JJ Heller

Interview avec JJ Heller, chanteuse auteur compositeur de folk !

JJ-Heller

Jérémie : Comment t'es venue l'idée de jouer de la musique et de créer ton propre groupe ?

JJ : L'été après ma première année d'études (et une saison de basket manquée), je suis partie en voyage humanitaire en Afrique, où j'ai appris la guitare. J'ai écrit ma première chanson là-bas avec des amis, et j'ai adoré ça ! J'ai commencé à écrire de plus en plus et j'ai vite découvert que mes morceaux plaisaient . Dès que j'ai commencé à écrire j'ai su que j'aimais ça, mais je ne rêvais même pas d'en faire une carrière ! C'est arrivé lentement, au fil du temps les choses se sont mises en place.

Jérémie : Que peux tu nous dire sur ton nouvel album ?

JJ : Je suis vraiment excitée de finalement offrir ces chansons à notre public ! Nous sommes revenus à nos racines : simple, acoustique, et un minimum de postproduction. Le son sur Deeper est très similaire à ce que vous pourriez entendre si vous veniez à un de nos concerts. C'est frêle, « cru », et je suis impatiente que les gens l'écoutent.

Jérémie : Comment écris tu tes chansons ?

JJ : C'est devenu difficile pour moi en ce moment : j'ai un enfant nouveau-né et un qui apprend tout juste à marcher, ça me demande donc des efforts considérables pour trouver le temps d'écrire. Généralement je m'assieds avec mon mari Dave, et il propose des grilles d'accords jusqu'à ce que nous tombions d'accord sur l'une d'entre elles. Ensuite nous réfléchissons sur le sujet que nous voulons aborder : parfois je suis inspirée par quelque chose que je vis, parfois j'écris sur un ami ou une histoire que j'ai entendue peu avant. Je suis perfectionniste du point de vue des paroles, donc ça me prend généralement pas mal de temps pour produire quelque chose dont je sois fière.

Jérémie : De quoi parlent tes textes ?

JJ : La majorité d'entre eux parlent de la vie, et de où est Dieu dans nos joies et nos peines. Des fois j'écris des choses très personnelles, et  d'autres j'écris pour un ou une ami. Parfois lorsque je suis en butte à un problème, écrire est une sorte de thérapie. D'autres fois, je ne me rends même pas compte de ce que je ressens jusqu'à ce que je me mette à écrire. Écrire est pour moi une vraie manière de me découvrir.

Jérémie : Comment décrirais tu ta musique à quelqu'un qui n'a jamais entendu parler de toi ?

JJ : C'est de la folk acoustique écrite par un auteur/compositeur/interprète. Elle est simple, vient du cœur et va droit au but. Les paroles sont très réfléchies, et j'espère que cela transparaît à l'écoute.

Jérémie : Quelle relation y a-t-il entre ta musique et ta foi ?

JJ : Il y a quelque temps, un de mes amis a dit qu'il y avait deux types de compositeurs chrétiens : ceux qui parlent de la lumière divine, et ceux qui parlent de ce qu'ils voient à cette lumière : je me retrouve le plus souvent dans la deuxième catégorie. Je prie pour que ma musique convoie ce que Dieu ressent pour nous en tant qu'êtres humains. Il nous aime tant qu'Il a tout donné pour être proche de nous. Je veux aussi que ceux qui écoutent ma musique sachent que la vie peut être dure comme elle peut être magnifique, mais que, quoi qu'il en soit, Dieu est toujours là, qui nous tient la main.

Jérémie : Quelles relations as tu avec ton label ?

JJ : Aucune, étant donné que je ne suis associé à aucun label ! Depuis le début, mon mari et moi faisons en fait tourner une entreprise sous la forme de notre petit label personnel. Cela nous a demandé beaucoup de travail et de motivation, mais ça valait le coup ! Nous devons tout payer nous-même, mais nous décidons de notre emploi du temps, nous avons une totale liberté de création musicale et nous récupérons aussi tous les bénéfices. J'aimerais que d'autres jeunes artistes se rendent compte que signer chez un label n'est pas la seule manière de faire carrière dans la musique. Il y a en fait, je pense, beaucoup d'avantages à se produire soi-même. Ce que beaucoup ne comprennent pas est que, certes le label paie la production de l'album, la tournée et vous rémunère à l'avance, mais vous en tant qu'artiste devez tout rembourser. Jusqu'à ce que ce soit fait, vous ne ferez pas de bénéfices. La meilleure option est d'essayer d'avoir autant de succès que possible sans signer avec un label. Ainsi vous aurez des arguments de poids lors de la négociation d'un éventuel contrat

Jérémie : Si tu ne jouais pas de la musique à plein temps, que ferais tu ?

JJ : Je serais une mère au foyer, je passerais mon temps à décorer et coudre des vêtements pour petites filles. J'aurais probablement une boutique sur etsy pour vendre mes produits faits main, et je passerais aussi bien plus de temps à mettre à jour mon blog http://thelovelylittlethings.blogspot.com

Jérémie : Comment se passe la vie sur la route ?

JJ : C'est un défi d'être une mère et un auteur/compositeur/interprète en tournée. J'ai deux petites filles : l'une a bientôt trois ans, l'autre est un nouveau né. Ça a été vraiment dur pour moi de trouver un équilibre entre ma famille et ma carrière. A cause de ça, nous avons acheté un bus pour les tournées, afin de pouvoir emmener nos filles sur la route. Ça va être une grande aventure, mais ça nous créera tellement de souvenirs exceptionnels en tant que famille. Combien d'enfants peuvent dire qu'ils ont passé leur enfance dans un bus de tournée ?

Jérémie : Comment en es tu arrivé à la musique ?

JJ : J'ai grandi dans une famille très tournée vers le sport, donc j'ai rapidement développé le rêve de jouer au basket à l'université. Tous les dimanches soir, de mon entrée au collège à la fin du lycée, mon père m'amenait au gymnase et se mettait au rebond pendant que je perfectionnais mes tirs. J'ai travaillé vraiment dur et ai développé une vraie habileté au trois points. A la fin de ma dernière saison au lycée, j'ai été élue meilleure joueuse de ma ligue, et j'étais tellement fière ! Grâce à ce succès, j'ai été recrutée pour jouer dans une université chrétienne en Californie. Je suis arrivée à l'université avec de grandes attentes, mais au fur et à mesure de l'avancée de la saison, j'étais de plus en plus frustrée. Pour une quelconque raison, je n'aurais pas pu réussir un tir même si ma vie en dépendait ! J'étais en colère contre Dieu pour la tournure que prenaient les événements, et à la fin de la saison je savais que tout l'amour que j'avais pour le basket avait disparu. C'était vraiment difficile de dire ainsi adieu à un rêve qui me suivait depuis que j'étais petite fille, mais peu après, Dieu m'a donné un nouveau rêve. J'ai appris la guitare et comment écrire des chansons. Si ma saison de basket s'était bien passée, je ne serais probablement jamais devenue musicienne. Je suis tellement reconnaissante envers Dieu pour cet échec !

Jérémie : As tu des intentions de prière particulières ?

JJ : J'aimerais que vous priiez pour notre temps passé sur la route. Ça va être un vrai défi de vivre des semaines dans un bus de tournée, surtout avec un nouveau-né. J'aimerais que le Seigneur continue à m'enseigner comment voir chaque défi comme une aventure plutôt que comme un événement stressant et angoissant. J'aimerais aussi que vous priiez pour que je sois inspirée pour écrire de nouvelles chansons, si c'est ce que Dieu veut.

Jérémie : Quand ton nom vient à l'esprit de quelqu'un, que voudrais tu qu'il pense ?

JJ : Je serais honorée si les gens voyaient ma musique comme une source d'inspiration, frêle, encourageante et honnête (et jolie aussi, j'espère !) Merci beaucoup pour l'interview !

 

Traduction : Augustin

JJ-Heller small2

Partagez cet article

Tags:

Éléments similaires (par tag)

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :