Hellfest 2014

Cette année au Hellfest, et pour la première fois depuis que je traine mes savates jusqu’à Clisson pour voir quelques-uns de mes groupes préférés et, quand c’est possible, interviewer les rares groupes chrétiens de l’affiche pour le compte de Beehave, j’ai eu le droit à un temps magnifique ! Soleil de plomb, pas un seul nuage à l’horizon. Mais pas de chance côté prog’, pas un seul groupe chrétien non plus !

Après, bon, l’appellation « groupe chrétien » m’interroge parfois, quand on voit certains groupes abuser du terme. A côté de ça, beaucoup de groupes notamment issus de la scène Hardcore, bien que rarement croyants, mettent en avant des messages vraiment positifs, optimistes ou des messages d’espoir. Je suis souvent frappé par la force qui peut en sortir. Au final, au-delà des étiquettes, ce qui m’intéresse le plus c’est le musicien derrière le groupe, sa philosophie, la raison pour laquelle il fait de la musique et les choses qu’il veut transmettre. Beaucoup de musiciens, et notamment dans le Metal, se révèlent alors avoir des personnalités très positives et sincères, qui peuvent m’apporter beaucoup d’encouragement sur le plan personnel. Parfois, d’autres sont mêmes chrétiens et leur foi a une influence plus ou moins visible sur le reste du groupe. Enfin, certains transmettent explicitement un message de foi et d’adoration, et alors c’est encore totalement différent pour moi. Mais tout cela se passe finalement souvent bien au-delà de la musique et de ses étiquettes. KoRn est très loin d’être un groupe chrétien, comme chacun sait, et pourtant les interviews que j’ai pu réaliser avec Head ou Fieldy ont toujours été un encouragement venant de la part de personnes qui rayonnaient naturellement autour d’elle. Par ailleurs, les groupes de Metal chrétien sont rarement des groupes de louange et d’adoration pure (certains, si, explicitement !) et se retrouvent souvent avec les mêmes discours positifs et encourageants que des groupes non chrétiens que j’apprécie énormément (je pense par exemple à la chanson Relentless de Walls of Jericho).

Alors bien sûr, les raisons profondes qui poussent ces musiciens à s’exprimer de telle ou telle manière entre un groupe chrétien ou non ne sont pas les mêmes et s’ancrent peut-être pas dans la même inspiration, pour autant je trouve que leur présence fait sens dans un lieu comme le Hellfest, et il faut le souligner. Pour moi, cela fait sens que certains chrétiens dans des groupes non chrétiens, ou certains groupes au message positif soient présents lors de festivals comme le Hellfest. Pas particulièrement que le Hellfest en lui-même ait une quelconque dimension malsaine ou critiquable comme de nombreux détracteurs aient pu le dire (certes le nom ou l’affiche un peu glauque de cette année peuvent en déranger certains, mais bon…), au contraire même le festival et ses festivaliers se sont toujours montrés sympathiques, respectueux, accueillants et bien accueillis dans le paysage clissonais. 

En revanche, du fait que ce festival soit extrêmement éclectique dans le domaine du Rock Metal (on passe de Soundgarden à Emperorsans transition, quand même), il n’est effectivement pas rare que des groupes assez louches, malsains, ayant des messages particulièrement violents, pessimistes ou haineux soient présents sur l’affiche (puisqu’ils font partie eux aussi de cette très large famille qu’est le Metal). Sans entrer dans le débat de savoir qui a le droit de chanter quoi, et connaissant le pouvoir que peut avoir la musique et l’influence, de fait parfois négative, qu’elle a sur certains fans, je trouve encourageant de voir aussi des groupes qui proposent une alternative, et qui cassent les préjugés que l’on peut avoir sur ce style de musique par leurs messages plus cléments et positifs ! 

En conséquence de quoi, cette année, outre quelques noms de groupes que je me faisais un plaisir de voir depuis le Pit poussiéreux des terres clissonaises piétinées par les guibolles énervées de 150 000 festivaliers, je me faisais un plaisir à l’idée d’essayer de rencontrer We Came As Romans, groupe de Metalcore dont plusieurs membres sont chrétiens et qui se démarque par ses textes très positifs. Je savais par ailleurs que seraient présents Max Cavalera, leader de Soulfly et connu pour être croyant, ainsi que Dave Mustaine du groupe Megadeth, qui s’est converti il y a quelques années. Bon, finalement, ces derniers ont été annulés et rencontrer Cavalera relève un peu du miracle à moins d’avoir une interview bookée depuis six mois et d’être dans un très gros média. Tant pis !

J’ai eu l’opportunité de passer un très bon moment en compagnie d’Andy (basse) et Josh (guitare), de We Came As Romans, à retrouver ici, et qui ont un regard plutôt intéressant je trouve sur leur musique !

Leur concert, filmé intégralement par ARTE Concert et que vous pouvez retrouver ici, a été une belle réussite malgré la chaleur assez suffocante de ce milieu d’après-midi sur la Main Stage 2 ! Un public assez resserré n’a pas hésité à venir les écouter et les soutenir dans un Pit ravageur ou pogos et Circle Pits ont fait se soulever la poussière ! Par moment, on se serait cru en pleine tempête de sable, à tel point qu’on ne voyait plus la scène à cause du nuage ocre qui obscurcissait la vue. Je me demande si je ne préférais pas la pluie des éditions précédentes en fin de compte… Une fois le foulard bien placé sur le visage et les lunettes de soleil enfoncées sur les yeux, on s’y retrouve à peu près et le concert prend tout son sens : entre gros son qui poutre et public agité qui saute de partout, le tout alterné de moments un peu plus calmes pour se reposer, la bataille est énorme mais garde un côté estival très sympathique ! Le son n’est pas trop mal géré, bien mieux que pour les copains de MissMayI qui ont joué quelques heures plus tôt sur la même scène, et après la mauvaise réputation dont j’avais eu l’écho concernant le chant clair du chanteur deuxième chanteur Kyle, je m’étonne d’entendre autant de justesse ! Sur scène, le groupe a l’air de prendre son pied à fond, entre Andy qui ne s’arrête pas de courir dans tous les sens et Dave (screams) qui remercie plusieurs fois le public pour son accueil, à grand renfort de sourires ! Côté setlist, en 40 minutes tout juste, le groupe a surtout le temps de nous montrer son dernier album Tracing Back Roots, sorti il y a environ un an, avec quand même une ou deux références à To Plant A Seed, leur premier album, et une reprise assez fendard de The Wanted, Glad You Came .

A part ce set plutôt convaincant et ma rencontre avec le groupe une ou deux heures après, le week-end se passe paisiblement sous ce ciel sans nuage, entre concerts impressionnants, siestes bien méritées sous un miraculeux coin d’ombre (par ce temps, difficile d’en trouver de libre !), et même un temps de prières avec un groupe de chrétiens du coin venus prier pour le Hellfest et ses festivaliers ! De belles rencontres et des histoires sympas autour de la musique.

Je garderais comme souvenirs forts la prestation impressionnante de Walls Of Jericho emmené d’une main de maître par la très charismatique Candace Puopolo, les concerts rouleaux compresseurs des géants de Hatebreed et Soulfly, les solos gigantesques de Deep Purple, plus que jamais en forme, le show époustouflant à l’américaine d’Aerosmith, le poutrage en règle des français de Benighted et enfin un final plein de bonne humeur avec les irlandais de Flogging Molly et leur punk celtique entraînant qui sent bon le pub et la Guinness.

Moins forte en émotion quand même que l’édition 2013 où nous avions rencontré Head, Fieldy et les incroyables P.O.D., cette année fut un bon cru et un festival toujours au top. On attend maintenant de voir ce que nous réservera l’édition 2015 !

Dernière modification le 05/03/2016

Partagez cet article

Concernant l'auteur

Guru Pope

Site internet : bit.ly/GuruPope

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :