Flatfoot 56

Interview avec Tobin, le leader et chanteur du groupe Flatfoot 56, et Josh, le joueur de cornemuse, alors qu'il était encore au sein du groupe. Au programme, discussions autour de Black Thorn, leur prochain album (sortie le 30 juillet), et l'avenir du groupe.

flatfoot56

Jérémie :
Salut les gars ! Parlons un peu de votre nouvel album, qu'est-ce que vous pouvez nous dire à son sujet ?
Josh :
Il a été enregistré début 2009, mais on a attendu d'avoir un contrat avec un label pour le sortir. Nous étions en contact avec Tooth & Nail mais ce qu'ils nous on proposé ne correspondait pas à nos attentes donc on n'y a pas donné suite. On à réfléchit à la possibilité de le sortir nous-mêmes ..
Tobin :
Nous voulons être sûrs de travailler avec le bon label. C'est bon d'imaginer la sortie d'un nouvel album après tout ce temps, il sort en mars aux USA [et en juillet en Europe, ndlr].
Jérémie :
Qu'est-ce que vous recherchez chez un label ?
Tobin :
L'important est qu'il soit excité à l'idée de travailler avec nous. Comme dans toute relation, par exemple une relation amoureuse, tu ne veux pas être avec quelqu'un qui dise "mouais ok ... " mais plutôt qu'il montre à quel point il veut être avec toi. Nous en avons rencontré plusieurs qui étaient très intéressés mais ça ne s'est pas fait, comme par exemple ce que Josh vient de dire. Alors tu veux trouver un label qui soit passionné et qui te donne les moyens financier de faire ce que tu projettes de faire. Payer pour enregistrer un album par exemple. Un nouveau type de contrat assez populaire aux USA en ce moment est un contrat "360", dans lequel les labels perçoivent un pourcentage de tous les revenus des artistes, incluant les ventes de t-shirt, ce qui pénalise beaucoup les artistes. Beaucoup de gens ont du mal financièrement dans le milieu musical alors c'est assez dur.
Jérémie :
A qui est la faute ?
Josh :
La technologie d'un côté, mais les temps changent, les journaux du soir disparaissent, et il faut évoluer avec son temps. C'est triste de voir que les radios ont du mal également, c'est une situation générale à laquelle il faut s'adapter, pour trouver des façons qui soient plus avantageuses pour l'industrie. Il faut être créatif !
Jérémie :
Certains groupes préfèrent être indépendants pour gérer ça ...
Tobin :
La méthode Radiohead !
Jérémie :
Plus ou moins, j'ignore s'ils ont été les premiers à lancer çà, mais ils l'ont rendu populaire.
Tobin : 
Ils ont fait du bon boulot.
Jérémie :
Et ils avaient les moyens de le faire !
Tobin : 
C'est possible. Ces deux dernières années nous avons été indépendants, finançant entièrement toutes nos activités. C’est bien, mais parce qu'on l'a fait pendant si longtemps, et qu'on a tous des familles, on ne peut pas investir toute notre énergie dans tout ça. Alors c'est bien d'être aidé, d'avoir d'autres personnes qui s'occupent de ces choses, pour qu'on puisse travailler dur mais avoir une vie à côté.
Jérémie : 
Tu n'as pas un boulot à côté ?
Tobin :
Oui, je suis prof au lycée. Enfin je suis remplaçant pour le moment, je travaille de temps en temps dans une épicerie. De son côté Josh était à plein temps de retour à l'école ce semestre.
Jérémie :
Maintenant tout le monde dans le groupe a terminé l'école ?
Tobin :
Non, j'ai terminé, Josh termine avant noël. Pour les autres, Justin a une licence en mécanique aéronautique, et Kyle a arrêté l'école il y a quelques temps mais est retourné à l'école également.
Jérémie :
Et j'ai cru comprendre qu'il y avait eu des mariages dans le groupe !
Tobin :
Oui !
Josh :
Oui je me suis marié en août !
Jérémie :
Félicitations !
Josh :
Merci ! Cet été on a joué quelques festivals en Europe, incluant le Flevo, du coup on a eu en quelque sortes une lune de miel européenne pendant quelques jours entre ces festivals, et après on est allés à Paris. On est juste restés une journée mais ça nous a plus !
Jérémie :
Qu'est-ce que vous avez visité ? La tour Eiffel, les Champs Elysées ?
Josh :
En fait on n'a pas trop eu l'occasion car on a pris le train pour venir depuis Amsterdam, on a raté une correspondance et du coup on est arrivés à Paris à 1 ou 2h du mat, alors le lendemain on était tellement fatigués qu'on a juste marché un peu dans Paris en regardant deux ou trois trucs, on n'a pas fait les vrais touristes mais on a passé un bon moment ! Et il y a de bons kébabs (rires) ! Et on a pris quelques expressos, très bons !
Jérémie :
Avec un croissant ?
Josh :
Oui bien sûr !
Jérémie :
Vous avez mis du Nutella dessus ?
Josh :
Non je ne crois pas (rires) ! Mais à l'aéroport on est allé à MC Do, et c'était un MC Do français, du coup on a pris pour le petit déjeuner un assortiment de pâtisseries, avec un croissant.
Jérémie :
C'est incroyable, tous les américains qui viennent à Paris font la même chose, ils vont à Mc Do. Josh Dies de Showbread nous a dit la même chose : "J'étais à Paris et je suis allé à Mc Do, j'ai honte" !
Josh :
A l'aéroport on n’a pas vraiment le choix en dehors de Mc Do (rires) !
Tobin :
Chaque fois qu'on vient en Europe c'est la même chose, on voit toutes ces merveilleuses nourritures et pourtant tous ces jeunes ou est-ce qu'ils vont manger ? A Mc Do ! Pourquoi ? C'est ce qu'il y a de pire au monde ! Même si les Mc Do ici sont un peu moins gras que chez nous ...
Jérémie :
Nous on  préfère Burger King.
Josh :
Entièrement d'accord !
Tobin :
Pas mieux.
Josh :
Cette viande grillée ...
Jérémie :
Pour revenir au mariage, qu'est-ce qu'il va changer pour le groupe ?
Josh :
Pour moi, je vais devoir trouver un boulot. Enfin ce n'est pas directement lié au mariage, mais jusqu'à présent mes parents payaient une bonne partie de mes factures, mais maintenant que je me suis marié, je dois gérer un peu plus de trucs moi-même et ça inclue payer ces factures. Et avant je vivais encore chez mes parents, et on habite toujours chez mes parents mais ça ne va pas durer, je viens d'avoir 25 ans, et mariage ou pas, tout cela devait changer (rires). C'est aussi lié à l'âge, donc je dois trouver un boulot, et avec tout ce qu'il se passe dans l'industrie musicale qui ne tourne pas rond, trouver un boulot est une bonne chose. Mais ça aura des implications sur le groupe, c'est sûr, concernant les tournées. Nous avons déjà trouvé un remplaçant pour l'année à venir ... il fera un bon boulot et en plus le kilt lui va bien (rires) !
Tobin :
En plus il porte le même ! Son nom est Eric, et techniquement lors du CRN '09 c'était le dernier concert de Josh en Allemagne, et son avant-dernier avec le groupe. En attendant son retour, mais avant il faut qu'il s'occupe de sa vie avec sa femme, et après il sera accueilli à bras grands ouverts dans le groupe ! Ce qu'il fait est très louable et on le soutient, même si c'est difficile pour nous de le voir partir.
Josh :
Et je sais que ce concert est le dernier pour moi, mais quelque part je n'ai pas envie de le voir de cette façon, si tu vois ce que je veux dire ? On ne sait pas ce que Dieu a prévu pour nous, il a un plan, et si tu le cherches et le désire de tout ton cœur, c'est la vérité, on fait ça pour sa gloire.
Jérémie :
Qui d'autre est marié ?
Tobin :
Justin, notre batteur, il s'est marié il y a quelques temps déjà. Sa femme, Bitsy, est une part importante de notre groupe, et ce depuis le début, par ses encouragements. Elle a travaillé comme Tour Manager, travaille pas mal avec nous ... ils se sont mariés il y a un an et demi. Pour ma part, case mariage janvier 2010 !
Jérémie :
Bravo !
Tobin :
Merci, c'est excitant ! C'est une fille formidable, je l'ai rencontrée en tournée, c'est une histoire un peu similaire à celle de Josh, on a pu partager ensemble des choses relatives aux relations à distance, même s'il l'a vécu plus longtemps que moi. Comme Josh l'a dit, Dieu a un plan et il sait ce qu'il va se passer, il sait quels chemins on doit prendre et c'est une bonne chose !
Jérémie :
Tout cela signifie-t-il que Flatfoot 56 va suivre un rythme un peu moins rapide à présent ?
Tobin :
Non, c'est tout l'inverse, et c'est pour ça que Josh a formé ce nouveau membre pour le remplacer. La réalité est qu'à partir du moment où l'album est sorti on entame une tournée d'une dizaine de mois, sans passer par la maison. Et c'est quelque chose de très difficile pour quelqu'un qui vient de se marier, d'être éloigné de sa femme qui travaille et qui ne peut se joindre au groupe en tournée, au contraire de nos femmes à nous.
Josh :
C'est une situation difficile dans n'importe quelle situation que d'être séparé de son conjoint pendant si longtemps.
Jérémie :
Donc Tobin, ta femme sera la ?
Tobin :
Oui, comme j'ai dit, nous sommes tous appelés à quelque chose et elle a vraiment à cœur les jeunes qu'on rencontre en tournée et ce qui accompagne le groupe et elle est très heureuse de pouvoir se joindre à nous et faire partie de l'équipe. Dans un sens, elle a pu expérimenter elle-même un bienfait du groupe dans le sens ou elle est fan de Flatfoot 56 depuis longtemps et Dieu l'a éprouvée pour la fortifier dans sa foi, au fil des années elle n'a cessé de grandir et grandir ...
Jérémie :
J'imagine que ça aide de chanter Amazing Grace à chaque fin de concert !
Tobin :
Oui il y a une puissance incroyable dans ce chant, c'est dingue, un chant merveilleux.
Jérémie :
Vous le chantez à la fin de chaque concert ?
Tobin :
Chaque fois, oui.
Jérémie :
Même quand il ne s'agit pas d'un évènement chrétien ?
Tobin :
Oh oui, surtout lorsqu'on ne joue pas devant un public chrétien (rires) !
Josh :
Ils se joignent à nous comme le reste du public qui est chrétien, ils le chantent très fort et deviennent dingues mais même sans croire, ils trouvent une signification dans ce chant, ce qui est chouette. Et quelque part je crois qu'au travers de ce chant ils parlent avec Dieu, même s'ils ne croient pas en Lui, ils chantent quand même Son chant, et peut-être, par ce moyen, ça réchauffe leur cœur et ils passent d'un état ou ils détestent Dieu, à un état ou ils peuvent se poser des questions sur lui.
Jérémie :
Les gars ça fait vraiment plaisir de voir un groupe aussi centré sur Dieu !
Tobin :
Et pourtant, on n'est juste qu'une bande de gars venant de Chicago et qui ont la chance de jouer un concert en Allemagne ... c'est quelque chose d'assez unique et on le doit entièrement à Dieu !

tobin_img_5647

Partagez cet article

Tags:
Plus dans cette catégorie : « Showbread Ocean Is Theory »

Éléments similaires (par tag)

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :