MxPx - Lyon - 07 Avril 2012

 

MxPx était à Lyon samedi soir pour nous résumer vingt ans de Skate Punk décoiffant dans la droite ligne des Green Day, Good Charlotte et autres groupes qui ont égayé nos années lycée.

MxPxBeehaveCR

Après de longs mois de vaines recherches, j’ai finalement trouvé un bastion de musiques alternatives lyonnais à l’image des bouibouis nantais que j’ai longtemps fréquentés : une salle sombre, exsangue et enfumée, tapissée d’un nombre impressionnants de posters à l’effigie des groupes punk inconnus qui s’y produisent chaque soir dans une promiscuité presque musicalement incestueuse. J’ai nommé, le Warm Audio. C’est dans ce bar-hangar perdu au beau milieu de la zone industrielle de Décines qu’Emodays Production ont organisé ce soir la toute première venue à Lyon du célèbre groupe de Skate Punk MxPx. L’endroit est bien choisi pour une belle soirée bien old school ! Accueillis aux alentours de 19h par la chaleureuse équipe d’Emodays, il faudra pourtant attendre 20h30 avant le début des hostilités. Le van des MxPx a rendu l’âme non loin de Metz, et le groupe arrive à toute allure en voiture, sans instruments. Ca sent le rock’n’roll, le vrai !

C’est Chasing After Time qui ouvre, un groupe de « happy hardcore » local (dixit le chanteur) tout droit sorti des locaux de répète du Warm Audio ! Le groupe assez jeune nous sert un Emocore plus ou moins propre, le tout dans la bonne humeur et en connivence avec un public de fans. L’avantage de jouer à la maison. La musique, teintée de Samples électro et de quelques break Hardcore assez lourds, s’inspire volontiers de groupes comme A Day To Remember, plusieurs fois repris d’ailleurs. Malgré une prestation somme toute assez banale, on retiendra quelques moments choisis : « bravo pour ton code ! » crié au chanteur vers le début du concert, mais surtout, surtout, la reprise mémorable en version Hardcore du célèbre titre « Hangover », qui tourne en boucle sur les ondes. Allez voir ça sur Youtube, ça vaut le détour et c’est franchement marrant ! 

Les gars de CAT laissent finalement la scène tout sourire pour la suite de la soirée, enfin arrivée au Warm Audio. Le matos étant resté en rade à quelques centaines de kilomètres, ils auront l’honneur de laisser jouer Cancer et MxPx sur leurs propres instrus ! Ou inversement peut-être, l’histoire nous le dira…

Cancer est un groupe de trois gais lurons venus de Suisse allemande. Ils font du punk, oscillant plutôt vers le Pop Punk, ou le Skate Punk, offrant parfois quelques défrisantes virées vers un Punk Hardcore bien bordélique. Bref, ils font du punk. Ça sonne comme ça peut, et c’est plutôt agréable dans son genre ! Les mecs ne se prennent pas la tête et balancent leurs titres avec une énergie qui commence à imprégner toute la salle. « Je peux avoir plus de voix ? Non mais sinon laisse tomber, on s’en fout après tout ça le fait comme ça… ». Le bassiste s’installe même au milieu du public pour un morceau, histoire de s’assurer qu’on entend bien comme il faut. Mythique.

Le temps d’une bière sur le parking glauque du Warm Audio, et voilà qu’il va être temps pour MxPx de nous balancer ses bon vieux titres ! MxPx ne tourne plus comme d’antan avec sa formation originelle, c'est-à-dire Mike au chant, Tom à la guitare et Yuri à la batterie. Ce bon vieux temps est passé avec les années, et même si les trois gars se retrouvent toujours pour enregistrer les albums, il n’y a plus que Mike qui les porte au public, entouré d’un line-up qui évolue selon les régions, semble-t-il. Un ex-batteur de Good Charlotte, un guitariste de je ne sais quel groupe, le bassiste Frontman trouve toujours des gens pour prêcher la bonne parole. Pour cette tournée européenne, c’est donc Cancer qui joue avec lui en tant que MxPx. Ça tombe plutôt bien, les mecs nous ont montré que musicalement, ils savent y faire !
Le concert commence, et avec lui l’intensité de toute la soirée monte d’un cran. On l’aura compris, avec vingt ans de bouteille à son actif, MxPx envoie du lourd !

Les titres s’enchaînent à toute allure, Mike triture la basse des CAT allègrement, tandis que derrière lui, la caisse claire en prend plein la gueule en rythme. Ça et là des pogos commencent. On passe de Panic à Teenage Politics en passant par Slowly Going The Way Of The Buffalo, et la part belle est tout particulièrement faite à Life In General et Plans Without Plans, neuvième et tout dernier album sorti il y a quelques jours à peine. Grand moment de solitude cela dit pour le chanteur quand le reste du groupe se barre et le laisse sur scène avec une guitare. Ce qui ressemble normalement à un chouette moment de balades folk apaisées tombe un peu à l’eau du fait de l’absence du matos : le son saturé de la guitare électrique est bien plus dégueulasse que la sonorité fluide et chaleureuse d’une acoustique… Au début, on est attentif, mais au bout de deux ou trois morceaux sans basse ni batterie, le chanteur cherchant désespérément quoi jouer, ça commence à être long. Heureusement, des fans de l’Ohio atterris là par hasard soutiennent pieusement Mike au premier rang.
Le concert s’achève sympathiquement avec My Life Story et le célèbre Punk Rock Show entonné par toute la salle.MxPxVegas

Partagez cet article

Tags:

Éléments similaires (par tag)

Concernant l'auteur

Guru Pope

Site internet : bit.ly/GuruPope

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :