Winter Tour 2008 - Dijon

Mardi 16 décembre 2008, Dijon avait rendez-vous avec l'histoire. Loin de festivités d'un Noël toujours plus proche, malgré les décors de saison, c'est bien le premier passage sur notre territoire des finlandais de Deuteronomium et d'Immortal Souls que l'on retiendra. Mais également le premier concert organisé par la team de Beehave !

wintertour2008_dijon

Le jour où Dijon fut envahi par les finlandais
Oublié, le stress de l'organisation. Lointaine, la peur d'assister à ces concerts seuls. Nombreux, les espoirs pour voir plus d'évènements de ce genre fleurir dans la capitale mondiale de la moutarde. Pour tout cela, un grand merci à tous ceux qui se sont investis dans ce projet, à tous les groupes qui sont venus montrer l'étendue de leur savoir-faire, et bien évidement à tous ceux qui se sont déplacés (malgré les indications vagues ...) !


Place au spectacle
Premiers à monter sur scène, les dijonnais d'IFS (In Free Structure). Invités à ouvrir le bal, grâce à la réputation qu'ils se sont faite, dans la ville, le show qu'ils nous ont fait fût à l'image de la tête d'ampli d'un des deux guitaristes : magnifique et lumineux. Leur métalcore possède une identité propre aux Breaks/ sonorités newmétal donnant un nouvelle jeunes à un genre trop vite oublié outre-atlantique. Et quelle voix du chanteur ! Seb a un réel don lui permettant d'être à l'aise dans tous les différents styles vocaux : chant clair, hurlé, grognements, tout est parfait et probablement le meilleur atout du groupe. Tout comme le jeu de scène, résultat d'une expérience et d'une harmonie au sein des membres. Le tout forme une combinaison fatale qui ne laissa pas le public indifférent.

Ils viennent du froid et ça se voit
Premiers finlandais à monter sur scène, le spectacle proposé par Immortal Souls fut un clair contraste par rapport à ce qui fut montré auparavant. Du death pur et dur, inexpressif jusque dans le jeu de scène, où chacun reste dans son coin, se contentant de jouer sa partition. Et oui, c'est ça le death : brutal mais sans vie. Et qui n'empêche pas pour autant de passer une bonne soirée, car les mecs ont assuré ! Toute mon admiration allant au batteur, qui a joué avec de la fièvre, grimaçant à chaque coup de baguette.

Histoire de bien terminer
A des années lumières de ce qu'on proposé leurs compatriotes, les membres de Deuteronomium ont proposé un concert rivalisant de joie de vivre avec ce que Five Iron Frenzy et autres groupes de ska proposaient. En cause, le sourire permanent qui n'a donc jamais quitté le visage du chanteur, complété par le style très personnel du groupe. Mélange de death et de rock n'roll, celui-ci combine à merveille l'intensité du premier avec la légèreté du second. Un mix étonnant qui aura plu à tous ! Alors, quand la perfection musicale s'accompagne d'un jeu de scène travaillé, que demander de plus ?
Arrivés sur scène sur une longue intro très théâtrale rappelant les plus mielleuses des musiques de Titanic, les finlandais se sont présentés affublés de masque à gaz (à l'exception du chanteur), les retirant progressivement au fil des chants. Le contact avec le public est immédiat, les longs cheveux du chanteur tournent encore et encore, les guitaristes font des doublettes, et le batteur déploie une énergie considérable, élément prépondérant dans l'ambiance ainsi crée. Les chants sont principalement du nouvel album et sont entrecoupés de brefs discours (en anglais) dans lesquels le groupe exprime sa joie d'être parmi nous, allant jusqu'à annoncer l'évangile en espérant revoir tout le monde soit lors d'un prochain concert, soit au ciel. On ne peut faire plus explicite !
Professionnels jusqu'au bout, ils arrêtent leur show à l'heure de fin prévue. On aurait aimé un rappel, mais on fera avec !

articlewintertour2008

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :