In The Midst Of Lions - Alex Livingston (Août 2010)

Interview avec Alex Livingston, batteur du groupe In The Midst Of Lions qui a sorti le 3 aout son deuxième album The Heart Of Man chez Facedown Records.

interview_alex_livingston_interview

Jérémie : Salut ! Est-ce que tu peux te présenter brièvement (âge, rôle dans le groupe) ainsi que tes collègues ?

Alex : Bonjour, je m'appelle Alex Livingston, le batteur et j'ai 22 ans. Ryan MacAllister, le guitariste principal a 22 ans, Sam Penner à la guitare a 20 ans, Jake Mitchell à la basse a 23 ans et Matt Janssen, le chanteur a 24 ans.

Jérémie : Passons à l'histoire du groupe : depuis combien de temps vous connaissez-vous, où vous êtes-vous rencontrés, etc. ?

Alex : Nous avons formé notre groupe il y a environ 3 ans. La formation originale du groupe s'était déplacée jusqu'à Saint-Louis pour trouver le batteur que je suis. On s'est tout de suite bien entendus, on commençait à être bien connus localement pendant environ un an avant de signer avec Strike First. Après cela nous avons perdu deux membres, et Jake et Sam nous ont rejoints. Cela correspond au moment où nous avons sérieusement commencé à partir en tournée pour environ un an. Puis au moment ou nous avons commencé à travailler sur notre nouvel album, The Heart Of Man, nous avons signé chez Facedown. Dès lors nous travaillons dur et faisons beaucoup de tournées !

Jérémie : Est-ce que le nom du groupe signifie quelque chose ? Qui l'a proposé ?

Alex : En fait c'est moi qui l'ai proposé, en tant que métaphore d'un chrétien qui joue de la musique d'un genre assez opposé à Dieu. Après avoir porté ce nom pendant trois mois, nous sommes tombés sur le Psaume 57 : 4 qui dit : " Je suis au milieu des lions", et c'était assez dingue, c'est le moins qu'on puisse dire !

Jérémie : Vous venez de sortir l'album The Heart Of Man chez Facedown. Que pouvez-vous nous dire à son sujet ?

Alex : Je crois que tout le monde serait d'accord de dire qu'il est meilleur que notre première sortie dans quasiment tous les aspects. La qualité de l'enregistrement est très bonne, Jamie King en est le responsable. Il a travaillé avec Between the Buried and Me et For Today. Techniquement nous avons également progressé. Out of Darkness était composé des premiers chants qu’on n’ait jamais écrits et nous cherchions encore notre son. Ce nouvel album sonne à mon sens beaucoup plus abouti et j'en suis très heureux.

Jérémie : Comment s'est passée l'écriture de l'album ? Qui est le maître des riffs, et qui se charge des paroles ?

Alex : Ryan et moi écrivons toutes les musiques et Matt écrit les paroles avec l'aide de son frère Colter. Quand Ryan et moi avons un chant, on le propose au reste du groupe et ils y ajoutent leurs idées.

Jérémie : Quels sont les thèmes principaux de l'album ?

Alex : C'est un album en trois parties, la corruption, les conséquences, et la transformation. Les quatre premières chansons parlent de la corruption dans les cœurs des hommes, les quatre suivantes sont sur les conséquences des cette corruption et les quatre dernières sont sur les transformations que nous recevons de Jésus dans nos cœurs.

Jérémie : Y'a t'il des thèmes que tu ne pourrais ou ne voudrait pas aborder dans un chant avec le groupe jouant dans la scène métal ?

Alex : Et bien comme nous sommes très ouvert et fermes dans nos croyances chrétiennes, il n'y a pas vraiment de sujets que nous ne sommes pas disposés à traiter dans nos chansons. Être de confession chrétienne est habituellement mal vu dans la scène métal. C'est devenu un peu mieux accepté mais ce n'est toujours pas apprécié par la plupart.

Jérémie : D'ou vient votre inspiration pour la musique et les paroles ?

Alex : De Dieu bien sûr, et plus particulièrement en ce qui concerne les paroles. Il est l'inspiration pour tout ce que nous faisons. Pour la musique, nos influences incluent Meshugga, Veil of Maya, Protest the Hero, Whitechapel, etc.

Jérémie : Comment avez-vous fait pour rejoindre Strike First / Facedown ?

Alex : Jason Dunn a entendu parler de nous au festival Cornerstone en 2008. Nous avons signé chez Strike First juste après. Nous avons travaillé comme des dingues pendant notre première année avec Strike First puis nous avons été transférés chez Facedown pour ce nouvel album.

Jérémie : Et comment s'est passé la promotion chez Facedown ? Est-ce que c'était Jason (propriétaire du label, ndlr) qui vous a donné un coup de fil ?

Alex : On a envoyé un email à Jason en lui disant que nous avions quelques pré-productions sur lesquelles nous étions en train de travailler pour le prochain album et que nous étions très satisfaits, et nous lui avons aussi envoyé quelques chansons. Il a répondu "Sortons le sur Facedown". On était super contents !

Jérémie : Quelles sont les différences entre les deux labels ?

Alex : Strike First est plus un label de "développement". Il n'a pas un gros budget mais Jason peut ainsi évaluer ton groupe et voir ce que tu vaux. Si tu te débrouilles bien, tu as des chances de poursuivre chez Facedown. Le budget est plus conséquent, le contrat est un peu plus compliqué. Nous avons aimé Strike First, le label nous a bien préparés pour Facedown.

Jérémie : Est-ce que tu ressens une pression supplémentaire maintenant que tu es chez Facedown ?

Alex : Pas nécessairement. On fait simplement de notre mieux car c'est tout ce qu'on peut faire, tu vois ? Il y a un peu de pression car on pose les pieds sur les mêmes traces que d'autres illustres groupes qui nous ont précédés et qui sont susceptibles de rejoindre d'autres labels. Nous allons peut-être vivre la même chose !

Jérémie : Il y a eu des changements entre les membres du groupe. Qu'est-il arrivé ?

Alex : Il y a juste eu quelques conflits personnels entre certains des anciens membres du groupe et nous. Rien de bien grave, nous les aimons et espérons le meilleur pour eux mais lorsque tu es en tournée, c'est comme si tu étais marié à cinq autres personnes. Et tu ne voudrais pas sortir avec quelqu'un qui te prend la tête, de la même façon que tu ne voudrais pas partir en tournée avec quelqu'un avec qui ça ne se passe pas bien. Sam et Jake nous ont rejoints, et nous les connaissions depuis très longtemps, et ils étaient les choix évidents pour les remplacer.

Jérémie : Est-ce que tu vois ton groupe comme un ministère ?

Alex : Absolument. C'est notre objectif et la seule chose qui nous motive à continuer ce que nous faisons. Si nous étions un groupe séculier, je ne pense pas que je pourrais le faire.

Jérémie : Et Qu'est-ce que tu ferais si tu ne jouais pas dans ITMOL ?

Alex : Je serais à la maison avec ma femme et j'aurais un travail normal (rires). Je ferais quand même de la musique, je le ferais toute ma vie, mais de façon moins régulière. Je ferais peut-être partie d'un petit groupe local, mais rien de grand. Je rêverais d'avoir une carrière dans la musique, peu importe laquelle, mais je ne m'investirais pas dans un groupe qui fais des tournées.

Jérémie : Raconte-nous un peu comment est la vie en tournée, quelles sont les pires choses et les meilleures sur la route ?

Jérémie : Même question sur la vie dans un groupe :)

Alex : Haha, eh bien tu veux tuer tous les autres en permanence, et parfois tu n'es pas loin de le faire. Mais tu crées des liens fraternels avec chacun, le genre de liens qu'on trouve uniquement dans les vraies familles. Donc, en résumé tu aimes vraiment chacun mais en même temps, tu les aimes pas (rires).

Jérémie : Raconte-nous quelque chose que personne ne sait sur le groupe, et pourquoi cela a été un secret.

Alex : Honnêtement, nous sommes très ouverts avec les gens. C'est bien de partager son témoignage. Il n'y a pas tant de secrets que nous avons gardés, mais il y a bien quelque chose qui ne se sait pas forcément. Matt et moi avons tous les deux été des trafiquants de drogue. Chacun dans le groupe a consommé de la drogue, et avons tous été des fornicateurs. Nous avons tous des passés assez incroyables. Dieu est venu nous sortir de là et nous a mis dans un groupe ensemble !

Jérémie : A quoi ressemblera la deuxième partie de l'année 2010 pour ITMOL ?

Alex : Nous sommes très très impatients de voir ce qu'il y a en stock pour nous. Nous travaillons en ce moment sur des détails avec notre manager qui seront bien pour nous. Et, je l'espère, notre nouvel album nous emmènera quelques pas plus loin ! Continue de regarder sur notre myspace et sur facebook pour voir ce qui se passera dans le monde d’ITMOL !

Jérémie : Bien, nous avons presque fini. Le mot final est pour toi, et c'est l'occasion de pouvoir dire quelque chose aux fans français de métal !

Alex : Et bien pour commencer ... Quasiment tous mes groupes favoris viennent de France. Donc bravo à vous les gars d'avoir apporté le meilleur de la musique aux Etats-Unis, et ca veut dire plus pour moi que vous ne le pensez ! Et encore plus important, nous vous aimons, mais pas aussi fort que Jésus vous aime ! Soyez bénis les gars ! Merci !

Jérémie : Par fierté patriotique, quels sont ces groupes français que tu aimes tant ?

Alex : Et bien certains viennent de France, certains viennent en fait d'Europe. Et le Canada possède de bons groupes, ce qui fait d'eux des groupes à moitié Français (rires) ! Parmi eux il y a :

- Air (un de mes groupes préférés, toutes époques confondues)
- Two Door Cinema Club (ils viennent d'Irelande mais sont signés chez un label Français)
- SomethingAlaMode (ils sont tellement bons)
- Emilie Simon
- Mew (Danois, mais c'est mon groupe préféré)
Et d'une manière générale tous les autres groupes que j'écoute viennent d'Europe.


Traduction : Christelle
The Heart Of Man, le dernier album d'In The Midst Of Lions, est sorti le 03 Aout 2010 chez Facedown Records.

interview_alex_livingston_interview_image_cachee

Partagez cet article

Éléments similaires (par tag)

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :
parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet tn pas cher moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet cheap nfl jerseys moschino outlet online stone island outlet pandora outlet