Final Surrender : "Dieu n'a interdit à personne de jouer un quelconque style de musique"

Ils nous viennent d’Inde et prouvent que le métal peut se trouver partout. Créé en 2010, ce groupe de métal pas comme les autres marie sonorités traditionnelles et guitares énervées. Après quelques mois de break, et juste avant la sortie de leur nouvel album intitulé Nothing But Void (sortie internationale début janvier), le groupe Final Surrender se livre.

Deb : Ravie de vous rencontrer, Final Surrender ! Dans un premier temps, comme on ne vous connaît pas trop, présentez vous un peu !

FS : Salut tout le monde, on est Final Surrender, on vient d’Inde et on est seulement une bande d’amis qui aime le métal.

Deb : Alors la première chose qui m’a frappée chez vous c’est votre nom, Final Surrender. Ca sonne un peu négatif, non ?

FS : Pas vraiment : “pour vivre ta vie tu dois la perdre !”

Deb : Final Surrender, c’est un mélange de métal et de sonorités traditionnelles indiennes. On n’entend pas ce style de musique très souvent ! Quand on parle de musique indienne on ne s’attend pas à du métal mais plutôt au cliché des musiques de Bollywood… Ce n’est pas un peu compliqué de trouver votre public ?

FS : A l’origine, on a commencé en tant que groupe de métal progressif, et comme on est originaires d’Inde, on a commencé à incorporer des sons ethniques des instruments à vent et à cordes traditionnels, comme la Sitar, Veena, Sarangi, flute en bambou, Dilruba et des percus folkloriques telles que le dholak, le tabla, l’udu fusionnés avec des riffs lourds de guitare saturée et un mélange de groove fracassant a la batterie. L’idée est venue en essayant de repousser les limites du processus d’écriture conventionnel au niveau du style de musique qu’on joue, le “metalcore progressif”. Si on n’était intéressé que par le fait d’attirer du public on ne jouerait probablement pas ce genre de musique, mais les fans ont été très réceptifs à notre musique et nous en sommes extrêmement reconnaissants.

Deb : Et la scène métal indienne, comment se porte-t-elle ? Vous ne jouez pas seulement du méta il faut le préciser, mais du métal chrétien. Est-ce que c’est dur de se faire accepter ?

FS : La scène métal en Inde se développe jour après jour. Il y a quelques groupes qui gèrent bien. Les gens sont ouverts à la musique chrétienne, du coup on n’a pas rencontré de problème.

Deb : Du coup vous rencontrez quel type de public ? Pour une bonne partie des gens le métal ne correspond pas aux chrétiens. Donc si quelqu’un arrive et vous demande si le métal chrétien c’est possible, vous répondez quoi ?

FS : Pourquoi pas ? L’art est une merveilleuse source de vie pour un être à l’existence desséchée et tout le monde peut aimer. Ca ne peut pas se limiter une notion lourde de préjugés religieux. Dieu n’a interdit a personne de jouer un quelconque style de musique.

Deb : Et pourquoi avoir choisi de jouer du métal basé sur votre foi ? Pourquoi ne pas simplement avoir pris un micro et parlé au public, sans avoir a jouer de la musique ou à chanter ?

FS : L’art en lui-même est un moyen d’expression, et on témoigne de ce que nous traversons avec notre façon de voir le monde.

Deb : Le metalcore est vraiment un style de musique particulier qui nécessite une performance vocale que pas mal de gens associent à des hurlements insensés. Qu’en pensez vous ?

FS : Question de perspective. Certains associent le non sens aux hurlements, d’autres pas, pour nous peu importe. Et puis, si les cris n’avaient pas de sens, comment les enfants communiqueraient-ils avec leurs parents s’ils ne parvenait pas à se faire comprendre par leurs cris ?

Deb : Vous avez sorti un troisième album tout récemment, à quoi doit-on s’attendre au niveau de la musique et des paroles ?

FS : Ce troisième album intitulé “Nothing But Void” a été écrit en 2015-2016, en vingt morceaux dont sept ont été retenus. Ils ont été composés et arrangés par Sanjay (guitare) et Jared (batterie). Les morceaux gardent la signature de Final Surrender, avec un mélange de percussion et rythmes groovy/progressifs, et une distribution harmonique sur la guitare, ainsi que le chant crié puisant de Joseph. Le son est brutal, puissant et lourd. L’album a été mixé, masterisé et produit par Jared Sandhy. Quant aux paroles, nous avons voulu parler du vide que l’on traverse dans la vie, comme d’un espace défini, et essayé de le saisir du point de vue de l’abstraction.

Deb : Avant cet album, vous avez sorti le single Smyrna, ca se réfère à quoi ? D’où cela vient-il ?

FS : Ce titre est une métaphore de l’amertume ... Ca parle de mettre un terme aux futilités de la vengeance, de l’angoisse, la culpabilité et tout ce qui s’y rapporte.

Deb : Quels sont vos espoirs et vos attentes pour les années à venir ? Une tournée, la poursuite de votre aventure musicale ?

FS : On travaille actuellement sur un nouvel album et sur des dates de tournée aussi. On est très motivé pour poursuivre l’aventure effectivement, et de voir où cela va nous mener. Suivez nous sur les réseaux sociaux pour les news !

Deb : Un dernier mot à dire ?

FS : On veut remercier tous nos fans et tous ceux qui nous soutiennent, continuez a nous soutenir et restez métal !

Partagez cet article

Éléments similaires (par tag)

Concernant l'auteur

Deborah

Est tombée dans la marmite de potion-musique quand elle était petite. Bien que tolérante, et avec beaucoup de choses à apprendre encore, manifeste une tendance à préférer la bonne musique. Après s'être essayée à jouer d'un instrument, elle a laissé la scène à ceux qui la méritaient vraiment, préférant être backstage. Du coup, elle dédie ses heures libres aux interviewes pour Beehave et à la traduction pour son asso' d'organisation de concerts. Oui elle est comme ça : Passionnée.

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :