Social Suicide @ Bus Palladieum - 24 Avril 2011

Le Bus Palladium accueillait dimanche dernier un plateau composé de cinq groupes prêts à tout pour faire exploser la sono. Un seul groupe aurait pu réussir, et il est norvégien.

social_suicideMais ce n'est pas Social Suicide, qui avait la lourde tâche d'ouvrir la soirée devant une cinquantaine de personnes, présentes dès l'ouverture des portes une demi-heure plus tôt et ayant anticipé un afflux massif de corps en fusion pour assister aux performances des grands groupes programmés pour la suite.

Inconnu de quasi tout le monde présent dans l'enceinte sombre et confinée du Bus Palladium, les norvégiens ont joué à fond la carte de l'exubérance qu'on peut attendre des groupes nordiques. En attaquant d'entrée avec Broken Pilgrims, le plus mélodieux des titres de leur album du même nom, ils auraient pu se mettre le public dans la poche d'entrée si leur musique était plus accessible. Car le jeune est sorti ce soir pour entendre du métal à la mode, et ce n'est pas vraiment ce que propose Social Suicide. 30 minutes de jeu, sept titres, conclus par 5th Man On A Dead's Men Grave (le meilleur titre du groupe), un passage du chanteur dans la fosse et les voici qui laissent la place à Grave Maker.

Les autres Canadiens de la soirée proposent des sonorités plus en phase avec ce que le public réclame, mais le devoir appelle votre serviteur pour une interview avec Social Suicide qui se conclura en même temps que le set de Grave Maker. Ca tombe bien, le seul titre entendu m'avait laissé de marbre, et je ne voulais surtout pas louper la performance de Kvelertak, dont tout le monde m'a dit du bien. Perfectionnistes, les norvégiens ont mis près d'une demi-heure à s'installer et régler leurs instruments et leurs retours. Forcément, avec 3 guitares et 4 micros, c'est tout de suite plus long. Délai qui ne semble pas refroidir le public qui s'est considérablement agrandi en nombre : tout Paris semble s'être donné le mot pour ne pas louper les norvégiens. Enfin, le tout Paris qui aime le black métal hardcore de vikings, genre dans lequel Kvelertak excelle et qui mettra la salle sens dessus dessous. Quelle claque ! Les trois guitares donnent une densité incroyable au son et le chanteur joue avec la fosse comme un chat devant une proie, multipliant les séances de crowd surfing. Grosse impression avec une des meilleures performances scéniques vue depuis longtemps.

The Ghost Inside prend la relève, et bon, on va dire qu'autant c'est difficile d'être le premier groupe à s'élancer, ça l'est encore plus de passer après une telle furia. Mais le public répond quand même présent et la température reste à un niveau décent pour la tête d'affiche, Comeback Kid. Fidèles à leur réputation, les canadiens sont venus polir leur statut d'icônes du hardcore. Du premier titre False Idols Falls au bien nommé Final Goodbye en passant par l'excellent G.M. Vincent & I issu de leur dernière production, CBK provoquera des tourbillons humains dans la fosse pour un concert qui pourtant, aux dires des habitués du groupe, n'est pas à la hauteur de ce que le groupe est - ou fut - capable de faire. Mais même au top, il aurait été difficile de surpasser ce soir les norvégiens de Kvelertak.

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :