The Ascendicate

Interview avec le groupe The Ascendicate. Attention, les réponses sont parfois surprenantes ! Découverte avec un groupe qui ne mâche pas ses mots.

Photo du groupe The Ascendicate

Jérémie : Salut ! Est-ce que tu pourrais te présenter ainsi que tes acolytes ?

Ryan : le chauve s’appelle Chris, il fait office de batterie systématique. Le petit, c’est Dustin, résonateur pentatonique et seconde voix. Eric est le leader vocal ainsi que le M.C. Quand à moi, je suis le mec aux dreadlocks résonnant et vociférant. David s’occupe des émotions embarrassantes qui laissent tout le monde un peu confus.

Chris : Ryan, combien as-tu eu de cafés aujourd'hui?

Ryan : Beaucoup mon frère, beaucoup !

Jérémie : Quelle est l'histoire de The Ascendicate ?

Chris : Eric et moi avons travaillé ensemble pendant un certain temps, puis nous avons rencontré Ryan qui chantait dans un groupe de métal progressif. Nous n savions même pas qu'il jouait de la guitare, nous savions juste qu'on voulait de lui dans le groupe. Dustin nous a découverts avec un de nos vieux CDs dans le Missouri. Il nous a appelés, a pris un avion pour la Caroline du Nord, connaissait toutes nos chansons et a joué son premier concert avec nous deux jours après notre rencontre. David est un ami de longue date du groupe, et nous avions besoin d'un gars capable de conduire sur de longues nuits ... il se trouve qu'il joue aussi de la basse, alors c'était mortel.

Ryan : Ouais, j'ai eu comme ça l'envie d'appeler et de voir s'ils n'avaient pas besoin d'un deuxième guitariste. Gardez à l'esprit, je n'ai jamais été guitariste, j'étais un chanteur mais j'ai senti Dieu me demander de les contacter pour jouer de la guitare pour eux. Croyez-le ou non, ils pensaient à moi également, et la semaine où j'avais prévu d'appeler Chris à ce sujet, il m'a appelé le premier ! De là, nous avons réformé le groupe à partir des bases qu'ils avaient établies, et on n'a plus jamais regardé en arrière.

Jérémie : The Ascendicate est un nom très intéressant. Qu'est-ce que cela signifie en anglais et qu'est-ce que cela signifie pour vous personnellement?

Ryan : C'est juste un nom comme ça qui m'est venu à l'esprit. On pourrait le traduire par le fait d'encourager les autres par l'amour.

Jérémie : Quels sont les groupes qui vous ont le plus marqué et influencés ?

Ryan : Je pense que le plus influent est Fear Factory, sans oublier Living Sacrifice. La façon dont je joue de la guitare et la façon dont je crie reflètent l'impact qu'ils ont eu sur ma musique. J'aimerai trop faire une tournée avec l'un ou l'autre.

Jérémie : Etes-vous un groupe chrétien, ou tout simplement des chrétiens dans un groupe ?

Chris : Oui, nous sommes un groupe chrétien, et l'amour guide toutes nos décisions, tout comme il guide notre vie quotidienne en dehors de la musique. Comme beaucoup d'entre vous, nous avons ressenti le jugement et la condamnation de ceux qui ont "joué l'église" et qui soulignent les défauts de tout le monde, sauf d'eux même. Nous savons que ce sont les actions de ces gens qui en détournent tant d'autre d'une relation avec Dieu, car c’est si facile d’assimiler la chrétienté aux actions hypocrites qu’ils peuvent voir dans les « églises ». Alors, que cela ne soit pas à propos d’une religion, qui n’est autre qu’une tentative humaine pour s’approcher de Dieu et de s’élever … mais que ce soit à propos de l’amour, de comment on se comporte l’un avec l’autre, et comment vivre une vie qui donne envie aux autres d’en savoir plus au sujet de la source parfaite d’amour qui nous habite …

Jérémie : Pensez-vous que vous avez été appelés à jouer de la musique ?

Ryan : absolument !

Jérémie : Vous avez signé chez Solid State. Comment s'est passé votre rencontre ?

Ryan : Nous avons enregistré notre album avec Travis Wyrick (P.O.D., Pillar, Red, Inhale/Exhale) et il est assez connu auprès du label, alors il les a simplement appelés, et le reste appartient à l'histoire.

Chris : Il y a quelques temps nous avons pris la direction du studio avec Travis pour enregistrer ce que nous espérions être un album qui pourrait attirer un label ou deux. On était super enthousiaste quand on a appris que les gars de Solid State étaient intéressés, puis ils nous ont annoncé qu'ils prendraient l'avion pour venir nous voir jouer à NC. J'imagine qu'on n'a pas été trop mauvais, vu que quelque mois plus tard ils nous ont envoyé un contrat, et les choses ont commencé à bouger à partir de la.

Jérémie : Votre album To Die As Kings est sorti le 10 Février. Comment le décririez-vous, et que diriez-vous pour inciter tout le monde à l'acheter ?

Ryan : Tu sais quand tu te réveilles le matin, tu dégustes ta première tasse de café, c'est si bon, tout est là pour passer une journée normale au boulot, et d'un seul coup BAM! Une diarrhée explosive te prend aux tripes et te poursuit toute la journée. Et bien nous, on est un peu comme ça. Tu peux avoir l'impression que notre album est comme les autres, puis tu le mets dans ton lecteur et immédiatement tu sais qu'il y a quelque chose de différent, et tu ne peux pas sortir notre musique de ta tête pendant 4 à 6 jours. Tu vois, exactement comme une diarrhée explosive.

Eric : On essaie juste de faire de la musique heavy tout en incorporant toutes les différentes sonorités qui nous inspirent. On considère que notre musique est métal, mais pas uniquement métal. Il y a beaucoup d'autres éléments dans notre son qui nous l'espérons plairont aux amateurs de musiques différentes.

Chris : Une beauté mortelle … juste un son qui te leurre avec une mélodie puis qui te prend par surprise avec un petit quelque chose de terrible.

Jérémie : Quel message essayez-vous de passer avec cet album ? Quels en sont les thèmes principaux ?

Chris : Comme tu pourras t'en rendre compte, beaucoup de nos chants sont très honnêtes mais ne proposent pas de réponse facile ou de solution, car nous savons tous que ce n'est pas comme ça qu'est réellement la vie. Perte, amour, douleur, rédemption … voici quelques uns des thèmes que tu pourras trouver sur notre album. Ce que nous espérons est que les gens s'identifieront aux chants, et d'après les conversations qu'on a pu avoir avec certaines personnes après des concerts, c'est le cas.

Jérémie : Depuis que tu as commencé à jouer dans ce groupe, sur quels points as-tu changé d'avis, en réalisant que ce que tu pensais être vérité était faux, ou incomplet ?

Ryan : Wow, je ne sais pas vraiment par ou commencer … En tant qu'humains, nous devrions toujours être en train de nous remettre en question afin de grandir spirituellement. Pendant ces quatre dernières années nous avons vu tellement de choses et vécu tant de situations que c'est incroyable de réaliser à quel point nous avons pu être ignorants et têtus sur certains sujets. C'est une bénédiction de sentir que tes yeux ont été ouverts, et parfois embarrassant de réaliser à quel point tu as pu être aveugle.

Jérémie : Quand le nom “The Ascendicate” vient à l'esprit de quelqu'un, que voudrais-tu qu'il pense instantanément ?

Ryan : Aussi ringard que ça puisse sonner, je voudrais juste qu'on se souvienne de nous comme un groupe qui a composé des chants qui en les écoutant puisse aider dans n'importe quelle situation, qu'elle soit bonne, mauvaise, triste, et surtout en faisant des bébés (rires) ! Sérieusement, on essaye de toujours écrire pour inspirer et élever les autres dans la vie, et dans l'amour, d'où notre nom.

Jérémie : Auras-t-on un jour la chance de vous voir en France ?

Ryan : J'espère bien que oui. On aimerait trop faire une tournée européenne.

A lire également : Critique de To Die As Kings

 

Partagez cet article

Plus dans cette catégorie : « Thousand Foot Krutch Spoken »

Éléments similaires (par tag)

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :
parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet tn pas cher moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet cheap nfl jerseys moschino outlet online stone island outlet pandora outlet