Blessed By A Broken Heart - La Boule Noire (2010)

Blessed By A Broken Heart ne le sait peut être pas, mais la nuit où ils se sont produits sur la scène de la Boule Noire à Paris, la vie d'un homme a changé. Ne rigolez pas, c'est ce que m'a dit Timothé, un pote a priori pas vraiment fan de métal, à peine sorti de la salle.

bbabh_compterendu_300pxPourtant, la soirée ne s'annonçait pas sous les meilleurs auspices. Je ne connaissais pas le groupe et je dois avouer qu'en écoutant leurs sons sur leur myspace, je n'ai pas été très emballée au départ. J'ai donc été au concert surtout par curiosité mais avec une petite appréhension. Défi supplémentaire, j'invitais mon ami Timothé qui voulait se faire une idée du « monde des métalleux » (ha, si tous avaient une attitude si positive). Ajoutons à cela le fait que nous étions en retard et que pour trouver la salle il ne fallait pas compter sur les commerçants du boulevard Rochechouart qui nous regardaient avec de grands yeux quand on leur demandait où se trouvait La Boule Noire.

Résultat des courses : on a raté la première partie et c'est tout naïvement qu'on se demande si çà n'a pas encore commencé en voyant les musiciens se préparer devant une salle de 50 personnes à tout casser. Mais ce n'est pas le nombre de personnes présentes qui fait la qualité d'un concert, on a pu le constater encore durant cette soirée.

Finalement le show débute et on finit par reconnaître BBABH qui commence par du lourd. Rien à voir donc avec le myspace flashy et électro. Sur scène ils nous en mettent plein la vue, ou plutôt les oreilles, avec un son plutôt métal. Car c'est vrai que ce n'est pas la lumière qui assure le show mais bien le jeu des artistes. Tony (chanteur principal) nous fait des démonstrations de force passant de cris aigus à des basses et les enchainements musicaux sont travaillés. Bien sûr le style 80s est au rendez-vous mais le manque de synthé sur scène apporte un côté plus métal que j'ai beaucoup apprécié. Tyler (bassiste et second chanteur) profite d'un temps de pause entre 2 morceaux pour nous sortir une petite blague sur les français que pas tout le monde comprend. En fait, à cause d'une blessure au bras, Sean (lead guitariste) souffre lorsqu'il joue dans les aigus et Tyler raconte que c'est parce qu'il s'est fait agressé par un français coiffé d'un béret à coup de baguette. Malgré tout, cela ne l'a pas empêché de nous faire une prestation remarquable à la guitare. Ca aurait été dommage qu'ils annulent comme ils ont dû le faire la veille en Espagne car on n'aurait pas eu droit à ce concert génial. Et le public le leur rend bien. L'ambiance est à son comble et le groupe est très accessible, tellement que certains montent même plusieurs fois sur scène pour chanter avec eux. Le chanteur est survolté et va même jusqu'à faire des pompes et de l'air guitare. Il tente à un moment d'initier la foule à l'aérobic mais il ne sera pas suivi cette fois. Il rencontre plus de succès lorsqu'il demande 1 circle pit et que la foule s'exécute sans attendre et ceci à 2 reprises. On a un peu l'impression d'être dans une réunion de famille un peu spéciale. Les musiciens des précédents groupes (Love Hate Hero et The Morning After) s'invitent sur scène le temps de 2 titres, déguisés avec du papier alu et en profitent pour faire un grand remue-ménage. Il y a aussi ce gars du public qui se tient juste devant le chanteur et qui hurle dans le micro à chaque fois qu'il se présente à lui. Ce même gars va jusqu'à interpréter à l'unisson avec ... la chanson de Walt Disney « Ce rêve bleu » en anglais. Le comble arrive à la fin lorsque tout le public est invité à se tenir sur scène pour la dernière chanson. Quelques photographes en profitent pour faire une photo de groupe. La foule est en liesse et le concert se termine avec le groupe qui reste sur scène prendre des photos et signer des autographes avec les fans. Certains ne prennent même pas la peine de rentrer en backstage et descendent directement pour continuer les discussions avec les fans.

Le concert terminé j'étais à moitié sourde mais contente. On a pu enchainer avec une interview du groupe (disponible bientôt) qui a tourné au grand délire pour notre plus grand plaisir.

Aujourd'hui Timothé n'est certainement pas devenu le plus grand fan de métal mais c'est sûr, il a apprécié ce concert. L'ambiance familiale qui règne dans le milieu est marquante et en étonnerait plus d'un même parmi les détracteurs du genre.

interview_tylerettony_bbabh_bandeau

bbabh_photo

bbabh_compterendu_imagecachee

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Rachel

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :