Christmas Rock Night 2007

Disciple, Pillar, Project 86, Spoken. Voila les quatre têtes d’affiche de l’édition 2007 du festival Christmas Rock Night qui se déroule tous les ans dans la modeste ville d’Ennepetal, en Allemagne.

2007 est également la première année où un représentant de Beehave s’y rendait, et j’avais l’honneur et la chance d’avoir été le seul à pouvoir me libérer pour y aller, accompagné de Christian, photographe et ami, lui aussi amateur de bonne musique.

Neuf heures de route et autant de centaines de kilomètres (et trois demi-tours) plus tard, la voiture s’est reposée de son périple à côté de l’imposant Haus Ennepetal, où se dérouleraient les concerts.

Comme dans la plupart des festivals de cette envergure, deux scènes sont disponibles, la deuxième étant considérablement plus petite que la principale, avec 3000 places dont une centaine assise contre seulement 500. Ces deux salles permettent plus de flexibilité aux organisateurs, tout en leur permettant d’inviter deux fois plus de groupes, en piochant – Allemagne oblige – dans le terroir local, bien représenté par Arson, Eichtzeit ou encore Irrsterne, dont l’exposition médiatique ne leur permettait pas de prétendre remplir la scène principal.

VENDREDI

Dès notre arrivée, première déception : alors que Project 86 était censé donner une interview publique, le groupe n’a pu venir. Heureusement, je fus vite rassuré, ils seront la pour leur concert.

Le premier groupe que nous avons pu voir après avoir récupéré nos pass était Fireflight. Et bien que nous ne les connaissions pas, Wow ils ont carrément assuré. La chanteuse a une très belle voix et le public venu en masse pour les écouter était conquis. Evidemment il est difficile de ne pas évoquer les ressemblances avec Flyleaf,
mais tous les groupes de rock emmenés par une femme vocaliste souffriront de la comparaison. Fort heureusement Fireflight arrive à se démarquer, principalement vocalement.

Nous sommes restés dans la salle principale pour vivre la deuxième frayeur du week-end. Car, alors que Spoken était censé venir sur scène pour un show acoustique, les organisateurs nous ont annoncés, navrés, que le chanteur Matt Baird était bloqué à Chicago à cause de la neige, et que sa présence le lendemain n’était pas garantie.

Qu’à cela ne tienne, nous avons pu assister à la performance de Flatfoot 56 venus les remplacer à la volée, et sans regrets, tant les natifs de la ville enneigée ont proposé un show de haute voltige et tellement fun. Il est clair qu’ils ont tous pris énormément de plaisir, ils savent comment entrainer un public et les interactions furent nombreuses, ne se contentant pas du classique « Christmas Rock Night are you there ? »

Pendant que Tree 63 se préparait à prendre la scène, nous nous sommes dirigés vers la salle de presse pour interviewer Pillar. En grandes stars, ils sont arrivés avec une demi-heure de retard, mais nous avons pu voir suffisamment de Tree 63 pour apprécier leur louange rock énergique à la Delirious?.

Chauve comme M. Propre mais bien moins costaud, le chanteur a multiplié les échanges avec le public pour le plus grand bonheur de tous.

A leur départ, l’excitation a commencé à gagner l’audience car le prochain groupe annoncé était …. Project 86. Et quel show ce fut. Il est clair que ce groupe est dans une catégorie à part, car ce fut le premier de la soirée a avoir les lumières éteintes pour leur entrée sur scène. Dès l’extinction des projos, un énorme buzz a commencé à agiter l’audience, anticipant l’évènement. Et dès les premières notes d’Evil, la fosse est partie en live avec un pogo de fou dont je me souviens encore. Pas de bobo mais je n’ai retrouvé mon photographe qu’une fois le concert terminé. Quelle puissance ! Et quelle performance. Pour mon premier concert de Project, je n’ai pas été trop déçu, même si la plupart des chants étaient issus du dernier album. Comme tout fan, j’attendais les plus grand titres de l’époque Drawing Black Line, mais Andrew nous les a promis pour le concert du lendemain dans la scène secondaire.

L’honneur de clôturer la journée incombait à Pillar. Les américains nous ont proposé un show avec leurs meilleurs titres, comme Fireproof ou encore Hypnothised. Une bonne façon de finir la journée.

Couchés 2h du mat, et on y retourne le lendemain dès 16h.

SAMEDI

Le samedi a de loin été la journée la plus chargée. Déjà, elle a commencé plus tôt, et ensuite en raison de notre accoutumance aux lieux et aux artistes.

Nous avons commencé par aller voir ce que donnais Redhanded sur la scène secondaire, puis direction le bâtiment principal pour Verra Cruz. Christian les avait déjà vus en concert auparavant et m’avait alors briefé, je ne fus donc aucunement surpris par le manque d’originalité et de richesse musicale de ce clone de Nickelback. Nous ne sommes restés que le temps de prendre quelques photos, et sommes ensuite allés déguster une pinte dans un des deux troquets du festival. Au pays de la bière, c’eut été un sacrilège de boire autre chose, n’est-ce pas ! Qu’à cela ne tienne, j’ai quand même pris un coca, mais j’ai néanmoins bien profité de la bière de Christian.

Ensuite direction les stands des artistes où j’ai rencontré les membres du groupe Illuminandi, tous aussi sympas les uns que les autres. Ce doit être leur Pologne natale qui les rendait si avenants, ou peut-être étaient-ils tout simplement heureux que quelqu’un vienne leur parler. J’en ai profité pour interviewer leur chanteur Jan.

Pas le temps de se reposer que Flatfoot 56 était de retour sur la scène principale pour y remettre le feu, avec à un moment une demande plus qu’originale du chanteur, faisant faire un cercle vide au milieu de la fosse pour ensuite simuler un combat entre quatre gaillards bien costauds choisis dans le public. Ce fut un grand moment pour le public et la confirmation que ce groupe s’avait s’y prendre avec son audience.

Vous pourrez d’ailleurs en apprendre d’avantage sur eux avec l’interview que nous a accordé leur leader après  leur show.

Après eux ce fut au tour de Building 429 mais nous n’avons pu assister grandement à leur prestation car il y avait chose beaucoup plus importante à notre programme : l’interview promis la veille par Andrew Schwab, le vocaliste de Project 86.

Une fois ce grand moment terminé, nous sommes allés admirer les vétérans de Tourniquet, qui ont imposé le respect et montré la voie à suivre aux autres en priant au début de leur spectacle. Ces  grands noms du métal chrétien ont ensuite fait un show à la hauteur de leur réputation, même si leur âge leur a probablement imposé de diviser leur show en trois, la partie du milieu les voyant assis sur des tabourets afin d’entamer un concert acoustique. Une fois reposés, ils ont repris de plus belle !

Ensuite est venu le temps du deuxième concert de Project 86, dans la petite salle cette fois-ci, mais à l’heure dite, il y avait encore les hollandais de Make Up Your Mind en plein récital. Ce fut l’occasion de découvrir ces joueurs de ska old school, qui ont probablement écouté du Five Iron Frenzy dans leur jeunesse.

Ce ne fut qu’une demi-heure après que Project est entré sur scène. Le show fut phénoménal et l’espace plus confiné de cette petite salle y a grandement participé. Une débauche d’énergie entièrement utilisée pour le plaisir du public, et ce fut avec une énorme déception commune que le groupe du s’arrêter au bout d’à peine une demi-heure en raison des retards des autres groupes précédents.

Cette fois-ci peu de chants de Rival Factions furent joués et Truthless Heroes fut à l’honneur. Le groupe a terminé avec un One-Armed Man (Play On) chanté en chœur par toute l’audience).

Après eux il restait encore deux performances, celles de Spoken et de Disciple.

Pour le premier, la question était de savoir si le chanteur avait bien pu partir de Chicago et enfin arriver à Ennepetal. Un organisateur nous ayant rassuré pendant la journée, il n’y avait point d’inquiétude à ce sujet, et cela valait la peine d’attendre. Le groupe a chanté principalement des titres issus de leur dernier album éponyme, au plus grand plaisir de leur public venu en masse.

Ensuite est venu le tour de Disciple. Je n’ai pas particulièrement accroché avec le style du groupe en live, et c’est un point autre que musical que je voudrais raconter. Lors du concert du concert de Spoken j’ai pu observer le chanteur en train de se préparer dans les loges et de lire sa Bible. Ce détail m’a paru être important, et il s’est révélé primordial quand au milieu du concert il l’a sortie pour partager quelques mots issus de ce livre.

Pour faire simple, il a tout simplement prêché à la foule, et avec beaucoup d’émotions; au moment de prier il était même en pleurs.

Finalement le festival ne s’est pas terminé avec Disciple, mais plutôt avec le même groupe avec lequel il avait commencé pour nous. Les perspicaces auront reconnu Fireflight, et ils ont déployé autant d’énergies que lors de leur premier concert, pour le plus grand bonheur de tous.

Coup d'oeil à ma montre ... 2h du mat. C’est l’heure de rentrer.

Dernière modification le 19/02/2016

Partagez cet article

Plus dans cette catégorie : Christmas Rock Night 2009 »

Éléments similaires (par tag)

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :