La Rose de Saron - 05 Avril 2008 @ Autun

La Rose de Saron, voila un groupe que nous aimons chez Beehave. Sans prise de tête, ils délivrent du rock old school, comme si Noir Désir rencontrait Trust. Le passage des deux compères à Autun (71) au Café des Tilleuls, pas loin d'où je passais le week-end, m'a permis de voir s'ils avaient progressé depuis leur performance de Pentecôte 2007, il y a près d'un an.

larosedesaronEn arrivant dans le café, je m'attendais à entrer dans un espace convivial, suffisamment grand pour accueillir une centaine de personne. Imaginant bien la quantité de matériel nécessaire pour que Fab et Hervé jouent, je fus plus que surpris en rentrant dans le café. 30m², c'est déjà tout juste pour vivre, alors pour faire un concert, c'est plus qu'exigu. Qu'à cela ne tienne, La Rose de Saron aime se produire dans les bars, et visiblement les bars aiment les écouter.

Depuis le début de l'année, La Rose enregistre un nouvel album. Qui dit nouvel album dit nouvelles chansons, et c'est précisément ce à quoi nous avons eu droit pendant la première partie du show, une succession de titres inconnus, mais voila un motif de satisfaction de plus, ces chants sont encore meilleurs que ceux du premier album. Ca bouge plus, ça va bien plus vite, c'est définitivement plus Rock N' Roll ! Et ca augure de bonnes choses pour la suite. Vivement la sortie de leur nouvel album, prévu pour la fin 2008.

Viennent ensuite se greffer quelques vieux chants. Dans le désordre : Les Zones Inaltérées, L'Etrangère, et surtout Avorté, aussi beau en concert que sur l'album.

Mais la scène, c'est aussi ça : oublier des bouts de chants, et faire participer le public. Et on a eu les deux avec les Zones Inaltérées, présenté comme un chant pour alcooliques ... (vivas du public) ... repentis. Fab a oublié des parties du chant ... mais s'est rattrapé en demandant au monde présent dans le bar de crier après lui en écho. Et ça a marché.

Pas de doutes, ils ont l'habitude de ce genre d'endroits.
Et, par conséquence, savent comment parler aux personnes qui les fréquentent. Le langage est adapté, le discours également.
Les allers-retours entre les différents protagonistes sont nombreux, créant un climat de confiance propice.

Le style n'est pas la seule chose qui a évolué avec La Rose, et le contenu lyrique (des nouveaux chants) est encore plus direct qu'avant. Avant qu'ils ne montent sur scène, je disais à mon frère que c'était bel et bien un groupe composé de chrétiens, mais dont les paroles n'étaient pas toujours évidentes. Au bout de deux chants, quelqu'un les découvrant ne peut avoir aucun doute. Chapeau !

Nous sommes partis un peu après la première pause, après avoir discuté avec Fab. Ils sont vraiment sympas ces gars. Il faut vraiment qu'on les fasse venir sur Dijon.

Partagez cet article

Éléments similaires (par tag)

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :