

Témoin du Christ
S'il met en scène un personnage de vaudeville sombre et burlesque, à l'inverse, l'homme est sympathique, souriant, spirituel. Après plus de 50 ans de carrière dans le monde du Rock, il n'hésite pas à témoigner de sa foi auprès d'autres musiciens. Dave Mustaine du groupe Megadeth, devenu chrétien dans les années 2000, le considère comme son parrain spirituel. Alice a aussi parlé de ses relations avec Marilyn Manson : « Théologiquement parlant, Marilyn Manson et moi sommes à des années-lumière... » Mais quand les deux finissent par se rencontrer, le vieux rocker dit à son jeune interlocuteur : « Tu devrais lire la Bible, au lieu de la déchirer sur scène. Tu pourrais y trouver des choses intéressantes ».  S’il assume le rôle de témoin du Christ, ce n’est pas comme un représentant de la musique chrétienne, mais bien comme un être humain fautif qui a été pardonné : « Ce n’est pas parce que je suis chrétien que je ne dois pas affronter le péché tous les jours. » Il rechigne à être placé sur un piédestal : « Ma vie, je la consacre à suivre Christ. Lorsque les gens me demandent parler de ma foi, ils veulent des réponses. Mais, s’il-vous-plait, donnez-moi des réponses. La chose la plus importante à savoir, c’est que je dépends de Christ. Je me considère très bas sur l’échelle des chrétiens qui ont de la sagesse. » Dans une interview publiée en 2014, il déclare : « Le fait que Jésus m’a assez aimé pour sauver ma vie environ 20 fois, et m’a aidé à survivre un million d’épreuves, pour me placer là où je suis maintenant, c’est pour que je relève le défi d’être un chrétien dans le business du rock. »

À quand une interview exclusive de Alice Cooper pour Beehave ? On fait de notre mieux…

Sources :

Dernière modification le 30/01/2016
Tags:

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jonathan Hanley

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :