Descend To Rise - Volgelsheim - 24 Mai 2010

Après avoir accueilli The Stand le 17 avril dernier, l'alsace continuait d'entretenir d'excellentes relations internationales et privilégiées avec le monde du métal en accueillant Descend To Rise lors d'un concert clôturant l'inauguration du nouveau skate parc Liberty Planet, à Volgelsheim (68).

Descend To Rise @ Volgelsheim - Liberty Planet Et comme le mois dernier, le nombreux public venu en masse et en famille lors de cette inauguration festive sera surpris dès les premiers coups de guitares du sound-check, qui favorisera une sélection naturelle à laquelle n'ont subsisté que les fans du groupe (venus d'Allemagne, la frontière étant à quelques minutes de route), les fans du genre, les curieux et ceux à qui il restait de l'énergie à revendre.

Les préparations techniques terminées, le concert pouvait commencer. Ou presque : la venue du groupe allemand étant parrainée par Beehave, votre serviteur fut invité à présenter le mag et l'asso qui le gère.

Quelques mots plus tard Descend To Rise entamait sa première chanson de la soirée et le public non-initié put se rendre compte que mes paroles étaient bien plus faciles à comprendre, malgré mon accent trahissant mon éloignement de l'Alsace. Pour contrer ce désagrément prévu, les organisateurs eurent la bonne idée de demander la setl-list au groupe pour pouvoir afficher les paroles en temps réel. Bien que pas toujours en phase avec le chant, cette projection permettait au public de comprendre quel était réellement le message du groupe, qui ne fait pas semblant quand il annonce l'évangile ! Et si la musique en surprit plus d'un dans la soirée, les paroles eurent probablement le même effet. Dommage que pas plus d'une trentaine de personnes ne soient restés, et que peu de parents surtout aient décidé de tenter l'aventure, leurs horizons auraient pu s'ouvrir à un monde qu'ils considèrent peut-être encore comme sombre.

Car la performance de Descend To Rise avait tout pour convaincre les plus sceptiques d'entre eux. L'essentiel du spectacle est certes assuré par le chanteur qui se démène avec une gestuelle - et un physique - très proches de celles du chanteur de Spoken. Une référence dans le hardcore mélodique, et il pousse la ressemblance jusqu'à avoir le même timbre de voix, le tout étant un gage de qualité ! Et si ses comparses sont moins mobiles, et il faut dire que la scène fabriquée avec des planches de bois reposant sur de grands futs n'aide pas les déplacements instruments à la main, ils compensent ce manque d'espace par un jeu sérieux et précis.

En simple, tout le nécessaire pour un show de qualité, auquel le public, jeune et relativement volontaire, aura répondu présent dans la fosse.

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :