Nicholas // Sosaveme

Nicholas, chanteur du groupe de rock américain sosaveme, a pris quelques instants pour répondre à nos questions concernant la sortie de leur album The Garden.

sosaveme

 

Jérémie : Peux-tu te présenter ainsi que le groupe ?

Nicholas : Le groupe est composé de Jon Moore à la batterie et au chant, Justin Ozanich à la guitare, Austin Germain à la basse et moi (Nicholas) à la guitare et au chant lead.

Jérémie : Quelle est l'histoire du groupe, de sa formation au lineup actuel ?

Nicholas : Le groupe sous sa forme actuelle s'est formé en plusieurs étapes. Tout a commencé en 2000 quand j'ai rencontré Jon au collège. Au départ il ne m'aimait pas vraiment à cause des gens avec qui je traînais. Mais un jour, en classe, je lui ai proposé une session jam, et c'est là que je suis allé chez lui pour la première fois. Le souvenir nous reste encore à tous les deux : le premier morceau que nous avons joué était « Smells like teen spirit ». A partir de là nous étions inséparables.

Nous avions un ami commun, Rhett, qui n'avait jamais joué de musique mais voulait faire partie du groupe, donc il s'est mis à la basse. Le groupe s'appelait Skeeter et nous jouions du pop-punk, c'était très différent de ce que fait Sosaveme maintenant. 

En 2005 j'ai rencontré Justin à la fac, dans un cours d'architecture. Le premier jour, le prof nous a fait nous lever et nous présenter à l'oral. Justin a dit qu'il était dans un groupe, alors je l'ai directement trouvé cool, tellement que je lui ai amené une démo et lui ai demandé ce qu'il en pensait. Il habitait à Lansing (capitale de l'état de Michigan), mais il s'est vraiment intégré à Owosso (à environ 60km de Lansing) et, après qu'il a bossé avec nous sur le premier EP de Sosaveme, nous lui avons proposé d'intégrer définitivement le groupe. 

Austin, nous l'avons rencontré en 2006 alors qu'il jouait dans un autre groupe, Definition Plexus. Quand, en 2009, Rhett nous a quittés pour faire carrière dans la vidéo, c'est Austin qui l'a remplacé sur la tournée. Finalement nous lui avons proposé une place permanente, et il l'a acceptée en 2011

Jérémie : Qui a trouvé le nom du groupe ? Est-ce qu'il a un sens particulier et, si oui, lequel ?

Nicholas : Le nom du groupe vient d'un de nos vieux morceaux qui parlait de ce genre de situations où quelqu'un essaie beaucoup de choses mais n'arrive pas à te faire comprendre ce qu'il dit. Le « So save me ! » est une exclamation en réponse à cela, genre « Agis ou tais-toi ! », « Montre moi, arrête d'essayer de le décrire ! ». A posteriori, je pense que ce nom en dit long sur nous. Notre style, s'est vraiment de montrer les choses aux gens, pas seulement de parler. N'importe qui peut parler pendant des heures de ce qu'il va faire ou de ce en quoi il croit, mais il n'y a que l'avenir qui nous dira de quoi les gens sont vraiment faits, et ce qui sort d'une situation.

Jérémie : Comment décririez vous votre nouvel album ?

Nicholas : « The Garden » est un album d'introspection. Il pose beaucoup de questions sur qui nous sommes, où nous allons, ce qui nous motive, la force qui nous pousse réellement, et ce que nous cherchons.

Jérémie : Comment vous y prenez vous pour écrire vos chansons ?

Nicholas : Le processus a changé au fil du temps et reste toujours très éclectique. Nous jouons tous sur nos points forts : Jon est vraiment bon pour les mélodies, Justin pour les arrangements et la composition, et Austin est notre spécialiste attitré pour ce qui est de nous sortir des impasses. Le plus souvent je ramène une idée, et nous en faisons une chanson complète, mais ce n'est pas le cas à chaque fois. Tout le monde a mis la main à a pâte pour « The Garden ».

Jérémie : Cet album est il différent de ce que vous faisiez avant ?

Nicholas : Nous voulions faire un album à cœur ouvert, montrer au grand jour ce que nous ne faisions que suggérer dans nos albums précédents. Pendant l'enregistrement, nous vivions dans un studio loin de chez nous et de nos familles, ça nous a forcé à être vraiment à fond dans ce projet, comme nous ne l'avions jamais fait : nous voulions donner à cet album toute la dimension personnelle et « crue » que nos shows peuvent avoir. Nous avons travaillé avec un producteur fantastique, Tyler Orr, qui nous a vraiment aidés à faire de cet album ce que nous voulions, et à couper les parties superflues. Ainsi il y a une seule chanson qui dépasse les 4 minutes sur « The Garden » alors que nous avons généralement tendance à faire de longues chansons. Non pas que faire de longues chansons soit mauvais, mais ça a été une expérience enrichissante pour nous de travailler de manière différente, de sortir de nos vieilles habitudes.

Jérémie : Quels sont les thèmes principaux abordés sur « The Garden » ?

Nicholas : L'introspection, l'amour, l'espoir, la grâce divine, et comment et pourquoi ces choses interviennent dans nos vies.

Jérémie : Comment décririez vous votre style à quelqu'un qui n'a jamais entendu parler de vous ?

Nicholas : Nous faisons de l'indie rock agressif.

Jérémie : Quel rapport y a-t-il entre votre musique et votre foi ?

Nicholas : N'importe quel système de croyances affecte la manière dont quelqu'un voit et interprète la vie. Jésus Christ est définitivement le prisme à travers lequel nous voyons et interprétons la vie, et la trame par laquelle nous comprenons la vie, donc il trouve logiquement Sa place dans notre musique. Mais l'art trouve sa beauté dans le fait que l'on peut écrire des morceaux à partir de différent points de vue, différentes perspectives, ou même décrire une situation sans même parler de foi. Nous écrivons en prenant en compte que nos points de vue ne font pas l'unanimité. L'être humain est en constante évolution des points de vue de ses sentiments, ses émotions, son savoir, ses croyances. Capturer l'essence de ce changement et en décrire le processus est un des buts que nous donnons à notre musique

Jérémie : Quels groupes pensez vous qui jouent une musique ressemblant le plus à la votre en ce moment ?

Nicholas : Bonne question. Je pense qu'il y a pas mal de groupes qui influencent notre style d'écriture, et il est certains que des comparaisons peuvent être faites. Brand New nous a influencés vers des musiques plus sombres, des paroles tirant des portraits plus honnêtes de la vie en général. As Cities Burn a laissé son empreinte aussi sur notre style. En résumé je ne saurais pas dire exactement quels groupes sonnent comme nous... Je ne dis pas ça par vanité, juste par ignorance. A la limite la seule chose que je dirais c'est qu'il est plus probable que nous soyons ceux qui ressemblons à d'autre plutôt que les modèles.

Jérémie : Quel groupe/album vous a le plus impressionné cette année ?

Nicholas : Mumford & Sons / Sigh No More

Justin : Juliana Theory / Emotion is Dead (j'ai récemment recommencé à l'écouter)

Jon : The Civil Wars / Barton Hallow

Austin : For Today / Breaker

Jérémie : Que feriez-vous en ce moment si vous ne faisiez pas de musique ?

Jon : Je serais plus dans l'art visuel, genre peinture.

Nicholas : Je vivrais probablement à New York ou en Europe, soit en train de lancer ma propre compagnie, soit en train de monter les échelons.

Justin : Je travaillerais le bois, ou quelque chose en rapport avec l'horticulture. Peut -être fleuriste.

Austin : Je ferais de la Dubstep. Oups, attendez, c'est de la musique.

Jérémie : Que faites vous en dehors du groupe ? Avez-vous des jobs ?

Nicholas : Jon bosse dans un café génial à Owosso appelé Guido's, tout en gérant une salle de concert, appelée The Clearing (la clairière), et une pastorale des jeunes (affiliée à Antioch) dans son église, appelée Good News Fellowship (la communauté de la bonne nouvelle). Justin travaille dans l'aménagement paysager et la construction. Austin bosse à Diplomat Pharmacy et donne aussi un coup de main pour le fonctionnement de The Clearing. Quant à moi (Nicholas), j'étudie le management et l'économie à Kettering University en alternance avec un travail de manager à temps plein pour le groupe qui m'est demandé par l'université.

Jérémie : Avez-vous des sujets de prières particuliers ?

Nicholas : Nous avons toujours besoin que l'on prie pour nous. Nous en sommes à un point auquel nous aurions vraiment besoin que d'autres nous supportent, supportent notre vision et notre but. Nous faisons 100% du travail pour l'instant, et cela nous aiderait d'être soulagés du management ou de la recherche de dates pour nous concentrer plus sur la musique, la création et les relations publiques. Au niveau individuel, pour que nous soyons capable de nous consacrer au groupe à plein temps, et ne pas avoir besoin de jobs à côté. Tout cela pour développer et donner une direction à la direction du groupe.

Jérémie : Quand le nom de votre groupe vient à l'esprit de quelqu'un, que voudriez vous qu'il pense ?

Nicholas : Nous aimerions qu'il pense à Nick, Justin, Jon et Austin, quatre mecs qui, comme eux, vivent leur vie en cherchant des réponses. Leur voix est aussi importante que la notre. S'ils comprennent notre message et peuvent s'identifier à ce dont nous parlons dans nos morceaux, alors nous sommes unis, et nous ne sommes jamais seuls dans nos combats.

Jérémie : Si vous avez quelque chose à dire que nous ne vous avons pas demandé mais qu'il vous tient à cœur de dire...

Nicholas : Merci d'avoir pris le temps de lire. Nous aimerions garder le contact avec quiconque a des questions ou voudrait juste nous contacter. Voici nos adresses pour ceux que cela intéresserait : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Rendez-nous visite sur www.sosaveme.com !


Traduction : Augustin & Lydia

Partagez cet article

Tags:

Éléments similaires (par tag)

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :
parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet tn pas cher moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet cheap nfl jerseys moschino outlet online stone island outlet pandora outlet