La Rose De Saron

Au détour d’un week-end jeune, il est possible de découvrir de nouveaux talents musicaux. La Rose de Saron se produisait au dernier festival Pentecôte 2007. Quelques mois plus tard, avec la création de Beehave.fr, c’est tout naturellement vers eux que nous nous sommes tournés. Après l’achat de leur album éponyme sortit en début d’année, et un rendez-vous annulé suite à un concert reporté, c’est finalement par mail que s’est déroulé l’entrevue.
Venez découvrir La Rose de Saron, composé de deux baroudeurs du rock, Fab et Hervé.

 

La rose de saron (ou narcisse de Saron, selon les versions) est une fleur mentionnée dans le cantique des cantiques. Comment et pourquoi avoir choisi un nom évoquant ce passage ?

Nous avons choisi ce nom pour le côté romantique qu'il évoque, romantisme qui se mêle très bien au 19ème siècle, thème choisi pour les costumes que nous mettons lors des concerts, mais aussi parce-que nous sommes cette rose de saron, épouse de Christ.

 

Image
Fab
Qui se cache derrière ce nom ?

 

Il se cache à la fois Hervé Coufleau, Fabrice Lavoignat et l'épouse du Christ.

Quand et comment vous êtes-vous rencontrés ?

Nous nous connaissions de vue lorsque nous étions au collège, deux bandes distinctes, puis nous avons fait plus ample connaissance après notre conversion en 1991 car nous partagions la même assemblée, le même groupe de louange et les mêmes goûts musicaux.

En tant que musicien et batteur amateur, je n'ai pu m'empêcher de constater que vous utilisiez une boite à rythme. Je tenais à vous féliciter pour l'excellent travail de programmation, une personne non habituée au son d'une batterie ne se rendant compte de rien. Quel matériel utilisez-vous pour programmer la section rythmique, en studio comme en concert ?

Nous utilisons une Boss Dr 880 en studio comme en concert, que nous programmons nous-mêmes.

Votre groupe ne possède donc pas de batteur, mais il n'a pas de bassiste non plus. Pour quelles raisons ? N'est-ce pas une limite dans votre créativité, vos répétitions ? Etes-vous en recherche ?

Nous avons joué avec plusieurs batteurs et bassistes mais par manque de motivation, de niveau technique ou pour des problèmes diverses ceux-ci ont dû nous quitter. Nous avons donc décidé il y a environ 2 ans de faire un duo, mais si nous trouvons un batteur et un bassiste capable de reproduire ce que fait la boite, et bien sûr si nous et lui pouvons nous entendre d'un point de vue humain, nous pourrons alors former un quatuor !!

Quand je vous ai vus en concert à Valence, j'ai été autant séduit par votre musique que votre look. Qui a eu l'idée de s'habiller ainsi ? D'ou vient l'idée ?

En fait nous sommes fascinés par cette fin de 19ème siècle, en particulier par le goût avec lequel les hommes de cette époque s'habillaient. Les Etats-Unis de cette époque là mais aussi l'Europe sont des références en la matière. Mais il faut aussi dire que cela ajoute à la prestation scénique un peu dépouillée étant donné le fait que nous ne sommes que deux.

Vous avez reproduit ce style sur l'album, et vos remerciements semblent indiquer que La Rose de Saron est aussi une histoire de famille ?

Nous avons fait des photos et celle qui orne le CD était plus que réussie, quant à la famille c'est bien évidemment plus qu'un soutien, c'est aussi une aide régulière pour tout ce qui concerne les encouragements, les envois de CD en fait l'administratif.

Etes-vous musiciens à plein-temps, ou est-ce plutôt un passe-temps ? (J'ai pu lire sur un blog que Fab était prof d'anglais)

Nous ne sommes pas musiciens à plein-temps, si cela devait le devenir tant mieux, mais pour l'instant Fab est bel est bien prof d'anglais dans un Lycée, quant à Hervé il est luthier en guitares et mandolines, d'ailleurs les guitares que Fab utilisent ont été fabriquées par lui.

Est-ce un choix ou une fatalité ?

C'est une fatalité bien entendu.

En parlant de fatalité, nous vivons dans un monde négativiste, dans lequel il est facile de tomber sans savoir comment se relever. Quelles solutions pensez-vous apporter à vos auditeurs ? Le définiriez-vous comme votre ministère ?

Image
Hervé

Nous faisons ce qui nous semble être une passion avant tout, alors bien sûr si en plus cette passion peut avoir un impact sur le monde qui nous entoure, ce serait l'idéal. Nos chansons ne reflètent que ce que nous sommes ou ce que nous pensons, quant au reste, à savoir si elles sont une solution quelconque à nos auditeurs, c'est bien difficile à savoir, néanmoins les témoignages de nombreuses personnes peuvent indiquer qu'elles ne laissent pas indifférent. Alors à savoir si c'est notre ministère ? Il est bien difficile d'en juger, nous faisons de la musique parce-que c'est ce qui est sur notre cœur, un point c'est tout.

Vous jouez souvent dans des cafés, des bars. Définiriez-vous votre musique comme du "rock de café" ?

Non, pas du tout, nous faisons du rock c'est tout. Du rock parce-que c'est ce qui nous rapproche, c'est la musique que l'on aime le plus. Et dans des cafés, car nous nous souvenons de notre adolescence où nous y passions le plus clair de notre temps, c'est ici aussi que les gens ont besoin d'entendre autre choses et qu'il faut aller les chercher.

Si tu meurs se détache des autres titres avec l'apparition de Scratch et de voix synthétisées à la fin. Est-ce un essai, ou une voie qui sera exploitée par la suite ?

Nous travaillons beaucoup par essais, il se trouve que le scratch se prêtait bien au rythme de cette chanson, alors oui c'est une voie qui peut être explorée, mais de là à dire que toutes les chansons en seront pourvues, non !

A quel âge avez-vous commencé à écouter du rock ? Appréciez-vous d'autres genres musicaux ?

Je dirais environ à l'âge de 10 / 11 ans. Nous apprécions également d’autres genres musicaux comme le reggae, l'opéra et le classique (surtout Fab), et la musique acoustique.

Quels musiciens / albums écoutez-vous en ce moment ? Quels sont vos groupes préférés ? Votre principale influence, que ce soit un artiste ou un album particulier.

Nous apprécions des groupes tels que Buckcherry, Collective Soul, Linkin' Park, Téléphone, Bertignac, Relient K ...
Quant aux influences, elles sont certainement nombreuses mais difficile de dire quel artiste en particulier.

Vous avez enregistré, mixé et produit vous-même votre album. Comme avantage évident, j'imagine que l'intégralité des revenus vous revient, et vous laisse une totale liberté musicale. Mais il y a forcément des inconvénients ? Pourquoi ne pas être passé par un label, comme Ugly Records, label suisse chrétien ?

Nous ne connaissions pas tous ces filons, et j'avoue que de nombreux chrétiens ne veulent pas nous distribuer contrairement à d'autres distributeurs dits "du monde" comme Cultura ! Il est bien évident que nous recherchons toujours un distributeur dans le milieu chrétien, d'ailleurs nous attendons une réponse d’ADP Distribution au Canada mais également de Séphora France.

Passons à présent dans un registre plus spirituel. Etes-vous membres d'une église particulière ? Si non, pourquoi ? Si oui, êtes-vous soutenus par elle, approuvés ? Qu'en pensent les membres de l'église ?

Oui celle de Christ, d'une assemblée non. Non parce-que il y a trois ans une grave crise est survenue dans l'assemblée que nous fréquentions, il nous a été impossible de continuer à venir. Nous avons fait partie de cette assemblée pendant plus de 10 ans, période pendant laquelle nous avons conduit le groupe de louange. De plus les assemblées telles que nous les connaissons ne correspondent pas du tout à l'idée que l'on se fait de Christ.  Je sais c'est facile, on pourrait essayer de changer les choses, on a essayé mais on s'est fait laminer. Désormais nous prenons du recul. Mais Christ reste notre seule valeur, elle a encore plus d'importance aujourd'hui.

Vous n'exposez pas votre foi clairement dans vos textes, mais les références y sont subtiles et nombreuses. Qu'est-ce qui vous a amenés à vous tourner vers Jésus ?

Exprimer clairement sa foi avec des "Je te loue Seigneur", "Alléluia il est Roi" ou encore des "Bénis sois l'Agneau de Dieu" me parait juste dans le contexte très limité d'une Assemblée ou d'une famille, mais dans ce monde ci, ces paroles (sans cesse prononcées, jamais renouvelées et donc galvaudées) nous semblent peu judicieuses et appropriées dans le cadre d'un bar par exemple ou d'une évangélisation (même ce mot me fait mal aux lèvres).

Beaucoup d'artistes (le phénomène est bien plus important aux USA) ne veulent pas être labélisés, catalogués comme "chrétiens", faisant une distinction claire entre "Groupe chrétien" et "Groupe composé de chrétiens". Qu'en pensez-vous ?

On s'en tamponne, nous on fait ce que nous croyons être notre appel, nous essayons de mettre le talent que nous avons au service du Christ. Nous le faisons honnêtement et en toute sincérité de cœur. Peu importe comment les gens nous appellent.

Qui compose les textes ? La musique ?

Fabrice et Hervé font les deux.

Pensez-vous que le contenu lyrique, les textes, affectent les auditeurs ?

Encore une fois, nous écrivons ce qui nous tient à cœur, pour le reste Christ supervise, nous l'espérons. Mais il est vrai que de nombreuses personnes non chrétiennes disent apprécier les textes malgré la présence de certains mots dits du "registre chrétien". Des chrétiens aussi nous témoignent leur joie de pouvoir écouter du rock en français.

Justement, les paroles sont assez sombres, crues, parfois très dures à lire et entendre, comme LnLm, ou Avorté. J'espère que votre inspiration ne vient pas d'évènements personnels ...

Les paroles crues ou sombres sont le reflet de ce qui nous touche profondément. Nous essayons tant bien que mal d'imaginer la douleur de certaines personnes et nous la mettons en musique. Parfois certains thèmes nous touchent de très près, d'autres ne sont que la transcription de ce qui nous émeut ou de ce que nous recevons spirituellement.

Est-ce pour ça qu'il y a quelques gros mots dans votre album ? Que répondriez-vous à quelqu'un qui refuserait d'acheter votre album ou de venir vous voir, citant Ephésiens 5:4 pour se justifier ?

Nous lui poserons d'abord la question suivante "Tu n'as que ça à faire ?" ! Dans un premier temps nous n'écrivons que ce que nous sommes réellement, les paroles reflètent nos forces mais également nos faiblesses, nous ne cachons rien, personne n'est parfait. Si untel nous dit refuser d'acheter l'album à cause des gros mots, cela ne regarde que lui, mais celui-ci est-il parfait, ne commet-il jamais de fautes (pour ne pas dire péché) ? S'il dit ne jamais en commettre alors il ment, il doit porter un masque le dimanche à l'église et la semaine un autre. Celui-ci accomplit-il tous les commandements de la Bible, certes non. Nous avons trop vu des amis se faire éjecter d'un groupe de louange parce qu’il fumait alors que c'était la louange qui le gardait au sein de l'assemblée, trop de gens réprimandés parce qu’ils ne venaient pas le dimanche, quel gâchis. L'église, ou plutôt les assemblées dites évangéliques sont devenues des religions à part entière qui ne laissent plus aucune place au pardon. Chaque membre doit devenir parfait, et se soumettre à tout un tas d'interdits que même les pasteurs et autres enseignants ne sont pas capables de respecter. Donc si les gros mots sont une faiblesse ou une pierre d'achoppement pour lui, qu'il ne l'achète pas, mais cela nous semble tout de même ridicule.

Avez-vous eu des retours positifs sur votre musique, sur l'influence qu'ont pu avoir vos paroles, des conversations intéressantes suite à un concert ? Des contacts noués ? Des encouragements ?

Les encouragements sont nombreux, des personnes non Chrétiennes nous font même de la promotion, les discussions sont également nombreuses, certains s'étonnant d'entendre les mots comme Christ dans nos chansons. Certains américains nous ont même adoptés et nous font de la pub aux Etats-Unis sans que nous ayons demandé quoique ce soit.

Quelle est votre compo préférée ?

Difficile à dire mais peut-être  L'étrangère, Jack Morrisson, Nation et Lnlm, mais toutes représentent quelque chose qui nous tient à cœur.

Question chiffres ... combien d'albums avez-vous fait presser, et combien en avez-vous vendu jusqu'à présent ? A partir de combien est-ce rentable ?

Nous sommes une petite structure qui vient de démarrer, les ventes ont débuté fin mars sans distributeur et nous avons pressé 500 CDs. Nous en avons vendu à peu près 200, cela est rentable vers 150 exemplaires. Il nous faudrait faire des concerts plus que nous le faisons mais démarcher n'est pas notre fort, nous sommes pris par le temps, le travail, les obligations familiales (nous avons chacun 3 enfants)....

Quels conseils auriez-vous pour une bande de jeunes voulant se lancer dans la musique ?

Ecoutez votre cœur ne soyez pas freinés par des règlements religieux.

Merci pour votre temps. Un dernier mot pour nos lecteurs ?

La Rose de Saron souhaite à tout le monde de faire ce à quoi il est appelé, de combattre la religion mais d'élever le Christ.

 



Pour en découvrir plus sur ces deux musiciens :
http://www.info-groupe.com/larosedesaron/
http://www.myspace.com/larosedesaron

Partagez cet article

Plus dans cette catégorie : « Atmosfog Matt & Scoop - Spoken »

Éléments similaires (par tag)

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :