Becoming The Archetype

Seth Hecox, surnommé « Count Seth » en référence à Star Wars, est membre du groupe de métal Becoming The Archetype. Le lendemain de leur concert à Cornerstone, nous l’avons rencontré pour parler de leur musique, son avenir ainsi que celui de l’industrie du disque. Interview avec un jeune homme de 23 ans, la tête bien posée sur ses épaules.

Becoming The Archetype : Seth, Duck, Jason, Alex 

Jérémie : Salut Seth ! Si je ne m'abuse, tu joues guitare et clavier pour Becoming The Archetype, pas vrai ?

Seth : Exact, guitare et piano. Et hier sur la scène Encore, j'ai du faire un solo de piano, probablement le solo de piano le plus long que j'ai jamais fait ! J'étais assez nerveux et tout le monde a rigolé (rires) ! J'ai joué la chanson de Snoopy et The Entertainer, et c'est toujours une bonne raison de rigoler j'imagine !

Le chanteur était mort de rire, il se demandait ce que tu faisais !

(Rires) Oui c'était une surprise ! On avait l'habitude de faire ça, mais pas lors de la dernière tournée, donc d'habitude on ajoutait sur la setlist un solo de piano et je jouais donc la chanson des Peanuts et les gens dans le public étaient à fond dedans. Mais la dernière tournée on ne l'a pas fait, du coup hier on s'est retrouvés à jouer pour une longue durée (une heure, ndlr) et j'ai demandé aux autres s'ils voulaient que je fasse un solo de piano, et ils ont tous répondu « oui vas-y, prépare nous quelque chose » mais aucun d'entre eux ne savait que j'allais jouer The Entertainer aussi ! J'étais assez nerveux mais finalement ça s'est très bien passé.

bta_01.jpg
« Quel autre groupe ici va leur jouer un solo de piano en plein milieu du concert ? Qui va être capable de faire ça, en plein milieu de la scène hardcore ? »

Pourquoi étais-tu nerveux ?

Et bien ... c'est une bonne question. Tu vois, il y avait environ 1000 personnes dans le public ... enfin je ne suis pas bon avec les nombres mais il y avait bien entre 500 et 1000 personnes en train de nous regarder ... et dans ce cas la, tu as juste envie qu'ils écoutent quelque chose d'unique et de bon. Avec BTA, ce n'est pas juste histoire d'être aimé par les gens, car c'est dur de dire pourquoi les gens aiment un groupe, mais pour nous, on essaie de faire entendre de la musique que les gens n'entendent pas ailleurs. Quel autre groupe ici va leur jouer un solo de piano en plein milieu du concert ? Quel autre groupe va leur faire un solo de batterie ? Qui va être capable de faire ça, en plein milieu de la scène hardcore ? Alors on essaie de fournir aux gens des trucs qu'ils ne peuvent trouver ailleurs, et je me suis dit que si je me plantais complètement, les gens vont se dire «  Tss, il essaie de faire quelque chose d'original, mais c'est bidon », alors je voulais juste leur apporter quelque chose de cool, et j'ai l'impression que ça a plutôt bien marché !

De mon point de vue, c'était vraiment bien !

(Rires) Super, merci mec !

J'ai regardé le chanteur ainsi que le public, et au début ils avaient l'air de se dire « Hmm, mais qu'est-ce qu'il est en train de faire ? », car c'est plutôt inhabituel d'entendre ça dans ce genre de concert, mais ils ont commencé à rentrer dans ton jeu, et quand ils ont reconnu The Entertainer, la c'était limite l'euphorie !

Exact, et ils ont commencé à taper dans les mains, et à un moment je m'y suis mis moi aussi en me disant que c'était bon tout ça, et la j'ai commencé à perdre la cadence et c'est limite parti en live, j'étais bien embarrassé, j'ai posé le rythme et je me suis planté moi-même. Enfin ...

Ouais, on va dire qu’il y'avait quelques fausses notes, mais ça va !

(Rires) Oui ça l'a fait quand même (rires) !

Alors, ça fait combien de temps que tu joues dans BTA ?

Hmmm ... je joue dans BTA depuis 3 ans et demi. Je les ais rejoints juste avant que le groupe ne signe avec Solidstate, à l'époque le groupe s'appelait The Remnants.

Pourquoi avoir changé de nom ?

Car il y a un groupe de punk qui s'appelle The Remnants, et un autre qui s'appelle Remnant, et le label nous a dit qu'ils n'avaient pas envie de devoir faire des procédures pénibles et tout, alors quand on a choisi Becoming The Archetype on a demandé au label s'ils voulaient s'assurer qu'aucun autre groupe ne porte ce nom, ils nous ont répondu « Non, on est sûrs qu'aucun autre groupe ne s'appelle Becoming The Archetype ! », alors on l'a gardé. Et finalement c'était une bonne chose pour nous parce que de nos jours beaucoup de groupes heavy ont un nom qui inclue des mots comme « Death » ou un truc du genre alors que Becoming The Archetype est un nom qui n'a rien à voir avec tout ça, alors c'est vraiment cool qu'on ait pu choisir un nom qui sonne progressif et qui n'est pas associé au mal, à la mort ... (Becoming The Archetype signifie « Devenir l'archétype », ndlr).

Oui et c'est un nom qui passe bien, ça pourrait être le nom d'un groupe de pop ou de rock !

Tout à fait !

Et l'archétype, c'est le Christ, n'est-ce pas ?

Absolument ! Un archétype est comme un prototype, ou un plan, et pour nous c'est le Christ, nous devenons comme Christ, il est notre archétype. Et c'est bien car ça donne à nos fans un nouveau mot de vocabulaire (rires) ! Et ce nom a du sens pour nous, ce n'est pas juste un nom auquel on a pensé dans un rêve, tu sais, quelque chose qui n'a pas de sens.

Un autre avantage c'est qu'il n'est pas obligatoire d'être un chrétien pour le comprendre, car la signification peut être alors plus vaste.

Oui c'est un nom qui a un sens plus profond pour les chrétiens, mais les autres peuvent quand même se dire que le nom est cool

Sans les repousser non plus !

Exact ! Si tu n'es pas chrétien tu n'as aucune idée du sens qu'il a réellement pour nous !

Tout ça signifie que votre foi est bien présente dans votre musique et dans vos paroles !

Oui, je dirais que nous sommes plutôt ouverts par rapport à notre foi dans nos paroles, et dans la musique, tu sais c'est assez dur de dire quand la foi se mélange avec la musique car justement tu ne peux pas dire de mots avec les instruments. Mais je dirais que les concepts de notre foi nous aident à écrire de la musique que nous pensons être positive. Je pense qu'on peut dire d'un groupe, du style de musique qu'ils écrivent et de leur attitude ... je ne suis pas sûr, mais un gars comme Trent Reznor de Nine Inch Nails, tu peux savoir qu'il regarde beaucoup de films noirs, sombres, car ça se reflète dans sa musique, alors que pour Blink 182 ils passent du temps à déconner ensemble et à s'amuser, et ca s'entend dans leur musique. Alors je pense que notre foi se reflète dans notre comportement et dans notre musique, même si elle ne comporte pas de paroles, et je pense que ça nous influence pour écrire de la bonne musique.

bta_02.jpg
« Il y a des hordes de gens qui recherchent la vérité et qui tapent du poing sur les grilles de la vérité et tu ne peux pas juste t'assoir sans rien faire. »

Pourtant votre musique est plutôt violente !  

Oui, il y a un verset dans la Bible ou Jésus dit « La loi et les prophètes ont subsisté jusqu'à Jean; depuis lors le royaume de Dieu est annoncé, et chacun use de violence pour y entrer (Luc 16:16) » et c'est une traduction intéressante car je ne pense pas qu'il voulait dire que les gens violents sont ceux qui suivent réellement Dieu. Mais je pense qu'il voulait dire qu'il y a des hordes de gens qui recherchent la vérité et qui tapent du poing sur les grilles de la vérité et tu ne peux pas juste t'assoir sans rien faire et t'attendre à leur fournir quelque chose de valeur, de la vérité qui vaut le coup d'être obtenue ... Je pense qu'il y a une part de violence dans notre recherche personnelle de vérité, bien que la finalité soit une paix ultime. C'est une quête brutale, un sacrifice de soit pour trouver la vérité.

Un sacrifice ... quel genre de sacrifice as-tu fait ?

Honnêtement, je dois dire que pour nous ce ne fut pas réellement un grand sacrifice. C'est sûr, on ne gagne pas beaucoup d'argent, alors c'est une sorte de sacrifice financier car on pourrait gagner beaucoup plus d'argent en  faisant autre chose.

Rien de dingue non plus, mais ça vient avec une sorte de sacrifice physique. Mais peut-être plus que tout, il s'agit d'un sacrifice d'énergie et d'effort. Deux de nos gars sont mariés et ont du mal à concilier les deux, pas que leurs mariages battent de l'aile mais ils doivent passer par les difficultés normales d'un couple tout en étant sur la route loin de leur maison, et de fait ils doivent régler ça à distance ... de mon côté je dois m'occuper de continuer ma vie avec mes études, et ça prend tellement plus longtemps quand tu es sur la route tout le temps ! Ce ne sont pas de grands sacrifices mais ils nous coûtent quand même quelque chose mais je pense que si on devait en faire de plus gros, on les ferait. Il faut un grand appel pour faire de grands sacrifices.

Je vois ... bientôt diplômé alors ?

J'espère oui ! J'ai déjà validé en deux ans des diplômes de musique et de social. Et la j'ai fait un semestre de business musical l'automne dernier, et au printemps prochain j'attaque trois semestres de business général, parce que tu vois, j'ai un diplôme de musique mais tu fais quoi avec ça ? Je ne veux pas jouer dans une symphonie, ni dans un orchestre, et je ne veux pas enseigner la musique, alors j'ai commencé à faire ces cours de Business Musical parce que je pense que je vais m'impliquer dans ce milieu, et quand j'y ai plus réfléchi, et bien le business musical est réservé à l'industrie musicale, logique, mais si tu as un diplôme de business, tu peux travailler dans la musique ou n'importe quelle autre filière, alors je pense que c'est la voix que je vais suivre, obtenir ce diplôme en 4 ans ...

Il y a tant de choses qui se mettent sur mon chemin ... le semestre dernier, j'avais 22 ans, alors que la plupart des jeunes qui étaient en classe avec moi avaient à peine 18 ans, ils sont encore dans leurs trips de lycéens, ça m'a fait prendre conscience que j'avais vraiment besoin de finir tout ça aussi vite que possible, mais en même temps, il y a énormément de choses que j'aimerais faire ... je voudrais voyager en Inde pour faire un pèlerinage cet automne ...

Un pèlerinage en Inde ?

Oui, il y a un gars ici qui a fait une conférence sur les chants de louange  indiens avec une cithare, et ça m'a vraiment plu ! Ce samedi je vais à un séminaire de chant assez technique appelée « Tuvan  Throat Singing » (« Chant  diphonique » en français) pour apprendre à chanter avec la gorge tout en mettant sa langue d'une certaine façon pour siffler, ce qui fait que tu as deux notes à la foi, c'est vraiment cool ! Tu peux voir des gars sur Youtube si ça t'intéresse. Quoi qu'il en soit je suis pas mal attiré par les trucs orientaux en ce moment, c'est pour ça que j'ai bien envie de faire un pèlerinage en Inde, peut-être cet automne.

Tu viens de parler de travailler dans le business musical. Est-ce que ça veut dire que tu penses arrêter de jouer de la musique dans les années à venir ? Que ce soit dans 5, 10, 15 ans ... ?

Hmm ... je n'ai pas l'intention d'arrêter de jouer de la musique un jour ... je sais que ça arrivera probablement un jour mais pour le moment il n'y a rien de prévu à ce sujet. J'aimerais jouer avec Becoming The Archetype et avec Anchors (son autre groupe, ndlr) autant que possible, mais ça dépend des autres aussi. S'ils décident de jeter l'éponge, je ne sais pas si j'aurais envie de recruter d'autres gars et presque recommencer à zéro avec eux ... Certains sont mariés, et à cause de ça ne peuvent faire beaucoup de tournées, mais je pense qu'ils vont quand même rester dans le groupe. Mais ce qui est bien avec Solidstate Records pour Becoming The Archetype est que Solidstate croit assez dans la musique de qualité pour ne pas demander à leurs groupes d'être en tournée en permanence. Ils aiment qu'ils fassent des tournées, mais il n'y a aucune obligation de leur part. D'autres labels par contre disent « Si vous signez chez nous, vous devez faire des tournées, et si vous ne faites pas de tournées, alors on ne paiera pas pour vos albums ». Solidstate n'est pas comme ça, ils ont des groupes comme Demon Hunter qui font une seule tournée par an, et c'est tout. Pareil pour Starflyer 59. Alors je pense qu'ils aiment notre musique, et tant qu'on continuera de faire de la bonne musique, ils nous laisseront l'enregistrer, et ils la prendront. Et tant pis si on ne peut pas faire de tournée. On en fera autant qu'on pourra, mais c'est plutôt probable qu'on n'en fasse pas beaucoup.

De mon côté, j'aimerais jouer autant que possible, oui ! On verra. En gros, je suis en train de me créer ma propre bouée de sauvetage. Si jamais l'industrie du disque s'écroule complètement, j'aurai mon diplôme de business pour m'en sortir.

A propos de votre label ... pourquoi les avoir choisis ?

En fait, on ne les a pas vraiment choisis. Ce fut une situation plutôt étrange et c'est eux qui nous ont plutôt choisis. Nous bien sûr on a toujours voulu être chez eux parce qu'on a grandi écoutant leurs groupes ! Avant que je rejoigne le groupe lors de l'été 2004, le groupe ici-même lors du Label Showcase, et il s'est trouvé que Ryan Clark de Demon Hunter est venu et les a entendus jouer, et je n'ai jamais entendu parler d'autres histoires de signatures similaires, mais il est venu, a aimé ce qu'il a entendu, s'est procuré leur cd, il leur a demandé d'enregistrer d'autres chants pour entendre leurs nouveaux titres, et les a fait signer !

Le groupe n'avait reçu aucune autre offre alors ce n'était pas comme s'il y avait une foule de labels qui voulaient nous signer, mais ça s'est passé comme ça !

bta_03.jpg
« Je suis en train de me créer ma propre bouée de sauvetage. Si jamais l'industrie du disque s'écroule complètement, j'aurai mon diplôme de business pour m'en sortir. »

Pas eu besoin de réfléchir !  

Bien sûr ! Nous on a dit : « Bien sûr qu'on va signer, c'est la meilleure chose qui puisse nous arriver ! »

Et ca s'est prouvé ?

Je trouve qu'avec le recul ce fut une bonne chose pour nous, oui ! Je ne sais pas comment les autres nous catégorisent mais moi j'aime à dire que nous sommes un groupe de métal progressif, et on vend beaucoup d'albums pour un groupe de métal progressif. Bien sûr on n'en vend pas autant qu'un groupe comme Demon Hunter mais eux ils sont plus commerciaux, c'est plus néo-métal ...

Très commercial oui, surtout leur dernier album !

Exact ! Tout comme Underoath et d'autres. Mais pour le nombre d'albums qu'on vend, si tu compares ça aux ventes de par exemple Decapitated ou ... je ne me rappelle plus du nom ...

Des groupes comme le vôtre tu veux dire ?

Oui, des groupes qui ont des parties très rapides sans breakdowns et ce genres de trucs, et bien on les dépasse largement tous niveau ventes, pas à cause de nous, mais parce qu'on est sur Solidstate Records ! Ils ont un noyau dur de fans et on bénéficie de ça ! Si on avait signé chez Metalblade Records ou un autre, on aurait probablement vendu la moitié de ce qu'on a vendu.

La moitié ?

Probablement. Qui sait ? Moi je pense qu'on en aurait vendu moitié moins.

Oui, c'est comme un sceau, un label de qualité. Quand tu vois le logo Solidstate sur le dos d'un album, t'es à peu près sûr d'avoir quelque chose de qualité.

Oui ! Quand Solidstate annonce la signature d'un nouveau groupe, tous ces jeunes se disent « Super, un autre groupe chez Solidstate ! ». Puis ils vont écouter ce qu'ils donnent et acheter leur album ... Alors oui notre signature chez eux fut vraiment une bonne chose pour nous. Et je pense que ce troisième album que nous enregistrons avec Devin (Townsend, ndlr), Solidstate est très emballé par ça et ils devraient nous assurer une super promotion, bien meilleure que pour nos deux premiers.

Quand est-ce qu'il va sortir ?

Probablement en novembre.

Tu peux nous en dire un peu plus ?

Il s'appelle Dichotomy, et plus tôt on a parlé de comment notre foi influençait notre musique et nos paroles, et si c'est album s'appelle de cette façon, c'est qu'il est symptomatique, dans le sens ou tous les chants - ou du moins la grande majorité - concernent la division, la dichotomie entre le mental et le physique, ou entre la technologie et le naturel. On s'est inspirés de cette série de livres de C.S. Lewis intitulée Space Trilogy, et surtout de That Hideous Strength, le dernier livre de la série. Dans ce livre, le scientifique prend un prisonnier, puis sépare sa tête de son corps tout en maintenant la tête en vie, et c'est assez symbolique de ce que l'homme fait quand il essaie de se débarrasser de tout ce qui est naturel pour isoler l'esprit. Tu peux le constater avec toutes ces personnes qui ont des iPod ... beaucoup de gens en ont et je n'ai pas de problème avec ça, mais ils doivent se rappeler que nous sommes des êtres physiques, nous avons encore un corps et subissons les aspects de la vie ...

Quoi qu'il en soit, il y aura de nombreuses parties différentes dans cet album, nous aurons pas mal de synthétiseurs, afin de représenter le côté technologique, et pas mal de trucs organiques comme des guitares classiques pour représenter le côté naturel et physique.

Hum ... okay ... avoir un synthé, l’idée peut en effrayer plus d’un !

(Rires) Je sais, je sais (rires) ! Je fais attention à qui je dis ça !

Ouais par ce que c'est un peu la mode en ce moment, comme s'il fallait avoir un synthé ... on ne doit pas s'attendre à un truc du genre Family Force 5 quand même, non ?

(Rires) Non non, oh non, pas du tout ! C'est marrant on parlait d'eux avec Jason hier, mais je ne me rappelle plus pourquoi. Enfin bref, j'essaie d'ajouter un peu plus de synthétiseurs ces derniers temps, j'ai pas mal écouté du Radiohead dernièrement, et même des groupes comme Opeth utilisent des synthés, de manière très subtile et pas comme un instrument principal, il reste en fond, et c'est ça ce qu'on aura. Et pas un album complet avec un synthé. Il y aura max trois ou quatre minutes de synthé en tout ... c'est quelque chose qui me plait pas mal en ce moment, ces sons assez étranges de clavier à ajouter en fond sonore. Je suis pas mal aussi dans la musique orientale et je vais sûrement m'acheter une cithare quand je vais rentrer du festival et peut-être qu'il y en aura aussi sur l'album ! On veut essayer de donner aux gens quelque chose d'unique, mais c'est dur ! Il y a tant de groupes, c'est dur de se faire un nom !

bta_04.jpg
« Brandon Ebel croit assez en nous pour nous envoyer en studio avec Devin Townsend. S’il croit en nous, ça me suffit pour croire qu’on est un bon groupe. »

Mais vous avez déjà fait votre trou !

Oui ? Je ne sais pas ...

Tu ne crois pas ?

On pense que oui, mais on s'en sait rien ! C'est ça le problème, la plupart des groupes s'imagine avoir accompli quelque chose d'unique ...

Avoir trois albums, ça veut dire quelque chose quand même !

Oui, je pense aussi ... Nous avons fait assez pour vendre ces albums et être unique, donc ...

C'est déjà dur d'avoir UN bon album pour commencer. Concernant le deuxième, les gens ont énormément d'attentes !

Oui, c'est quelque chose dont on a pas mal parlé avec d'autres personnes, et nous aussi tout à l'heure, quand un nouvel album sort chez Solidstate et que ça créé une sorte de buzz, ils achètent l'album et ils s'attachent au groupe. Puis les mecs enregistrent un deuxième album et tout le monde se dit qu'il sera encore meilleur que le premier, et ont donc énormément d'attentes ! Et l'album peut être meilleur, mais il peut aussi être différent, et en général il se vend à autant d'exemplaires que le premier, parfois un peu mieux, au lieu de beaucoup plus, et c'est arrivé à tellement de groupes ! On pourrait seulement citer un ou deux groupes sur Solidstate qui n'a pas connu ça avec leur deuxième album.

Et vous ?

On a vendu autant que le premier. On s'attendait à en vendre bien plus, mais en avoir vendu autant que le premier est finalement quelque chose de plutôt positif car tu sais probablement que le marché du disque est dans une sorte de spirale descendante alors beaucoup de groupes ont vendu bien moins que leur premier. Donc nous on se disait que si on vendait autant que le premier ce serait déjà super bien ! On était très satisfaits avec ce nombre de ventes. On s'attend à ce que le marché du disque reparte d'ici peu, dans quelques mois, principalement grâce aux labels indépendants. Je ne pense pas que les majors vont réussir à s'en sortir, ils sont dans un si mauvais état ... ils sont trop grands, trop gros, ils n'ont pas cette facilité qu'on les labels indépendants de changer rapidement d'orientation. Eux ils peuvent vite fait signer un groupe et mettre leur album sur le marché en presque un claquement de doigt. C'est l'avantage de labels comme Solidstate Records, et Brandon Ebel (Président et fondateur du groupe Tooth & Nail auquel appartient Solidstate, ndlr) et quelqu'un de très intelligent, il sait ce qu'il fait, et il croit assez en nous pour nous envoyer en studio avec Devin Townsend, il paye pas mal d'argent pour ça et payera beaucoup pour en faire la promotion. Et s'il croit en nous, alors ça me suffit pour croire qu'on est un bon groupe parce que justement, il sait ce qu'il fait !

C'est marrant car votre nouvel album sera à propos des nouvelles technologies et tout, et la on est en plein dedans avec la musique électronique, que ce soit avec iTunes ou le téléchargement illégal...

Oui, on se retrouve vraiment dans une mauvaise situation. Et j'ai beaucoup de reproches à faire aux majors pour ne pas avoir été à la pointe de la technologie dans ce domaine ... J'ai découvert dans mes cours l'automne dernier qu'il y a des façons de gérer les mp3 ! Ils y a des technologies qui permettent de seulement écouter un mp3 sur un ou deux ordinateurs ou iPod quand tu l'achètes sur iTunes, et pas plus ... ce genre de chose est disponible depuis longtemps mais personne ne s'y est intéressé ! Par exemple, un album de Switchfoot sorti il y a quelque temps possédait un encodage qui te laisserait l'utiliser sur un seul appareil ... ce genre de techniques sont disponibles depuis longtemps et les majors auraient pu éviter tous ces problèmes de téléchargement mais ils ont ignoré le problème car ils avaient d'autres choses plus importantes à faire.

Ou peut-être tout simplement se sont-ils sentis trop forts et qu'ils n'avaient qu'à prendre un ou deux gars qui avaient piraté quelqu'album que ce soit et en faire un exemple !

Ouaip, mais ça ne s'est pas vraiment passé comme ça ... tu sais j'ai l'impression qu'on se retrouve un peu comme aux débuts de la musique, ou ce qui compte plus c'est le live, et pas les enregistrements studios. Autant que je me souvienne, entre le début des années 1900 jusqu'aux sixties, les groupes de jazz faisaient des tournées et ils ne faisaient même pas d'albums ! Ils faisaient juste des concerts et c'est comme ça qu'ils étaient connus ! Et j'ai l'impression qu'on revient un peu à ça, spécialement parmi les groupes de hard qui font le tour du pays en jouant des concerts tous les soirs, vendant un max de marchandise (t-shirt, casquettes, etc.) mais qui n'ont pas vendu un seul album ! Et ils gagnent leur argent sur la route. Et j'ai l'impression qu'on revient un peu à ça.

 

bta_05.jpg
« L'avenir de la musique passe par le format digital, mais la disparition totale des albums physiques n'est pas à l'ordre du jour. Il y a et y aura toujours des collectionneurs, des passionnés, qui voudront voir figurer ces albums dans leur discothèque. »

 

Et c'est à ce moment précis que mon enregistrement s'est arrêté, alors que notre entretien a duré une bonne dizaine de minutes encore. Ce qui suit est le reste de l'entretien, tel que ma femme et moi l'avons mémorisée. La technologie a des avantages … mais aussi bien des inconvénients ! Cet album, Dichotomy, est on ne peut plus d’actualité !

Penses-tu qu’à terme la musique digitale remplacera les supports physiques ?

Non, l'avenir de la musique passe par le format digital, mais la disparition totale des albums physiques n'est pas à l'ordre du jour. Pour preuve, la résurgence des albums vinyles ces dernières années. Il y a et y aura toujours des collectionneurs, des passionnés, qui voudront voir figurer ces albums dans leur discothèque. Alors, ce qui est important, est de bien soigner la pochette, contenant les paroles, de belles photos, afin de proposer une expérience différente.

Clair. Nous avons lors de notre voyage acheté le Red Album de Weezer, et quelle ne fut pas notre déception quand nous avons constaté que le booklet ne contenait qu’une photo du groupe en studio, sans même les paroles !

Si l’acheteur à l’impression de se faire avoir en achetant un CD, quel est l’intérêt ? Si lui-même ne voit pas ce qu’il a à gagner en achetant une copie physique, alors il ira le télécharger. Si possible légalement …

Oui … merci pour tes réponses Seth. Quand est-ce qu’on te revoit en France ?

Je garde un très bon souvenir de notre passage au Batofar à Paris. Vraiment un bon concert. Alors, si on peut revenir, ce sera avec plaisir !

Et encore pourquoi pas au Batofar ? On a vu August Burns Red la bas début 2008, le son était époustouflant ! Meilleur son que je n’ai jamais entendu lors d’un concert !

Oui leur son en concert est nickel, très bon !

Quels sont les éléments extérieurs qui jouent ? Car par ex nous sommes allés voir le concert de REZ un peu plus tôt, et la sono de leur salle était horrible. Pareil quand Deas Vail est passé dans cette tente …

Il est important pour un groupe d’avoir un bon son en concert, c’est presque primordial, surtout avec ce que nous avons dit précédemment. De fait, le choix de la salle et celui du technicien sont des éléments primordiaux. C’est vraiment dommage de gâcher une belle performance par faute d’une acoustique mauvaise ou d’un technicien qui a des goûts particuliers … parfois ils augmentent à outrance les basses, ou tout ce qui compte pour eux sont les guitares. Trouver l’équilibre parfait demande autant de patience que d’expérience, et ce n’est pas évident à avoir. Pour ça que plusieurs groupes emmènent leur propre technicien du son en tournée avec eux, pour minimiser le risque de surprise. Quoi qu’il en soit, je tenais à remercier les Français pour le magnifique pays qu’ils nous proposent, bien qu’ils n’y soient pour rien ! Les beautés de la création !

Très beau pays oui ! Quand on a interviewé August Burns Red avant leur show, ils nous ont dit qu’ils priaient ensemble, sur scène, autour de la batterie. Vous avez des rituels de ce genre avant de jouer ?

En tant que groupe, nous prions ensemble avant de monter sur la scène, par contre nous restons en coulisse. De mon côté avant de jouer je fais pendant une petite heure des gammes à la guitare et au clavier pour échauffer mes doigts. J’ai le syndrome des doigts froid … Et après chaque concert je m’oblige à faire des étirements ! Sinon j’ai droit à de bonnes courbatures, ce qui n’est jamais bon pour le prochain concert.

En parlant de ça, il y un truc qui me met en rogne, ce sont ces jeunes de 15 ou 16 ans qui vont nous voir en concert, nous ou d’autres groupes, ils assistent à d'excellentes prestations musicales et tout ce qu’ils pensent à faire c’est d’envoyer des messages avec leurs téléphones portables ! Ca m’énerve !

Quand les gens pensent à Becoming The Archetype, a quoi voudrait-tu qu’ils pensent automatiquement ?

J’aimerais qu’ils pensent qu’on est le groupe de métal chrétien le plus malsain (rires) ! Plus sérieusement, je souhaiterais que les gens pensent qu’on est un bon groupe, tout simplement.

Un sujet de prière particulier ?

Oui, je souhaiterais que vous priiez pour l’album à venir. Jason (chant et basse) nous a dit avoir eu une révélation selon laquelle Dieu allait utiliser cet album pour faire de grandes choses et toucher les gens, et on aurait donc besoin de prières pour que cela se réalise !

Pas de problèmes ! Merci Seth !

Merci à toi !

Partagez cet article

Plus dans cette catégorie : « Falling Up Living Sacrifice »

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :