Mike Herrera // MxPx

Juste après leur concert à Villeurbannes, en banlieue de Lyon, nous avons rencontré Mike Herrera, leader et seul rescapé du lineup original de MxPx. Le groupe étant arrivé avec du retard mais sans son matos à cause du décès de leur van, l'interview a tourné autour de ces faits, sans oublier de parler de leur nouvel album, Plans Without Plans. Bonne lecture !

mxpx

Jérémie : Alors on a dit pendant le concert que c'était la première fois que vous veniez ici : c'est votre premier concert à Lyon ou en France ?

Mike : C'est notre premier concert à Lyon.

Jérémie : Et combien de fois êtes-vous venus en France ?

Mike : Nous sommes venu au moins trois ou quatre fois... Pas mal de fois en fait : on est venu sur le « Deconstruction tour », sur nos propres tournées bien sûr... Nous avons d'ailleurs fait une tournée solo avec Cancer en Août dernier, avec une date à Paris, c'était cool. Et bien sûr dans quelques jours nous avons une autre date à Paris.

Jérémie : Et quelle est la logique dans les dates : vous étiez à Luxembourg hier, demain vous jouez en Allemagne, puis vous revenez à Paris...

Mike : Je ne sais pas, c'est n'est pas moi qui ai organisé la tournée. (rires)

Jérémie : C'est peut-être d'ailleurs ce qui a tué votre van ?

Mike : Le van était déjà à l'agonie, et il nous a lâché seulement 15 km après le départ de Luxembourg...

Jérémie : Et alors, tu as aimé le concert de ce soir ?

Mike : Oui, je me suis bien amusé. C'était un peu dur de jouer étant donné que nous n'avions pas nos instruments, on nous en a prêté, alors ce n'était pas de tout confort... mais le public nous a vraiment fait nous sentir chez nous, je les remercie d'ailleurs.

Jérémie : C'est ça le rock en même temps : plein de problèmes techniques, mais un public génial.

Mike : Oui, tout à fait.

Jérémie : Alors votre dernier album est sorti il y a quelques jours : combien d'albums as-tu fait avec MxPx maintenant ?

Mike : C'est le 9ème album, sans compter les EPs et les lives.

Jérémie : Et alors, c'est ton préféré ?

Mike : (courte hésitation) Oui, je pense ! En tout  cas c'est vraiment un album dont je suis fier. Tu peux lire les critiques sur internet...

Jérémie : Oui oui, il est très bien, je l'ai écouté hier et avant de venir, il est vraiment bon.

Mike : Super, merci !

Jérémie : Alors où as tu trouvé l'inspiration pour écrire du punk depuis 20 ans maintenant ?

Mike : Simplement en étant révolté contre certaines choses, en essayant d'être positif... Parfois ça demande juste beaucoup de détermination et de force pour garder un style de vie punk rock, parce que c'est vraiment inconfortable, qu'il n'y a pas d'argent... Je pense qu'au fond, le bonheur est là, même si le confort n'est pas au rendez-vous : c'est inconfortable mais enrichissant. Çà te rend heureux, tu fais ce que tu aimes, tu es ton propre patron. On ne joue pas pour l'argent, mais pour ce que ça rapporte d'immatériel quand on joue.

Jérémie : Qu'est-ce que ça te fait quand tu montes sur scène ? Qu'est-ce que tu veux transmettre : est-ce un message positif, juste de la musique, ou alors transmettre une force à travers cette musique... ?

Mike : Ce n'est pas toujours pareil : parfois c'est juste pour le fun, parfois c'est pour prouver que tu sais jouer : te le prouver, le prouver aux autres, à tes pairs... Certaines choses peuvent aussi t'inspirer, et tu veux inspirer les gens en face de toi, le leur faire ressentir.

Jérémie : Le punk est souvent décrit comme une musique avec des thèmes précis, ayant un message politique et social, est-ce important pour toi, quelle place donnes-tu à ces thèmes dans ce que tu écris ?

Mike : Oui, absolument. J'écris des chansons pour beaucoup de raisons différentes bien sûr : des opinions personnelles, des points politiques et sociaux en rapport avec des problèmes que moi ou d'autres avons remarqué et que j'ai envie de mettre en lumière, mais aussi des combats et des problèmes personnels, des choses que tout le monde peut comprendre. En fait toutes ces choses sont des tranches de vie, donc je pense que le punk fait partie de la vie.

Jérémie : On sait que tu crois en Dieu, que tu es chrétien... ?

Mike : C'est possible (rires) !

Jérémie : Nous sommes un mag web chrétien.

Mike : Okay ... Tout dépend ce que tu veux dire par là (rires) : quelqu'un peut-il donner une définition de Dieu et de la religion ? Je pense que ce n'est pas pareil pour tout le monde, et je ne peux pas me laisser associer avec le parti républicain aux USA, ou quoi que ce soit d'aussi conservateur, je ne peux pas faire partie de cela : je ne crois en rien de ce en quoi croient ces personnes. Cependant oui, je crois en... en ce en quoi je crois, et c'est quelque chose de personnel.

Jérémie : Et ça a une influence sur ce que tu écris ?

Mike : Je pense que oui. Le problème c'est qu'il y a beaucoup de problèmes aux USA... il y en a partout bien sûr, mais des points de vue sociaux et politiques... Quelque part, tout est en train de partir en sucette, et je ne suis vraiment pas d'accord avec la majorité de ce qui se passe, j'ai du mal à m'identifier à tout ça.

Jérémie : Et nous aimerions parler un peu de MxPx all stars, ce que c'est, si les line-ups changent à tous les concerts...

Mike : Non, non (rires). Je sais que ça y ressemble, mais non. Ça ne change pas à chaque tournée, ça dépend juste des régions : en Europe par exemple j'ai « Cancer », c'est notre première tournée complète ensemble (mais je pense que ça va rester, j'adore jouer avec eux). En Amérique du Sud par contre, je jouerai avec d'autres amis. En fait c'est un peu comme si, suivant où tu viens nous voir, tu vois ton propre concert, différent des autres. Si c'est en Europe ce sera donc différent de l'Amérique du Sud, des USA, etc.

Jérémie : Et parfois Tom et Yuri...

Mike : Oui, Tom et Yuri vont en fait ne faire que quelques dates, ils ne vont plus en tournée mais nous allons faire quelques week-ends, quelques dates aux USA pour nos 20 ans. Bon ben Merci les gars, c'était cool.

Jérémie : Merci à toi.

Mike : (en Français) Merci ! (rires)


Traduction : Augustin Davadie

MxPx 01

Partagez cet article

Tags:
Plus dans cette catégorie : « Lazarus Rios // Leaders JJ Heller »

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :
parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet tn pas cher moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet cheap nfl jerseys moschino outlet online stone island outlet pandora outlet