The Chariot - 11 Mars 2009 au Batofar

Evénement en France avec la venue le 11 mars dernier du groupe de chaoscore The Chariot. Et comme lors de leur dernier passage, c'est encore une fois le Batofar qui accueille la bande à Josh Scoggin, seul rescapé d'ailleurs de cette aventure et de la visite de la Tour Eiffel.

the-chariot-batofarLa soirée commence doucement avec le groupe français From Dying Skies (que j'ai presque confondu avec Thy Bleeding Skies, ce qui aurait quand même été plus sympa) qui ne laissera pas un souvenir impérissable dans les mémoires collectives, ce qui est généralement le cas de tous ces groupes ayant la délicate tâche de débuter une soirée pareille, surtout quand il y a lourd d'annoncé après eux.

The Human Abstract les remplacent au pied levé et la différence est flagrante, du coup c'est tout le monde musical français qui en prend un coup derrière où ça fait mal. Pourtant, pour aussi impressionnants que sont les deux guitaristes rivalisant de technicité, le produit de leurs efforts se fond dans un marasme n'ayant de musical que le nom et dont, finalement, le seul attrait est leur incroyable dextérité. Nous avons affaire là à un couple de shredders s'échangeant des politesses dans ce qu'on pourrait appeler une version de mathcore mais ce n’est vraiment pas ma tasse de thé, au contraire de l'essentiel du public présent dans la fosse qui répond présent à ce déluge de nettoyages de manches en règles. Peut-être aussi étaient-ils simplement heureux de pouvoir se défouler, ou, pourquoi pas, désireux de s’échauffer pour la suite.

Bien évidemment, nous étions venus pour voir The Chariot, et plus le temps passait plus l'excitation nous gagnait. Les ayant déjà vus aux USA quelques mois auparavant je savais de quoi ce lineup était capable sur scène mais je me demandais bien comment le bassiste allait pouvoir se comporter dans un environnement aussi restreint. Comme la salle commençait à sérieusement se remplir, le temps était venu pour chacun de gagner son poste de combat : Mathias s’occupant de la fosse, Guillaume restant en arrière pour tout superviser pendant que votre serviteur allait se positionner sur les marches menant à la scène, avec la ferme intention d’immortaliser la soirée avec son vieux Canon (dont les clichés sont à visionner ici). Certainement pas l'endroit idéal pour apprécier un concert de ce style dans son ensemble, mais l'endroit est stratégique pour admirer l'essentiel des faits et gestes des membres du groupe dans mon champ de vision.

Comme toujours avec The Chariot le spectacle prend une autre dimension et c'est à présent la terre entière qui prend un bon coup sur le séant. Le bassiste aura probablement posé le sien et le reste de son corps sur tous les endroits possibles et imaginables, s'accrochant aux poutres du plafond (grand regret, ne pas avoir assez de recul pour prendre en photo toute la scène), montant sur les retours, accrochant son instrument sur une autre et se la jouant à la Jimmy Hendrix en la laissant au sol, mais sans y mettre le feu ... Bref, vous l'aurez compris, c'est le showman du groupe, utilisant tous les prétextes pour attirer les regards sur lui et pour ne pas jouer de son instrument. Qu'importe ! Ses compères compensent : le batteur tape si fort sur ses fûts qu’on croirait que sa place dans le groupe en dépend, et les guitaristes (bien statiques en comparaison) mettent tout leur cœur dans leurs notes pour assurer un minimum d’hégémonie musicale. Mais un concert de The Chariot n’en serait pas un si tout était carré et sans la bougeotte de Josh, rivalisant d’efforts et de folie avec le bassiste pour récupérer la gloire qui lui est due. Sa voix cassée d'avant le concert semble oubliée et avec une prestation pareille, si elle reste en vie après ça, c'est que le bonhomme à de l'expérience. C'est dur sur l'homme, c'est intense et ça arrache les oreilles, la fosse est en délire, ça mosh et s'amoche de partout et quand le groupe laisse l'intensité descendre sur une piste c'est pour mieux repartir avec une autre.

L'essentiel des titres joués sera tiré de The Fiancée et de Everything Is Alive … mais le nouvel album n’est pas oublié pour autant et sera deux fois à l'honneur, notemment avec ce qui deviendra le premier single de Wars And Rumours Of War, j'ai nommé Daggers.

Malheureusement le groupe n'aura été autorisé à jouer qu'une demi-heure et terminera bien vite son set pour laisser la place à la tête d'affiche officielle, à savoir les canadiens de Protest The Hero. Et comme lors de la venue d'August Burns Red dans cette même salle un an plus tôt, la salle se videra considérablement après le passage de leur groupe de cœur. Comme les autres nous plieront bagage après avoir tenu deux chants de ce groupe dont The Human Abstract est la copie. Il semble que la puissance est plus impressionnante que la technique. Pourtant, avec leur look de bucherons désinvoltes, ils auraient dû me plaire ... mais le chaos ne s’improvise pas, il se vit.

Partagez cet article

Tags:

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :
parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet tn pas cher moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet cheap nfl jerseys moschino outlet online stone island outlet pandora outlet