Living Sacrifice

Interview éclair avec Bruce Fitzhugh, chanteur de Living Sacrifice, et accessoirement membre fondateur du groupe, croisé à côté de leur stand lors de Cornerstone 2008. 

Image

Salut ! Pourrais-tu te présenter ?

Je m'appelle Bruce et je joue avec living Sacrifice. J'ai 36 ans.

Et vous avez joué hier soir, n'est-ce pas ?

Oui nous avons joué hier soir à Cornerstone, ça c'est très bien passé, c'était notre premier concert ici depuis cinq ans. Nous sommes un groupe depuis 1990 mais nous nous sommes séparés en 2003, et le groupe était éteint depuis cette date. Mais cette année nous avons annoncé notre reformation.

Comment les fans ont réagi hier à votre retour ?

Génial ! Ils étaient très enthousiastes.

Vous avez joué de nouveaux titres ?

Nous avons joué un nouveau chant, et un autre inédit que nous avons enregistré mais encore jamais joué sur scène.

Tu peux nous en dire plus sur votre réunification ?

Hum, quand nous nous sommes séparés, pas mal d'entre nous avaient d'autres occupations et d'autres projets. Avec Living Sacrifice on est restés cinq ans sur la route en permanence et, honnêtement, c'est devenu très dur. Nous avons des familles et on voulait juste au bout d'un moment être avec eux à la maison, et ne plus être en tournée autant. Alors on s'est dit que faire une pause avec le groupe était la meilleure chose à faire. De plus à ce moment je me disais que je n'avais plus rien à apporter au groupe, alors je me suis dit que pour moi c'était terminé. Mais dernièrement, tu vois cinq ans après nous sommes tous dans des endroits différents et donc on s'est dit que pourquoi pas, mais pas à plein temps, ce n'est pas notre principale source de revenus, nous avons tous d'autres boulots.

Un peu comme Demon Hunter qui fait une tournée par an ...

Oui, ils font une tournée par an, d'ailleurs on vient de finir cette tournée avec eux, qui a duré six semaines.

Ca s'est bien passé ?

C'était nickel ! Vraiment.

Vous êtes allés ou ? Uniquement aux US ?

Oui, on a fait le tour des USA, tout le long de la côte ouest, on a joué environ 35 concerts en tout en traversant le pays. C'était le Stronger Than Hell Tour. On est allés de Seattle jusqu'à Orlando et partout entre les deux.

Plusieurs groupes peuvent se sentir assez incertains par rapport à leur propre futur quand ils regardent ce qui vous est arrivés. Ils ont raison ?

 Et bien, tu sais, en musique, l'espérance de vie d'un groupe est en général assez limitée. Et il y a deux types de groupes. Il y a ceux qui arrivent à en vivre et qui ont du succès, ou ceux qui n'arrivent pas à en vivre, alors soit ils se séparent, soit ils font autre chose en même temps. Et il y a ceux qui jouent dans un groupe parce qu'ils aiment ça, et quoi qu'il arrive, s'ils ne gagnent pas d'argent, ou pas assez d'argent pour vivre, ils continueront parce que c'est ce qu'ils aiment. Et c'est à peu près dans cette catégorie que nous sommes. On ne peut pas gagner assez d'argent pour vivre avec Living Sacrifice, d'ailleurs on ne cherche même pas à y arriver, ce n'est pas notre principale source de revenus, mais on le fait parce qu'on aime le faire, on aime la musique, et on aime composer, jouer et enregistrer cette musique.

Vous vous êtes remis ensemble à peu près en même temps que Soul Embraced, et ces deux groupes partagent deux membres. Pure coïncidence ?

Non, pas vraiment de rapport entre les deux réunifications. Ils ont décidé de faire un nouvel album, ça n'avait pas grand chose à voir avec nous. Le seul lien serait que Rocky, qui joue dans Soul Embraced, jouait auparavant dans Evanescence, est devenu disponible pour jouer également avec Living Sacrifice, et cet évènement nous a tous donné un coup de boost. Ce fut une sorte de catalyseur.

Pochette album living_sacrifice_-_death_machine_250px.jpg Tu as dit tout à l'heure avoir joué de nouveaux chants. Il me parait évident d'en déduire qu'un nouvel album est prévu, n'est-ce pas ?

 Exact, nous avons deux de ces chants qui sont disponibles sur notre myspace en téléchargement. Ce sont deux chants qui ne seront par contre pas sur le nouvel album sur lequel nous sommes en train de travailler actuellement (incluant Death Machine, voir la pochette à-côté, ndlr).

Okay, tu peux nous en dire un peu plus à ce sujet ?

Non ...

Secret défense ?

Non, parce qu'on ne l'a pas encore écrit ! Mais on travaille dessus.

Vous avez déjà une date de sortie prévue ?

On espère le mettre sur le marché début 2009

L'écriture se passe comment ?

On se réunit tous ensemble et on balance nos idées. On joue, on se fait des bœufs ...

Dans un studio ?

Non, on n'a pas de studio, ça coûterait trop cher.

Alors comme un groupe de jeunes, dans une cave ou un garage !

C'est ça, on a un local aménagé à cet effet.

C'est incroyable d'entendre qu'un groupe de votre stature se réunisse de cette façon !

Tu sais on n'a jamais gagné beaucoup d'argent, je ne sais pas quel statut tu penses que notre groupe a atteint mais nous ne sommes pas vraiment un grand groupe ...

Tu trouves ? Je connais beaucoup de gens qui pensent le contraire ...

Je sais, il y a pas mal de gens qui savent qui nous sommes, mais nous n'avons jamais vendu beaucoup d'albums. Enfin, relativement peu.

Tu connais les chiffres ?

Oui, The Hammering Process s'est vendu à 40.000 exemplaires, Reborn s'est venu à 35.000, pareil pour le dernier, alors, tu vois, à notre époque, les grands groupes vendent plutôt 100 ou 200 000 albums, ce sont de plus grands groupes que nous !

Tu as de grandes attentes pour le prochain album ?

Non, parce qu'on ne va pas vivre sur la route, on a des familles, moi j'ai une petite fille et je ne vais pas passer deux cent jours par an ailleurs pour faire la promotion d'un album. Je suis prêt à faire quelques concerts de temps en temps, mais il n'y a pas de secret, pour vendre autant d'albums il faut être en en tournée en permanence, et on ne va pas faire ça.

Photo BruceEt comment votre label réagit par rapport à ça ?

On leur a dit dès le début qu'on fera quelques dates mais qu'on ne sera pas un groupe à temps plein. Et ils sont ok avec ça.

Votre inspiration, d'où vient-elle ?

Pour les paroles, ça vient de la vie de tous les jours : difficultés, joies, les bénédictions de Dieu, ma famille ...

Quand le nom Living Sacrifice vient en tête de quelqu'un, que voudrais-tu qu'il pense ?

Intégrité.

Vous avez des habitudes particulières avant de monter sur scène ?

Non

Rien de rien ?

Non ... rien d'excitant n'est-ce pas (rires) ?

Non c'est intéressant de comparer avec d'autres groupes qui s'assurent que tout est parfait avant de jouer ! Un dernier mot ?

Merci beaucoup ! Et que Dieu vous bénisse. 

Partagez cet article

Plus dans cette catégorie : « Becoming The Archetype La Dispute »

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :