Kyle Pavone (We Came As Romans)

Interview réalisée avec Kyle Pavone, spécialiste du chant clair en studio pour We Came As Romans, réalisée après leur concert au Batofar, dans lequel il parle de leur prochain album !

wcar

Jérémie : Pour commencer peux-tu te présenter brièvement, ainsi que ton rôle dans le groupe ?

Kyle : Alors je m'appelle Kyle, je chante et joue du clavier au sein du groupe We Came As Romans.

Jérémie : Vous êtes en plein dans votre deuxième tournée européenne. A quoi tu t'attendais par rapport à ce concert, parce que la dernière fois que vous êtes venus à Paris c'était dans une bien plus grande salle, mais ce soir vous êtes la tête d'affiche !

Kyle : Nous sommes en fait très surpris car on ne pensait pas qu'autant de monde viendrait ce soir. Et nous sommes très surpris du nombre général de monde qui vient nous voir. Après la tournée avec Parkway Drive nous avons reçu un bon accueil et en plus on a pu venir avec des amis, et le public est génial.

Jérémie : Ce soir vous avez joué dans un bateau. C'était une première pour toi ?

Kyle : Ah oui, c'était ma première dans un bateau !

Jérémie : Alors, c'est comment ?

Kyle : Ca bouge ! Le bateau n'arrête pas de tanguer sur l'eau, mais c'était vraiment fun ce soir, et d'être dans un bateau a multiplié par dix le fun. Mais c'est vraiment cool d'être dans un bateau en train de discuter, très bonne idée !

Jérémie : Et le public français, il est comment ?

Kyle : J'adore ! Quoi qu'il se passe, du début à la fin du set, ils bougeaient avec la musique, chantant les paroles, c'était dingue. Quand on a quitté la scène on a regardé le public et on s'est dit que c'était le meilleur moment de la soirée, de voir tout ce monde !

Jérémie : C'est quoi l'endroit le plus bizarre dans lequel tu as joué ?

Kyle : Je ne dirai pas que c'est le pire, mais c'était plutôt dingue, et c'était à Prague. J'ai beaucoup aimé le quartier mais la salle était dans une sorte de donjon, un truc assez effrayant mais le public était génial. Je ne dirai pas que c'est le pire endroit, mais un des plus dingues.

Jérémie : C'est quoi pour toi l'ingrédient secret pour faire un show de qualité ?

Kyle : L'ingrédient secret ? Hum ... se motiver, être prêt. Etre dans les loges avec les gars et quand les samples commencent ça te prend aux tripes et la on se motive l'un l'autre, on s'encourage, on se prend dans les bras et la quand on déboule sur scène moi je suis au taquet.

Jérémie : C'est quelque chose que vous faites avant chaque concert ?

Kyle : Oui, j'aime également écouter ma musique préférée, ça m'aide à me concentrer, et évidemment être avec mes gars, et le reste.

Jérémie : Vous avez joué combien de chants ce soir ?

Kyle : Je crois qu'on a joué dix chants.

Jérémie : En gros tous les chants de To Plant A Seed ?

Kyle : Oui, je crois qu'on les a tous joués sauf deux, et on a joué notre reprise de Justin Timberlake, My Love, qui est vraiment fun.

Jérémie : Comment en êtes-vous venus à jouer ce titre sur scène, alors que ce n'était pas vraiment fait pour ?

Kyle : C'est vrai, à la base on ne devait pas le jouer, puis on l'a essayé une fois lors d'une tournée aux US où on était tête d'affiche, et ça a super bien fonctionné avec le public, du coup on s'est dit qu'on allait continuer à le jouer, et le tout le monde est à fond dedans en chantant à tue-tête les paroles, car tout le monde connait la chanson de Justin Timberlake !

Jérémie : Vous êtes en train de travailler sur un nouvel album, exact ?

Kyle : Tout à fait.

Jérémie : Et vous en êtes ou ?

Kyle : On est en train de faire pas mal de boulot sur les guitares et les voix. Dès notre retour de tournée on retourne en studio avant me Warped Tour.

Jérémie : Donc vous commencez par écrire les guitares et ensuite vous brodez autour ?

Kyle : En premier on définit l'idée générale du chant, et ensuite on commence par les batteries, parce que c'est ce qui prend le plus de temps. Ensuite on s'attaque aux guitares, les voix pour chaque chant, et on finalise les chants, puis l'album.

Guillaume : Quel sera le thème principal de l'album ?

Kyle : Avec notre dernier album on parlait de ce qu'on voulait faire, et ce qu'on veut être. Avec ce nouvel album, ce sera axé sur ce qu'on est devenus depuis, qui on est maintenant. Avec les tournées on a nos côtés sombres, et nos côtés plus joyeux, et le thème sera de comment les deux côtés se rejoignent.

Jérémie : Comme un artiste qui grandit.

Kyle : Comme un artiste qui grandit, c'est exactement ça. Et également comme un groupe qui grandit, parce qu'avec les années on voit bien plus de choses se passer, et on est tous touchés émotionnellement par certains choses qui nous lient, c'est comme si nos relations ont non pas pris un virage mais on a vécu des choses ensemble, certaines sombres, mais également de si belles choses, c'est presque comme si on grandit !

Jérémie : Musicalement, on s'oriente vers quelque chose de plus heavy, ou au contraire plus mélodique ?

Kyle : Ce sera clairement plus heavy, plus sombre, mais il y aura également des côtés plus légers. Mais dans son ensemble l'album sera plus sombre, mais avec des côtés lumineux.

Jérémie : Vous avez déjà un nom ?

Kyle : Non, nous n'avons pas de nom pour le moment.

Jérémie : Trop tôt j'imagine. En studio vous serez encore avec Joey Sturgis ?

Kyle : Exact.

Jérémie : Pourquoi lui ?

Kyle : On se comprend bien. On l'a comme producteur depuis notre premier EP, et quand on le rejoint avec nos projets et notre musique, il nous aide à aller de l'avant. On a un bon feeling avec lui.

Jérémie : Merci, on a presque fini, le dernier mot est pour toi !

Kyle : Hum, préparez-vous pour le nouvel album car ça me dépasse à quel point il va être bon, et j'ai hâte de vous le présenter !

wcar_imagecachee

 

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :