Jesse & Adam // Killswitch Engage

Pour présenter Disarm The Discent, le nouvel album de leur groupe Killswitch Engage, Jesse Leach et Adam D, qui forment également Times Of Grace, étaient à Paris la semaine dernière. N'ayant pu nous déplacer pour l'occasion, voici une interview réalisée par l'équipe française de communication de Road Runner, le label du groupe.

KsE

Road Runner : Salut les gars, est-ce que vous pouvez commencer par vous présenter ?

Jesse : Je m'appelle Jesse Leach

Adam : Salut les gars, je m'appelle Adam, nous faisons partie du groupe Killswitch Engage

Road Runner : Disarm The Descent est un nom original. Quelle est son origine et sa signification ?

Jesse : Mike D, notre bassiste, a proposé comme titre "Disarming The Descent". Après en avoir discuté ensemble, nous avons décidé d'enlever le "-ing", et l'album s'appelle maintenant "Disarm The Discent". C'est en fait une façon intelligente pour décrire la rédemption.

Road Runner : Y a-t-il quelques surprises dans l'album ?

Jesse : Peut-être que la piste "Always" sera une surprise pour certains fans. Elle est vraiment différente de ce que fait Killswitch en général, et de mon point de vue également. Musicalement c'est un chant très sombre, mais sa différence est sa raison d'être sur l'album.

Road Runner : Comment s'est passé l'enregistrement de l'album ?

Adam : Les doigts dans le nez ! Comme cinq mecs, qui n'avaient pas enregistré d'albums ensemble depuis longtemps, mais qui avaient vraiment la volonté de le faire. On est tous venus avec une forte envie, un bon état d'esprit, prêts à enchainer les riffs et écrire de sacrément bonnes pistes. Non, on était bien inspirés, bien excités, et voilà, nous sommes là.

Jesse : Pour moi c'était différent parce que quand j'ai rejoint le groupe, ils avaient déjà écrits la musique. Ils m'ont filé les démos avec la musique et j'étais impressionné. L'énergie qui s'en dégageait, la vitesse, l'intensité ... alors j'ai essayé d'écrire les textes qui s'adaptaient le mieux à la musique, et j'ai juste aidé à rendre cet album encore plus intense.

Road Runner : D'où viens ton inspiration pour tes textes ?

Jesse : Je m'inspire de ma façon de voir le monde, de mon interprétation des évènements qui se passent dans le monde, qu'il s'agisse de politique, de religions ... ce qui a changé pour moi sur cet album est que j'ai essayé de me placer en tant que narrateur et de présenter le point de vue d'autres personnes.

Road Runner : Est-ce que le fait que vous soyez tous deux dans Times Of Grace a joué dans le retour de Jesse au sein de KsE ?

Jesse : Non, on ne parlait pas de ça avec Times Of Grace, au mieux ça m'a préparé à être à nouveau en tournée régulièrement, et à travailler avec Adam à nouveau. Mais ça n'a pas joué, non.

Road Runner : Quel impact a eu le retour de Jesse sur le groupe ?

Adam : Avoir Jesse de retour a été très positif pour nous tous car ça fait quoi, douze ou treize ans qu'on fait ça et on aime toujours le faire, mais quand on accueille un revenant comme lui qui était parti depuis si longtemps, il est plein d'énergie, et il nous a transmis cette énergie, ce qui est vraiment bien.

Road Runner : Qu'est-ce que ça vous fait d'être considéré comme un des groupes qui a popularisé le métalcore ?

Jesse : Personnellement je ne regarde pas le métal en tant que style musical découpé en une multitude de sous-genres. Si les gens veulent nous considérer comme un groupe de métalcore, ça ne me dérange pas. Mais non, on fait ce qu'on fait, on écrit des chants qui comportent des mélodies, avec des riffs lourds, rapides, avec une batterie et une basse ...

Adam : Je dirai que par définition, par essence, notre musique est une fusion du métal et du hardcore. Mais le terme métalcore est complètement dégradé et a perdu son sens, il n'est plus ce qu'il représentait avant, il n'a plus rien à voir avec ses origines. Alors pour répondre à la question, je ne suis pas d'accord. Même si ça a du sens, et les gens ont besoin de mots pour catégoriser les groupes, alors ainsi soit-il ...

kse2small


Road Runner : 
Qu'est-ce que ça fait de produire sa propre musique ? Est-ce difficile ?

Adam : Pour moi, produire la musique de ces types, c'est fun. Ils sont mes amis, mais également des amis qui me font confiance, ce qui est appréciable. J'adore faire de la musique et j'aime le fait que les gars me font suffisamment confiance pour me confier leur musique et en faire un bon album. Je les respectes, ils me respectent, on essaye de faire du mieux qu'on peut en espérant que nos fans apprécient. Ce n'est pas plus difficile que de produire un autre groupe, je dois juste savoir ce qui est bien pour telle ou telle partie.

Road Runner : Que pouvez-vous nous dire sur le premier single, In Due Time ?

Jesse : Lyriquement, elle correspond à son titre, dans le sens où chaque chose arrive en son temps. Du coup c'est intéressant de commencer avec cette chanson, qui est bien équilibrée entre les moments forts et les mélodies, avec un chorus très mélodieux, qui se retient bien.

Road Runner : Quels sont vos titres préférés sur l'album ?

Jesse : C'est toujours une question difficile ... c'est difficile de choisir une chanson particulière ... mais pour moi je prendrai New Awakening, elle est fun à écouter et elle me plait beaucoup. Beyound The Flame est musicalement différent pour nous en tant que groupe, et je dirai que You Don't Bleed For Me est probablement une de mes préférées, principalement parce que c'est une chanson énervée, c'est probablement la chanson la plus en colère que j'ai jamais écrite. Je suis assez content d'avoir réussi à faire transparaitre cette colère dans mes textes, c'est assez nouveau pour moi car je ne suis pas vraiment connu pour être ce genre de chanteur.

Adam : La colère peut être une bonne chose si tu t'en sers comme outil.

Road Runner : Quels sont vos projets de tournée pour cette année ?

Adam : Très très très très occupés nous serons. On va jouer en Australie, ensuite après quelques jours de repos on ira en Europe, puis probablement après une tournée américaine, et ensuite probablement après on reviendra en Europe pour quelques festivals, ce qui nous emmènera en septembre. On a encore reçu plusieurs propositions donc si tout se passe bien on fera vraisemblablement le tour du monde.

Road Runner : Quoi d'autre est au programme pour le groupe ?

Adam : On a évidemment pas mal de choses de prévues, ça commence bien sûr par la sortie de cet album, on va jouer un paquet de concerts, et si les gens apprécient ce paquet de concerts on va encore jouer un autre paquet de concerts, et quand tout le monde en aura marre de venir nous voir jouer un paquet de concerts, on fera peut-être un autre album, du moins c'est ce que j'imagine qu'on fera. Et sinon, on ira se cacher pendant quelques temps.

 

kse2 copie

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :