The Chariot - 09 Avril 2010 @ Le Batofar

Troisième passage au Batofar pour les américains de The Chariot, têtes d'affiche d'une soirée 100% estampillée Oncle Sam.

The Chariot - 09 Avril 2010 @ Le BatofarPour un groupe, être tête d'affiche n'est pas loin d'être la reconnaissance ultime. Pour les fans en revanche, c'est à double tranchant : si le set est censé durer plus longtemps, il faut au préalable se taper les premières parties. La bonne nouvelle est pour ceux qui découvrent le plateau en arrivant au bord de la Seine, l'attente avant de savoir si The Chariot a encore changé de lineup sera de courte durée car seuls deux groupes ont été invités. Aucun représentant tricolore ou parisien, mais From Dying Skies n'ayant pas laissé le souvenir qu'il espérait l'année dernière, le verre est plutôt à moitié plein. Ce qui est également le cas du Batofar au moment ou The Eye Of The Traitor monte sur scène. La grosse claque : ça bouge, ça déchire, le public est en transe et le chanteur laisse la fosse faire son boulot vu que tout le monde connait les paroles de leurs titres par cœur. Bon, la vérité, c'est qu'ils ont fait de leur mieux, mais un grand chevelu avec une Flying-V shreddant tout ce qu'il peut au sein d'un groupe de hardcore, c'est osé, ils l'ont tenté, mais il donnait quand même l'impression de s'être trompé de groupe et de s'être méchamment tapé l'incruste.

Trente minutes après les roadies respectifs s'affairaient pour débarrasser et installer la scène, et nous allions faire un tour dehors histoire de poser le pied sur la terre ferme, la Seine étant plus agitée que le public. Le temps de se voir refuser la sortie du batofar par le vigile pour être dirigé vers le café terrasse aménagé sur le haut du bateau, de se faire jeter d'à peu près tous les endroits qu'on a tenté d'apprivoiser (le pont, la réserve et l'entrée) et nous voila de retour dans la carcasse métallique de la péniche pour découvrir I Wrestled A Bear Once qui en plus d'avoir un nom peu plausible fait partie de cette minorité de groupe possèdant une femme chanteur. La présence d'un autre chevelu avec une autre Flying V pouvait faire craindre le pire, mais vu que le gaillard est plutôt en harmonie avec le reste, la seule nuisance est venue des cris ultra aigus de la demoiselle, que même des bouchons ne pouvaient atténuer. Côté musique, on a eu droit à un mélange de tout ce qui est à la mode dans le métalcore (les fans du genre appelant ça du métal expérimental), le tout entrecoupé d'interludes jazz, disco, voire fonk sur lesquels la chanteuse se mue en Björk désinhibée. En simple, un immense patchwork né de l'union entre un bucheron et une descendante de Pocahontas. En un mot : surprenant. Le public est conquis, s'excite lors de l'annonce des titres phares du groupe (Tastes Like Kevin Bacon entre autres), mais pas de traitement de faveur et malgré l'insistance de la foule, le groupe pliera bagage au bout d'une demi-heure. Faudrait pas qu'ils jouent plus longtemps que la tête d'affiche, hein.

Pendant que les accros à la nicotine s'en vont prendre l'air, vos serviteurs s'avancent vers les places stratégiques laissées vacantes pas loin de la scène. Stratégiques car protégées par un poteau de soutien, à l'abri des mosheurs fous, peu nombreux lors de cette soirée mais comportant un ou deux membres de la tribu des "Musclés Sans Cervelle", troglodytes redoutables ne sortant que lorsqu'une salle n'est pas pleine et plutôt efficaces pour dissuader les mosheurs débutants de venir s'essayer à une partie de catch improvisée. Batofar pas complètement rempli, fosse assez dégarnie, qu'importe, les membres de The Chariot n'en ont rien à faire et comptent bien donner leur maximum pour cette première date de leur tournée européenne. Et même si au début du set le bassiste commence assis par terre, très vite il va se relever et comme d'habitude utilisera plus son corps que son instrument pour faire le show. Tout comme le batteur qui a la fin de chaque morceau semble tomber dans le coma, le nouveau guitariste sait ce qu'on attend d'un membre de The Chariot : faire du bruit, le faire bien si possible, et transpirer. Il poussera le zèle jusqu'à s'essayer à Tarzan avant le bassiste. Sans oublier Josh qui fidèle à lui même nous livre une prestation quasi parfaite, qui gratifiera même le public d'un solo de basse pendant que le propriétaire habituel de l'instrument récupérait le micro. Deux remarques négatives cependant. La première concerne ce public qui n'aura pas réagit comme on aurait pu s'y attendre, restant presque de marbre à l'annonce des titres les plus connus du groupe, comme Daggers. Car si vous trouvez que sur le CD le titre est déjà puissant alors vous pouvez multiplier cela par 100 et vous obtenez le résultat du concert ! Une tempête dévastatrice qui est arrivée sur paris ! Le second bémol concerne la durée du set, qui a dépassé légèrement la demi-heure. On en attendait plus.

 

 

>> Pour revivre le concert, allez voir les photos prise lors de cette soirée !

Partagez cet article

Tags:

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :
parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher parajumpers pas cher golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher nike tn pas cher stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet tn pas cher moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet moschino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet valentino outlet cheap nfl jerseys moschino outlet online stone island outlet pandora outlet