Josh Ditto // Hope For The Dying

Interview email avec Josh Ditto, le chanteur claviériste de l'excellent groupe Hope For The Dying, qui a sorti il y a quelques temps Aletheia, qui faisait suite au formidable Dissumulation.

hopeforthedying-band

Jérémie : Après avoir sorti Dissimulation en 2011, vous sortez cette année votre nouvel album, Aletheia. Premièrement, que signifie ce mot, et comment s'applique-t-il à l'album ?

Josh : En termes simples, Aletheia signifie "vérité". Et plusieurs chants parlent de vérité ... en essayant de parler de certains aspects de la vie, du ministère, de la musique.

Jérémie : Pourrais-tu décrire l'album en quelques mots suffisamment choisis pour donner envie à tous de l'acheter ?

Josh : Ce que je peux te dire de mieux à son sujet est qu'on a réellement progressé depuis Dissimulation. Si tu as aimé Dissimulation, je crois vraiment que tu aimeras Aletheia.

Jérémie : Comment décrirais-tu votre son? Que penses-tu du terme "powermetalcore" ?

Josh : Powermetalcore est un mot très sympa ! Nous décrivons notre son comme du métal progressif chrétien à tendance old school avec un enrobage moderne.

Jérémie : Avez-vous changé quoi que ce soit en écrivant cet album, par rapport à Dissimulation ?

Josh : 30% de Dissimulation a été écris dans une période qui s'étale sur deux ans, alors on a changé, réécrit, réarrangé beaucoup de ce qui avait déjà été écris de temps en temps jusqu'à ce qu'on soit content de nous. Aletheia a écrit plutôt en deux mois, alors j'ai l'impression qu'il sonne de manière plus cohérente. Nous avons gérer les transitions différemment sur cet album, mais d'une manière générale les chants donnent l'impression qu'ils vont bien ensemble. Si tu écoutes deux chants différents d'Aletheia, je crois que tu reconnaitrais qu'ils viennent du même album. Notre façon d'écrire est resté relativement identique, avec Jack écrivant la majorité de la musique, James s'occupant des arrangements, et moi-même m'occupant des paroles.

Jérémie : Avez-vous ressenti une quelconque pression émanant du label, de vos fans, famille, etc. pour écrire un album proche de Dissimulation, ou au contraire pour écrire quelque chose de complètement différent ?

Josh : Je ne crois que nos fans s'attendant à un "Dissimulation 2.0.". Mais ce n'est pas vraiment ce que nous avons fait ... quand nous avons commencé à écrire, nous nous sommes dit que, de la même façon qu'on n'écrit pas des chants pour s'inscrire dans un style musical, on n'écrirait pas un album pour qu'il ressemble à Dissimulation. On a estimé que rechercher quelque chose de spécifique nous briderait, et ce n'est pas ce qu'on cherchait. Alors on a juste écrit ce qu'on voulait écrire. Je suis enthousiasmé par le résultat et j'espère vraiment que nos fans le seront également. Du côté du label ... non. J'ai eu une conversation avec Jason de Facedown concernant le nouvel album. Je lui ai dit un truc du genre "Hey Jason, l'enregistrement se passe bien ... certains des chants sont plutôt longs alors soit préparé à ça". Il m'a répondu "Et pourquoi ça devrait me gêner qu'ils soient longs ?". Fin de la discussion. Jason a toujours été un grand supporter de ce qu'on fait et de comment on le fait. Alors il n'y a pas eu de pression de la part de Facedown Records, et nous en sommes très reconnaissants.

Jérémie : Quels sont les principaux thèmes abordés dans l'album ?

Josh : Les paroles de l'album vont de mes sentiments personnels à mes préoccupations sur l'état actuel de l'humanité ... en abordant également mon dégout de certaines parties de la scène musicale chrétienne. Il y a également quelques chants qui racontent des histoires fictives.

Jérémie : Quel est ton chant préféré, si tu en as un ?

Josh : Je dirai que mon préféré est probablement le dernier titre, Open Up The Sky. Il y a sur ce chant de multiples styles différents. Et, de plus, il dure 12 minutes.

Jérémie : Parlons  du groupe maintenant. Quelle est  son histoire? Qui l’as créé, et quand?

Je  suis Josh et je chante/scream/joue au clavier.  LE reste du groupe consiste pour le moment de James Houseman (guitare et orchestration), Jack Daniels (guitare), et Brendan Hengle, batteur a joue sur l’album récent aussi. Le  groupe a commencé en 2006.  James et moi étaient en train de transitionner d’un autre groupe et voulait commencer quelque chose de diffèrent. Plus de métal.  Et donc, Hope for the Dying était née.

Jérémie : Qui sont les membres du groupe ? Tu peux les présenter ?

Josh : Josh Ditto- scream/chanter/claviers, James Houseman-guitare/orchestration, Jack Daniels-Guitare.  Brendan Hengle a joué la batterie sur le dernier album, par contre il n’est plus dans le groupe … Il s’est vraiment dévoué avec nous un moment et mérite ses récompenses sans doute.

Jérémie : Comment décrierais-tu ton son a quelqu’un qui ne vous a jamais entendu ?

Josh : Du shred progressif chrétien avec une face moderne old school

Jérémie : Quel est le lien entre ta musique et ta foi?

Josh : Sans notre foi notre musique n’aurait jamais existé.

Jérémie : Quelle type de relations avez-vous avec votre label, Facedown ?

Josh : Genial! La plupart des meilleures personnes que je connais y travaillent.

Jérémie : Comment avez-vous fini par signer chez eux ?

Josh : Vers 2007 on a joué a Cornerstone Festival et ils y étaient.  On leur a donné un EP auto-produit avec notre carte collée dessus, et le reste appartient à l’histoire

Jérémie : Quel groupe pense-tu joues la musique la plus semblable à la vôtre?

Josh : Hmmm … c’est difficile à répondre.  On est souvent comparés à BTBAM et Becoming the Archetype

Jérémie : Comment tu es entré dans le monde musical?

Josh : J’ai commencé la musique en cm2 ... En jouant de la trompette !

Jérémie : Y a-t-il des sujets pour lesquels tu veux qu’on prie ?

Josh : Quelques-uns qui ne seront pas exprimés oui!

Jérémie : Quand le nom du groupe vient a l’esprit a quoi aimerais-tu qu'on pense ?

Josh : Qu’il y a encore espoir, peu importe les circonstances ou comment ta vie se passe. Il y a toujours espoir.

Jérémie : Ton dernier mot ?

Josh : Merci pour prendre l’interview avec nous ! On apprécie beaucoup votre soutient!

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :