Seth Hecox (Becoming The Archetype)

Vous vous rappelez de BTA ? Il est vrai que le groupe américain de death métal technique a sorti son dernier album il y a déjà plus de quatre ans, et de nombreuses personnes n'arrêtent pas de demander au groupe quand est-ce qu'ils retourneront en tournée, ou enregistreront un album. Et chaque fois la même réponse : "Nous ne savons pas, mais nous espérons bientôt". Et bien je me rappelle plutôt bien du groupe, car ils sont venus trois fois en Europe, et j'ai même eu la chance de les voir lors du Cornerstone 2008, et de sympathiser avec le guitariste/claviériste du groupe, Seth Hecox. Je lui ai dont tout naturellement posé les même questions, suivies d'un bon nombre d'autres. Voici ses réponses, qui expliquent avec précision la situation actuelle du groupe.

Remember BTA The american technical death metal band last released an album more than four years ago, and many persons keep asking the band when they will tour next, or release a new album. Every time that happens, the same answer is given : "We don't know, but hopefully soon". Well I do remember the band, having seen them many times live, as they did come to Europe three times, and I had the chance to befriend their guitarist/keyboardist Seth Hecox when they played Cornerstone in 2008. So I asked him the very same questions everyone asks him, and quite a few more. Here are his honest answers explaining what the situation of the band currently is.

Jérémie : La première question que je voudrais te poser concerne évidemment le statut du groupe. Ca fait un moment que BTA n’a pas sorti de nouvel album, et maintenant certains membres du groupe jouent dans d’autres groupes. Est-ce que BTA est officiellement en pause indéfinie ?

Seth : C’est exact. Becoming The Archetype est en pause indéfinie depuis un peu plus de trois années maintenant. Cela n’a jamais été annoncé publiquement, parce que je ne savais pas combien de temps cela durerait.

Cette situation s’explique de plusieurs façons.

Quand Jason Wisdom a quitté le groupe début 2011, l’essentiel de sa décision a été basé sur le fait qu’il ne pouvait plus faire de tournées, car il avait une famille et avait besoin d’une entrée d’argent plus constante et d’être en permanence avec sa famille. Nous avons tous compris cela et il est parti avec notre bénédiction. Alors nous avons continué pendant encore deux ans et demi avec Chris McCane au chant. Pendant l’été 2013, Chris m’a fait savoir qu’il ne pouvait plus continuer de partir en tournée à cause de son boulot. J’ai contacté notre ami Elisha Mullins pour le remplacer pendant la fin de notre tournée d’été 2013, mais après ça, les choix étaient tous défavorables : nous pouvions soit chercher un nouveau chanteur, mais ce n’était pas une bonne idée, ou alors nous pouvions arrêter de faire des tournées et simplement enregistrer des albums. Mais du coup, Chris était dans la même situation que Jason. Il pouvait enregistrer des albums mais ne pouvait pas faire de tournée. A ce moment, je me suis dit, “Quel est l’intérêt de faire ça ? Autant reprendre Jason dans le groupe, parce qu’il pourrait le faire”. Nous avions dans tous les cas besoin de faire une pause pour d’autres raisons, alors nous avons fait cette pause, sans savoir combien de temps elle allait durer.

Il se trouve que cette pause dure depuis plus de trois ans maintenant.

Après environ un an, j’ai réalisé que nous ne ferions plus rien avec le lineup qui a enregistré l’album I AM, car les membres étaient à présents disséminés partout aux USA : j’habitais maintenant à Seattle, Chris Heaton habitait à Nashville, Codey habitait à Chattanooga, et Daniel jouait avec Phinehas et était en train d’envisager de déménager en Californie, ce qu’il a fini par faire.

Jérémie : Quel était le deal entre vous quand vous avez décidé de faire cette pause ? Vous aviez visiblement le droit de jouer avec d’autres groupes, mais est-ce que quelque chose est arrivé que personne n’avait anticipé à ce moment, et qui explique la situation actuelle du groupe ?

Seth : Et bien, en 2013, une fois que nous avons appris que Chris ne pourrait faire cette tournée estivale et ne pourrait tourner avec le groupe avant longtemps, je crois que l’état d’esprit de chacun a été de se demander ce qu’il pourrait faire par la suite. Je crois que Codey a repris ses études. Je crois que Chris Heaton suivait déjà une formation pendant qu’il était avec BTA. Et Daniel a commencé à tourner avec Phinehas assez rapidement, il me semble.

A la fin de cette tournée d’été 2013, je savais que j’allais déménager à Seattle juste après, et on savait tous qu’on n’allait pas repartir en tournée de sitôt. Alors il n’y a pas eu beaucoup de discussions concernant les détails, parce que tout était flou à ce moment. Est-ce qu’on enregistrerait un nouvel album ensemble ? Personne ne savait. Est-ce qu’on repartirait en tournée l’été d’après ? J’ai dit à tout le monde que oui, mais seulement si on recevait une bonne offre. Mais on n’a jamais reçu d’offre décente. Nous étions tête d’affiches les deux dernières années, alors si on devait faire les premières parties, il faudrait que les offres soient intéressantes. En fait, nous n’avons reçu que deux propositions intéressantes entre 2011 et 2014, et les deux étaient à la même période. Alors nous avons refusé la première et avons donné notre accord pour l’autre. Malheureusement, cette tournée fut annulée par la tête d’affiche (Emery) et il était trop tard pour rejoindre l’autre tournée. On s’est retrouvés sans aucune tournée. Alors fin 2014 il était plutôt évident pour tout le monde qu’on ne repartirait pas en tournée ensemble, et vu que Daniel était parti avec Phinehas, et que la situation concernant notre chanteur était confuse, que j’habitais loin de tout le monde, personne n’était enthousiaste pour écrire et enregistrer un nouvel album.

Jérémie : Situation difficile. Une succession d’évènements délicats, et au final pas de tournée, pas d’argent. Et il y a eu également cette campagne Kickstarter que vous aviez lancée pour faire une tournée européenne, qui a été un échec. Je ne me rappelle pas de quand exactement elle a eu lieu, mais comment est-ce que le groupe a réagi ?

Seth : Ah oui, bonne mémoire ! C’était en 2012.

Nous avions tout d’abord lancé un kickstarter pour une tournée américaine en tant que tête d’affiche. J’avais cette idée pour financer une tournée et je n’avais vu personne le faire auparavant. Des groupes avaient déjà financé des albums mais à ma connaissance jamais de tournées.

Alors j’ai lancé un kickstarter pour cette tournée américaine et ce fut un succès. Nous avons recueilli plus d’argent que demandé, nous avons fait la tournée, et avec le recul c’était une bonne idée. J’ai pensé qu’on pouvait continuer sur notre lancée et pourquoi pas financer de la même façon une tournée européenne et/ou sud africaine.

Cela semblait être encore plus approprié de financer ces tournées de manière participative à cause de tous les frais de déplacements inhérents à ce genre de tournées.

Mais quelle qu’en soit la raison, ni la campagne de financement européenne, ni celle pour l’Afrique du Sud n’ont pris. Nous savions qu’il y avait une possibilité pour qu’on n’atteigne pas notre but, mais je ne pense pas que nous étions préparés au fait qu’on allait générer presque zéro intérêt pour ces deux campagnes. Je ne sais pas pourquoi, mais c’est ce qu’il s’est passé. Peut-être qu’en 2012 Kickstarter était plus connu et réputé aux USA qu’il ne l’était dans d’autres pays ?

Jérémie : C’est probable, ça commence seulement à prendre ici. Vous étiez en avance sur votre temps, malheureusement. Mais du coup ce fut un choc pour vous, et peut-être que vous vous êtes demandés si vous étiez aussi populaire que ça en dehors des USA ?

Seth : Et bien, oui, on s’est posé la question, bien que nous ayons déjà fait trois tournées réussies en Europe et une en Afrique du Sud qui fut également un succès, alors on pensait de manière réaliste que nous avions beaucoup de fans dans ces régions. Ca nous a laissés plutôt confus et nous a pas mal ennuyés, mais ce ne fut pas une expérience démoralisante.

Jérémie : Es-tu toujours en contact avec les autres membres du groupe, passé et présent, et qui fait encore officiellement partie du groupe ?

Seth : Deux bonnes questions auxquelles je répondrai séparément.

Premièrement, je suis toujours en contact avec tous ceux qui ont fait partie du groupe. Je suis à l’origine de tous les échanges dont j’ai connaissance entre membres de BTA. Je ne parle pas avec tous de manière régulière, mais je communique avec eux par SMS et Facebook et j’appelle Jason, Daniel et Duck plusieurs fois par an. J’ai parlé avec Jon, Chris Heaton et Codey plusieurs fois par an depuis que j’ai emménagé à Seattle (durant l’automne 2013). Plusieurs de ces conversations concernaient le futur de BTA et mes efforts pour que que les choses avancent, mais on pourra en reparler après.

Deuxièmement, officiellement, j’imagine que nous avons toujours le même lineup que sur I Am, parce que nous n’avons annoncé publiquement aucun départ ou autre chose du genre, et nous n’avons pas mis à jour nos sites avec de nouvelle photos ou d’annonces de changement de lineup après la sortie d’I Am.

Mais dans les faits, il n’y a plus que moi dans le groupe. Je m’occupe de la page Facebook, du site web, des comptes Instagram et Twitter, je fais toutes les interviews et prends toutes les décisions relatives au merchandising moi-même. Tous les membres de I Am sont passés à autre chose, et nous en avons parlé en 2014.

De fait, fonctionnellement, BTA est composé uniquement de Seth Hecox depuis maintenant plus de trois ans.

Jérémie : A qui appartient le nom “BTA” ?

Seth : Et bien à moi, depuis 2011.
Une fois que Jason a annoncé son départ, j’ai pris en charge toutes les responsabilités. J’ai négocié le nouveau contrat avec Tooth & Nail. J’ai pris le rôle de manager et d’agent. J’ai mis en place les tournées, me suis occupé des véhicules, etc.

Jérémie : Je vois. Ca doit être difficile pour toi de faire ces constats sur la situation actuelle. Est-ce que tu as quand même quelques espoirs concernant le futur - plus ou moins proche - du groupe ?

Seth : Il est vrai que la situation actuelle n’est pas vraiment idéale. Mais j’ai espoir que BTA fasse quelque chose dans le futur, oui. Mais quand, c’est une question très difficile à répondre.
J’ai essayé depuis 2014 d’avoir le lineup original (en gros Jason / Duck / Jon / Moi-même et éventuellement Daniel) pour faire quelque chose ensemble. A la base j’ai proposé de faire quelques festivals pour célébrer les dix ans de Terminate Damnation. Ca n’a pas marché.

Puis j’ai essayé de travailler sur un nouvel album avec ce même lineup. Et c’est là que ça se complique. J’ai engagé des discussions entre Jason, Jon, Duck et moi-même et on a commencé à discuter de comment ça pouvait se goupiller côté logistique. J’ai impliqué Tooth & Nail dans les conversations et nous avions une idée assez générale de comment ça pouvait fonctionner. Mais chacun devait faire des compromis, et on a atteint une impasse avec Jon. Alors il s’est retiré du projet et a décidé qu’il n’était plus intéressé. Une fois qu’il s’était retiré, j’ai essayé de réunir le lineup de Celestial Completion (Jason / Duck / Daniel / moi-même), mais Jason n’avait plus trop le coeur à ça après le départ de Jon. Une fois que Jason n’était plus dans le coup, il n’y avait plus grand chose à faire.

Tout cela nous laisse dans une situation difficile, surtout avec Jason qui vient de lancer son nouveau groupe Death Therapy. En gros, il fait en ce moment avec Death Therapy ce qu’il aurait fait avec BTA si on avait enregistré un nouvel album ou fait des tournées, bien que ça aurait été plus compliqué à gérer et plus chronophage vu que nous habitons tous à des endroits différents. Je crois comprendre qu’il préfère faire son truc perso parce que c’est son projet perso et qu’il peut mieux le contrôler et qu’il n’y a personne d’autre pour prendre des décisions. Ca a du sens pour moi et ça pourrait bien être la seule chose qu’il puisse faire en ce moment, vu qu’il travaille et doit s’occuper de sa famille. Il essaie également d’y mettre suffisamment d’énergie pour que le projet prenne son envol, et j’imagine qu’il est dans une situation où les inconnues et la nouveauté de ce projet sont bien plus excitantes qu’un ancien projet qu’il connaît par coeur.

Je ne lui en veux pas, mais c’est quand même étrange à regarder. Jason a travaillé sur plusieurs projets après avoir quitté BTA ; il a essayé quelque chose avec Jon appelé Pneuma, mais qui n’a rien donné. Puis il a enregistré un album avec Alex sous le nom de Solamors, en réussissant à financer l’album par une campagne kickstarter, mais sans jamais jouer le moindre concert, et ils ont rencontré des problèmes de logistique avec le processus kickstarter, si je ne me trompe pas. Il me semble que Jason a fourni plus de travail qu’il aurait dû sur ce projet et il est possible que ça l’ait frustré un peu. Alors maintenant il en est à son troisième projet depuis son départ de BTA, et dans celui-ci il joue des concerts et fait même des tournées. Et je ne peux m’empêcher de me dire “Hé mec, tu as quitté BTA parce que tu ne pouvais pas partir en tournée. Si tu peux faire des tournées, alors allons-y !”. Mais je n’ai pas pu tout mettre ensemble, pour le moment.

Comme j’ai dit, c’est une situation assez délicate et je suis sensible à la situation de Jason, et je comprends l’attrait qu’il a à monter son propre groupe. Je voudrais juste arriver à répondre de manière honnête à tous ceux qui me demandent en permanence : “Quand est-ce que BTA fera une nouvelle tournée ou enregistrera un nouvel album ?”, quand tout ce que je peux leur répondre c’est “Je ne sais pas. Bientôt j’espère.”. Et quand ces personnes me demandent pourquoi, je ne suis pas capable de répondre autrement que vaguement. Dans mon esprit, j’ai l’impression que le nouvel album de Death Therapy n’existe que par notre incapacité à mettre en place le nécessaire pour enregistrer un nouvel album de BTA. Pour autant je soutiens Jason et ce qu’il fait avec Death Therapy. J’espère que tout ça en vaudra la peine pour lui.

Bien sûr, la faute n’en revient pas à Jason. Je n’ai pas la certitude que tout se serait bien goupillé si Jason avait dit “Allez, faisons un nouvel album ou une nouvelle tournée”. Mais Duck et Daniel étaient plutôt chauds à l’idée de faire un nouvel album, voire même quelques festivals avec le lineup de Celestial Completion. Et, bien sûr, je sais que je suis à fond pour. Alors j’ai toujours espoir qu’il se passe quelque chose, mais on dirait que je n’arrive pas à tout mettre en route, alors je vais attendre qu’une nouvelle opportunité se présente d’elle-même.

Jérémie : Je vois. Situation compliquée. Il reste la possibilité de recommencer à zéro avec de nouveaux membres, est-ce quelque chose que tu envisagerais ?

Seth : Non, ce n’est pas du tout quelque chose que j’envisage. Pour le coup, je ne vois pas l’intérêt de faire un nouvel album de BTA avec un nouveau lineup. Je pense que ce serait injuste envers nos fans et ça changerait trop drastiquement notre son et notre présence dans la scène musicale. I Am avait un lineup assez différent, mais tout s’est fait naturellement : Daniel était déjà sur Celestial Completion, puis nous avons ajouté les trois autres membres au moyen d’un process défini et ils se sont bien adaptés. Et même là, ça a provoqué un changement assez important dans notre son, dans notre façon d’écrire, et dans la personnalité de notre groupe. Je n’ai aucunement l’intention de le refaire.

J’adorerais faire des concerts et/ou une tournée avec BTA dans le futur, et j’aimerais tout autant écrire un nouvel album BTA. Mais cela n’aurait de sens et serait juste pour tout le monde qu’avec des membres ayant déjà joué avec BTA. En gros, Jason, Duck, moi-même accompagnés de Jon et/ou Daniel.

Jérémie : As-tu positionné une quelconque deadline? Et si aucun accord n’est trouvé pendant les prochaines années, alors BTA sera prononcé officiellement mort ? Sans que cela n’exclue une éventuelle réunion dans le futur, bien sûr.

Seth : Non, je n’ai pas défini de deadline ou d’ultimatum de ce genre. Il y a eu des deadlines pour les autres propositions, bien sûr. Ainsi, quand nous avons évoqué la possibilité de jouer certains festivals, il y avait des deadlines inhérentes à ce genre de choses, tout simplement parce qu’un festival se doit d’avoir des échéances pour que le festival puisse avoir lieu.

Nous avions de telles contraintes de temps quand nous discutions d’un nouvel album. Chacun d’entre nous ayant des dynamiques famille/boulot différentes, il y avait des créneaux différents permettant à chacun de nous libérer, mais quand les conversations ont échoué, ces créneaux se sont naturellement refermés, et nous serons amenés à tout recommencer à zéro si nous évoquons à nouveau un nouvel album de BTA à l’avenir.

Jérémie : C’est difficile de voir BTA dans cette situation. On dirait que tous les autres ont tourné la page, alors qu’en est-il de toi ? Es-tu toujours dans l’univers musical ? Fut un temps tu étais dans le groupe folk Anchors, tu as aussi été promoteur pour quelques groupes indie, est-ce toujours d’actualité ?

Seth : J’ai encore des chants pour Anchors, mais actuellement je n’ai pas la capacité de les enregistrer, et pas vraiment le temps de le faire moi-même, si l’on considère que cela va me coûter de l’argent. Des passe-temps qui coûtent de l’argent ne sont pas des utilisations raisonnables de son argent quand on a une famille de 4 personnes vivant sur un seul et modeste salaire. Peut-être un jour de nouveaux chants seront enregistrés pour Anchors mais pas dans un futur proche.

A part ça, je suis presque complètement déconnecté de l’industrie musicale. Je suis sur le point d’être nommé pasteur au sein de l’église luthérienne (ELCA). Ca me prend énormément de temps en ce moment alors tant qu’une réelle opportunité concrète ne se présente (ou que Dieu ouvre des portes et crée cette opportunité) je ne ferai pas grand chose de moi-même pour retourner dans la musique.

Jérémie : Merci Seth pour ton temps et tes réponses !

Seth : De rien ! Cette interview était fun.

Jérémie : The first question i want to ask you is obviously that it's been a while since you released an album, and now band members are (for some) playing in other bands. Is BTA in a hiatus of sort?

Seth : That is correct. Becoming The Archetype has been in an "indefinite hiatus" for a little over three years now. It was never announced publicly, as I never knew exactly how long it would last.

Part of the reason for that is the following:

When Jason Wisdom parted ways with the band in early 2011, a large part of his decision was based on the fact that he could no longer tour, as he had a family and needed more consistent income and consistent presence with his family. We all understood that and he departed with our blessing. So we continued on for another two and half years with Chris McCane as our vocalist. By the summer of 2013, Chris let me know that he could no longer tour because of his job. I got our good friend Elisha Mullins to fill in for that final tour of the summer of 2013, but after that, the choices were all unfavorable: we could look at getting yet another vocalist (not a good idea), or we could stop touring and just record albums. The thing is, now Chris was in the same boat as Jason. He could do albums but he couldn't tour. At which point, I thought, "well what's the point of us doing that? We may as well have Jason back in the band because he can do that." So we needed to take a break anyway for other reasons, so we took that break, not knowing how long it'd last.

It turns out that it has lasted now over three years.

After a year or so, I realized we would not be doing anything with that I Am lineup anymore, as those members were now spread out across the USA: I was now living in Seattle, Chris Heaton was living in Nashville, Codey was living in Chattanooga, and Daniel was playing with Phineas and was considering a move to California, which has now turned into a reality.

Jérémie : What was the deal between all you guys when you went into that break? Obviously it included allowing joining other bands, but did something happened that no one expected at that time, that explains where we're at now?

Seth : Well, in 2013, once we all found out Chris couldn't do that summer tour and wouldn't be able to tour for the foreseeable future, I think everyone's mindset started to explore what each person could do next. I believe Codey started taking classes again. I believe Chris Heaton had been taking classes for recording throughout his time in BTA. And Daniel started touring with Phineas pretty quickly, I think.

By that final tour in summer 2013, I knew I was going to move to Seattle right afterward, and we all knew we weren't going to be touring any time soon. So there wasn't a ton of discussion about details, because it was very unclear at that time. Would we eventually record another album with that lineup? No one knew. Would we tour again the following summer? I told everyone we would if we got a good offer, but we never did get a decent offer. We were at the point that we'd done headlining tours for the last couple years and needed to get some good offers for support tours, but as it turned out, we only got 2 good support slot offers from 2011-2014, and they were both at the same time. So we turned the one down because we'd verbally committed to the other one. Then the headliner (Emery) for the tour we'd committed to canceled the tour, and it was too late for us to get on the tour we'd turned down due to the conflict. So we ended up with no good tour offers. So by 2014 it was pretty clear to everyone that we weren't touring as that group anymore, and there didn't seem to be a great impulse to write and record another album because Daniel had moved on to Phineas and the vocalist situation would be unclear and I was living a long ways away from everyone, etc etc.

Jérémie : Hardly an enjoyable situation. One event led to another and then all you know is you have no tour, and no money. And then there was that Kickstarter you did for a European tour that didn't work out. I don’t exactly remember when did it happen, but how did the band reacted to it?

Seth : Ah, good memory! That would've been 2012.

Yeah, so we did a kickstarter for an American headlining tour first. I had the idea to fund a tour and I hadn't seen anything like it before. Bands had funded albums but never tours, to my knowledge, at that point.

So I launched the American headlining tour kickstarter and it was very successful. We raised more than our goal and we did the tour and it worked pretty well.

I felt like we could build on that success and possibly fund a European tour and/or a South African tour the same way.

And that seemed like an even more appropriate tour to crowdfund because of all the travel expenses inherent in those sorts of tours.

But for whatever reason, neither the European tour nor the South Africa tour crowdfunding endeavors got really any momentum at all. We all knew there was a possibility that it wouldn't be successful, but I'm not sure we were prepared for the nearly zero interest that either of those campaigns got. I'm not sure what that was, but that's what happened.

Perhaps in 2012, kickstarter was more well-known and trusted in the States than it was in other countries?

Jérémie : Yeah, that's probably right. It is only beginning to rise here. You were ahead of time back then, unfortunately. But then it was a big blow for all of you. Thinking, maybe, are we that popular out of the states?

Seth : Well, yes that was part of our thought process, although we had done 3 successful tours of Europe already and 1 successful tour of South Africa, so we had a decent idea that we had plenty of listeners in those areas

So it was a little confusing and it bummed us out a little, but it wasn’ a crushing experience.

Jérémie : Are you still in touch with the boys, and who is still officially part of the band?

Seth : Those are good questions and I'll answer them separately:

1) I am still in touch with everyone, both past and present. I've initiated almost all the dialogue that I'm aware of between BTA members. I don't talk to them all regularly, but I text and FB message and call Jason, Daniel, and Duck several times a year. I've talked to Jon and Chris Heaton and Codey a couple times a year since I moved out here to Seattle (in the fall of 2013). Part of those conversations have been about the future of BTA and my endeavors to push something forward, but we can talk about that more later.

2) Officially, I guess we still have an I Am lineup, because we've never publicly announced any departures or anything like that, and have not updated any of our sites with pictures or lineup changes beyond I Am.

In reality, the band is just me at this point. I run the Facebook page, website, instagram account, twitter account, and do all interviews and merchandise decision-making by myself.

All the I Am guys have moved on, and we had a conversation about that back in 2014. So, functionally, BTA has been Seth Hecox for the past 3+ years.

Jérémie : And who holds the rights on the name?

Seth : That would be me, since 2011.

Once Jason announced his departure, I took on basically all responsibilities. I negotiated the new contract with Tooth and Nail. I acted as manager and booking agent. I worked out tours, vehicle situations, etc.

Jérémie : I see. It must be hard for you to look at the current situation. Do you see any hope in the near - or not so near - future for the band?

Seth : Yes, our current situation isn't ideal at all. I do have hope for BTA doing something in the future, yes. How soon that will be is very difficult to say. Since 2014, I have been trying to get the "original" lineup (basically, Jason/Duck/Jon/myself and possibly Daniel) to do something together. Originally I tried to pull together that lineup to do a couple special festival shows as a celebration of the 10th anniversary of Terminate Damnation. That didn't work out. Then I started working on doing another album with that "original" lineup. This is where things get delicate. I got talks going between Jason, Jon, Duck and I and we progressed through some ideas of how it could work out logistically. I got Tooth and Nail involved and we had a sort of loose idea of how it could work. But there were compromises that had to be made from each person involved and we reached a couple sticking points with Jon. So he backed out of the conversation and decided he was no longer interested. Once he backed out, I tried to promote the idea of the Celestial Completion lineup (Jason/Duck/Daniel/myself), but Jason didn't have his heart in it after Jon left. Once Jason was out, there wasn't really anything left to be done.

It leaves us in a difficult situation, especially with Jason now launching his new side project Death Therapy. Essentially, he is doing with Death Therapy what he would've done with BTA if we had written an album and/or toured, but it would’ve been more complex and time-consuming working with all four of us located in different geographical areas. I think he's willing to do his own thing because it's his own thing and he has more control and doesn't need to involve any other decision-makers. That makes sense to me and it may be the only thing he can do at this point, as he works and takes care of his family. He also hopes to build it into something that has some momentum, I guess, so it's one of those situations where the new, unknown thing is more exciting than the old, well-known thing.

I don't fault him for that, but it is strange to watch it happen. Jason has worked on different projects ever since leaving BTA. When Jason first left BTA, he tried this thing with Jon called Pneuma, which never led to anything. Then he did a record with Alex under the name Solamors and they successfully crowdfunded the album, but they never played any shows and had some logistical problems with the kickstarter process I believe. I think Jason did more of the work than he probably should have for that project and it might have frustrated him a little bit. So now he's on his third project since departing BTA, and this one is playing shows and even touring. And that's the point where I think "hey man, your inability to tour was why you left BTA in the first place. If you can tour, let's do it." But I haven't been able to pull it together yet.

Like I said, it's a somewhat delicate issue and I'm sensitive to Jason's situation and I understand the appeal of doing his own thing. I just want to be able to answer honestly because I'm asked constantly when BTA will tour again or do another album, and I keep having to say "I don't know. I hope to do so at some point in the future." Then when those people ask why, I am never able to give anything beyond a vague answer. In my mind, it seems that there is a new Death Therapy album because we can’t figure out the logistics for a new BTA album. I support Jason and what he’s doing with Death Therapy. I hope it proves to be a worthwhile and life-giving endeavor for him.

Now this isn't to blame Jason. I don't know for 100% sure that everything would fall into place if Jason said "yeah, let's do a BTA album or tour." Both Duck and Daniel seem to have been mostly supportive of the idea of doing a BTA album or possibly a festival as a Celestial Completion lineup. And of course, I know I'm in to do it. So I’m still hopeful that something might happen, but I seem unable to push it forward, so I’ll wait until some new possibility present itself.

Jérémie : I see. Tough situation. Then there's the possibility of starting fresh with an all new cast, is it something you're contemplating?

Seth : No, that's not something I'm considering at all. At this point, I don't see any value in making a new BTA album with an all new lineup. I feel like that's unfair to our fans and it would substantially change our sound and presence in the music scene. I Am had a quite different lineup, but it happened naturally. Daniel had been on Celestial Completion, and then we added the other 3 new members as a process and they fit really well. And even then, that was a significant change in our sound, our writing process, and the personality of the band. I have no interest in doing that again.

I would love to play shows and/or do a tour with BTA in the future and I would love to write and record another BTA album. But at this point, the only way that makes sense and is fair to everyone is if it's with previous BTA members. Basically, Jason/Duck/myself and then Jon and/or Daniel.

Jérémie : Have you set yourself some kind of deadline? Like if nothing happens in the next couple years then BTA will be a thing of the past? Which wouldn't exclude a reunion later, of course.

Seth : No, I haven't set any sort of deadline or ultimatum for BTA as an entity. There have been certain deadlines for various possibilities, of course. So when we talked through playing some festivals, there were deadlines associated with those, simply because festivals have timelines they have to abide by to make the festival work.

We had some similar timeline constraints when we were talking through a new album. Because each of us have different work/family dynamics, there was a window of time that we could all tentatively commit to, but once talks broke down, that window closed for that time period so we'd have to start from the beginning if we look at a BTA album again in the future.

Jérémie : It’s tough to see BTA in this situation. It seems like everybody has moved on from the band. So what do you do now? Are you still in the music business? You were once part of the band Anchors, and then you started being a PR for some indie bands. Are these still your current involvements in music?

Seth : I still have songs for Anchors, but right now I don't have a good way to record them and no real time to make it happen on my own, considering that it will cost me money. Hobbies that cost money aren't a prudent use of money when you're a 4 person family with only one moderate income. So eventually you'll see some more Anchors stuff but it won't be in the near future.

Aside from that, I'm almost completely disconnected from the music industry right now. I am in the process of being ordained as a pastor in the Lutheran church (ELCA). That's taking up a lot of time right now and until something sort of works out (or God opens some doors and provides opportunities), I'm not expending much effort to try to push things forward right now.

Jérémie : Thanks Seth for your time and honest answers.

Seth : Yeah, no problem! This interview was fun.

Partagez cet article

Informations supplémentaires

  • Langues: fr, en

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :