The Devil Wears Prada @ Le Bataclan - 22 Janvier 2011

Quand les portes du Bataclan ouvrirent leurs portes à 18h, ce 22 janvier 2011, c’est un soulagement pour les centaines de jeunes qui font la queue depuis probablement quelques heures, bravant le froid glacial, avec une seule chose en tête : être le mieux placé pour voir Bring Me The Horizon, la tête d’affiche d’une soirée réunissant quatre groupes plus énervés les uns que les autres.

cr-tdwp-bandeau

 

C'est le métal techno de Tek-One qui entame le bal, et alors que vos serviteurs pénètrent dans l’ancien théâtre, le groupe n’est pas loin du milieu de son set. La salle est déjà pas mal remplie, et la fosse accueille la majorité de la jeunesse qui crie de joie au moment où le groupe invite Oliver Sykes, le chanteur de BMTH, à venir chanter avec lui. Au niveau de l’applaudimètre c’est tout bénef pour Tek-One, mais les mecs n’en avaient pas besoin, tant ils ont assuré à mort sur scène, avec notamment une présence scénique énorme de son chanteur (imaginez un croisement entre Sonny et Traa de P.O.D.) !

La température commence à monter, et on se trouve une place au balcon pour admirer la vue, et écouter la fin du set. Un temps d'installation relativement court sur le fond sonore de la musique d'Underoath et c'est The Devil Wears Prada qui rentre en scène. Au programme des titres principalement de With Roots Above and Branches Below, l'EP Zombie n'est pas oublié car deux des titres sont joués, et le groupe va même chercher dans ses vieux titres de Plagues. Le public, bien chauffé par Tek-One, répond dès les premières notes. Ca moshe, ça bouge, ça gueule, ça circle pit dans tout les sens. La performance du groupe est énorme de maitrise, à tous les niveaux, avec une mention spéciale pour Jeremy DePoyster, quasiment impeccable sur toutes les parties de chant clair. La fin du set arrive bien trop rapidement, avec une brève déclaration du chanteur juste avant leur dernier titre pour expliquer que c'est leur premier passage en France, et qu'ils sont chrétiens. A peine le temps d’entendre quelques sifflets que le groupe met tout le monde d’accord : si la foi peut être un sujet de discorde, musicalement tout le public aurait bien pris une ou deux claques de plus.

Surtout qu’après vint le tour d’Architects, qui fit un concert honorable, mais manquant sensiblement de punch. Personnellement la bouillie que nous ont servie les Anglais n’est pas du tout à mon goût, au contraire du public qui répond bien à un groupe qui montre qu’il maitrise la scène.

Le clou du spectacle : BMTH. Et la on sent que c'est la catégorie au dessus. Que ça soient les lumières (super installe et jeux de couleurs) ou que ça soit le son, et bien sur la fosse qui attendais ça depuis fort longtemps. Le groupe ayant décidé d’adoucir le rôle des vigiles, va voir des fans monter sur scène en permanence, venir faire des bisous au chanteur ou le prendre dans ses bras. Celui-ci donnera facilement le micro à la fosse qui le saisi à maintes reprise pour gueuler. Plus le set avance dans le temps, plus il y a de monde sur scène, et moins le chanteur se montre impliqué, et le concert se terminera un peu bizarrement par un « Sorry ! » lâché par le groupe avant de disparaître. Pas de rappel, les lumières se rallument à 21h45 et le public, surpris, n’a plus d’autres options que d’acheter-t-shirt et hoodie à l’effigie de son groupe favori.

Tek-One fut la belle surprise de la soirée, TDWP simplement mémorable, Architects une réussite pour le public et BMTH à la hauteur de sa réputation : génial.

cr-tdwp

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Guillaume

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :